Eric Piolle “conseiller intéressé” pour Raise Partner ? Le procureur de la République interpellé

sep article

 

FOCUS – Après avoir attendu qu’Éric Piolle « dissipe le malentendu » d’une suspicion de « conseiller intéressé » en qualité d’actionnaire de Raise Partner SARL, Grenoble le changement passe à la vitesse supérieure. Le collectif a envoyé, le 3 janvier dernier, une lettre au procureur de la République de Grenoble demandant l’ouverture d’une enquête. Pour les soutiens d’Alain Carignon, la matérialité des faits est « incontestable » et le délit reproché à l’édile « [leur] paraît caractérisé ».

 

 

Christian Bec et François Tarantini arguementent sur les subventions perçue indirectement par Raise Partner Sarl . © Joël Kermabon - Place Gre'net

Au premier plan, Christian Bec avec François Tarantini. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Grenoble le changement (GLC) avait laissé, à compter du 10 décembre dernier, quinze jours à Éric Piolle, le maire de Grenoble, pour qu’il « dissipe tout malentendu » sur l’exercice de mandats en position « d’élu influent ».

 

En substance ? Que l’édile, qui était alors membre de la commission permanente de la Région Rhône-Alpes, apporte publiquement les preuves qu’il n’avait pas pris part à des votes intéressant directement la société Raise Partner SARL.

 

Société dans laquelle Eric Piolle n’a jamais caché posséder des actions et qui compte dans ses effectifs son épouse en tant que cadre supérieure salariée. Le collectif, qui soutient Alain Carignon, accuse ainsi le maire d’avoir commis un « délit grave de conseiller intéressé », au sens, précise-t-il, de l’article L 2131 – 11 du Code général des collectivités territoriales (CGCT).

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3274 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Il va falloir que le procureur fasse son métier et enquête sur ce dossier, Eric Piolle doit des comptes aux Grenoblois et métropolitains sur ces sommes très importantes touchées par l’entreprise Raise Partner.

    sep article