UNE Vendredi 13 décembre, les activistes d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé une "conférence de presse pirate" à la Société Générale, impliquée en première ligne dans le financement d'un projet d'exportation de gaz de schiste aux Etats Unis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Projet d’extraction de gaz de schiste : la Société géné­rale ciblée par des acti­vistes éco­lo­gistes grenoblois

Projet d’extraction de gaz de schiste : la Société géné­rale ciblée par des acti­vistes éco­lo­gistes grenoblois

EN BREF – Les mili­tants d’Action non vio­lente Cop 21 et des Amis de la Terre ont orga­nisé, ven­dredi 13 décembre, une nou­velle opé­ra­tion coup de poing dans l’une des agences de la Société géné­rale à Grenoble. Motif ? Protester contre l’implication de la banque dans la construc­tion au Texas du plus gros ter­mi­nal d’exportation de gaz de schiste au monde. Un car­bu­rant qui sera notam­ment importé en France.

Des militants d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont dénoncé à Grenoble un gros projet d’extraction de gaz de schiste de la Société générale.Vendredi 13 décembre, les activistes d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé une "conférence de presse pirate" à la Société Générale, impliquée en première ligne dans le financement d'un projet d'exportation de gaz de schiste aux Etats Unis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Vendredi 13 décembre, les acti­vistes d’ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont orga­nisé une « confé­rence de presse pirate » à la Société géné­rale, impli­quée en pre­mière ligne dans le finan­ce­ment d’un pro­jet d’ex­por­ta­tion de gaz de schiste aux Etats-Unis. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Une ving­taine d’activistes d’Action non vio­lente Cop 21 et des Amis de la Terre se sont intro­duits paci­fi­que­ment, mais néan­moins d’un pas décidé, dans l’agence de la Société géné­rale place Victor-Hugo à Grenoble, ce ven­dredi 13 décembre.

Leur objec­tif ? Occuper l’enceinte de l’agence, le temps d’y tenir une « confé­rence de presse pirate » pour dénon­cer le rôle clé joué par la Société géné­rale dans un gros pro­jet d’extraction de gaz de schiste. Un pro­jet cli­ma­ti­cide au plus haut point, alertent les acti­vistes. Or, au déses­poir des mili­tants, le pro­jet prend tour­nure. Le gou­ver­ne­ment fédé­ral des États-Unis a donné son feu vert le 21 novembre der­nier.

Retour en images et expli­ca­tions de Béatrice Janiaud, l’une des meneuses de l’opération.

Interpeller l’o­pi­nion publique

Les mili­tants éco­lo­gistes ont, depuis deux ans, la Société géné­rale dans le col­li­ma­teur. Cette der­nière entend en effet par­ti­ci­per à la construc­tion du « méga ter­mi­nal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG, au sud du Texas ». Une opé­ra­tion dont le coût s’é­lève à 20 mil­liards de dollars.

Vendredi 13 décembre, les activistes d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé une "conférence de presse pirate" à la Société Générale, impliquée en première ligne dans le financement d'un projet d'exportation de gaz de schiste aux Etats Unis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

© Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Ce n’est pas la pre­mière fois que les mili­tants éco­lo­gistes inter­pellent l’o­pi­nion publique sur les agis­se­ments de la Société géné­rale. En sep­tembre 2018, ils avaient déjà entre­pris le net­toyage de deux agences de la banque, à l’aide de seaux et de serpillères.

C’est une autre mise en scène qu’ont choi­sie, cette fois, les acti­vistes. L’objectif étant, au bout du compte, tou­jours de « faire de belles images qui fassent le tour des réseaux sociaux », recon­naissent-ils. En quelques ins­tants, ce ven­dredi 13 décembre, les mili­tants ont pris pos­ses­sion de la grande salle d’ac­cueil de l’a­gence ban­caire. L’opération s’est dérou­lée sans embûche et sans inter­ven­tion des forces de l’ordre bien que la direc­tion ait menacé de les appe­ler. Cette der­nière s’est tou­te­fois empres­sée de fer­mer les portes de l’agence, pen­dant l’intervention des militants.

Des sala­riés gênés, des clients à l’écoute

Les mili­tants ont fait appel à Guillaume Mandil, ensei­gnant cher­cheur à l’Université de Géographie Alpine, pour décrire les ravages occa­sion­nés par l’extraction du gaz de schiste sur le cli­mat. Pendant qu’un groupe d’ac­ti­vistes s’est assis pour écou­ter l’u­ni­ver­si­taire, d’autres mili­tants déco­raient l’a­gence avec des ban­de­roles por­tant des mes­sages accu­sa­teurs : « Oudéa [le patron de la Société géné­rale] – Trump : même com­bat contre le cli­mat ? » et « Rio Grande LNG [Liquefied Natural Gas, ndlr.] : l’avenir de Société géné­rale à + 5 ° C ».

Des militants ont dénoncé un gros projet d’extraction de gaz de schiste de la Société générale.Vendredi 13 décembre, les activistes d'ANV Cop 21 et des Amis de la Terre ont organisé une "conférence de presse pirate" à la Société Générale, impliquée en première ligne dans le financement d'un projet d'exportation de gaz de schiste aux Etats Unis. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

© Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Parallèlement à la confé­rence, quelques acti­vistes ont, quant à eux, tenté de nouer le dia­logue avec les sala­riés de la banque ainsi qu’a­vec les clients présents.

Tenus à un devoir de réserve, les sala­riés ont rapi­de­ment mis fin aux échanges. « Ils ne sont pas dupes, cer­tains par­tagent notre constat », com­men­tera tou­te­fois l’un des mili­tants à la fin de l’opération.

Des clients ont sem­blé davan­tage à l’écoute. Une dame était même un tan­ti­net cha­gri­née d’ap­prendre que sa banque par­ti­ci­pait à un pro­jet sus­cep­tible de nuire à l’environnement. De là, à quit­ter sa banque ? Peut-être pas… dans l’im­mé­diat, a‑t-elle déclaré, mais en se mon­trant curieuse d’en savoir davantage.

Séverine Cattiaux

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

La Métropole annonce une recapitalisation (surprise) de 16 millions d'euros du bailleur social Grenoble Habitat
La Métropole annonce une reca­pi­ta­li­sa­tion sur­prise de 16 mil­lions d’eu­ros du bailleur social Grenoble Habitat

FOCUS - La Métropole grenobloise a annoncé avoir trouvé un accord avec la Ville de Grenoble pour une recapitalisation de 16 millions d'euros du bailleur Lire plus

La chambre régio­nale des comptes adresse une série de recom­man­da­tions au centre de ges­tion de l’Isère

EN BREF - La chambre régionale des comptes (CRC) a mis en ligne, le 25 juin 2024, son rapport d’observations définitives sur le centre départemental Lire plus

Les Sept Laux : l’Association jus­tice ani­maux Savoie s’op­pose à la tenue de toro-pis­cine et lâchers de vachettes dans la station

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) dénonce la tenue des festivités camarguaises, prévues samedi 6 juillet 2024 dans la station des Sept Laux. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !