Nouvelles grève et manifestation à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 10 décembre

sep article



 

FIL INFO – Nouvelle mobilisation en perspective après un premier mouvement de grève et de manifestation très suivi le jeudi 5 décembre et un deuxième défilé “sauvage” le samedi 7. Les organisations syndicales appellent ainsi de nouveau à manifester à Grenoble (mais aussi Vienne) ce mardi 10 décembre. Objectif ? S’opposer une nouvelle fois au projet de réforme des retraites du gouvernement.

 

 

Et de trois. Après un mou­ve­ment de grève et de mani­fes­ta­tion très suivi en Isère le jeudi 5 décembre, puis une seconde mani­fes­ta­tion “sau­vage” le samedi 7, les col­lec­tifs et orga­ni­sa­tions syn­di­cales oppo­sés à la réforme des retraites appellent à battre le pavé une nou­velle fois le mardi 10. À Grenoble, la mani­fes­ta­tion débu­tera place de la gare à 13 h 30. À Vienne, le cor­tège par­tira à 14 heures depuis le bureau de poste de la com­mune.

 

La manifestation du jeudi 5 décembre 2019 à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

La mani­fes­ta­tion du jeudi 5 décembre 2019 à Grenoble © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L’intersyndicale à l’o­ri­gine du mou­ve­ment n’a pas changé, et com­prend tou­jours la CGT, Force ouvrière, FSU, Solidaires, la CNT, l’Unsa, ainsi que les étu­diants et lycéens de l’Unef, de l’UEG et de l’UNL. Une fois encore, sur les réseaux sociaux, plu­sieurs autres orga­ni­sa­tions annoncent se joindre au mou­ve­ment. C’est notam­ment le cas de dif­fé­rents groupes dépar­te­men­taux isé­rois des gilets jaunes.

 

 

Dégradation d’un stand de campagne lors de la manifestation du 7 décembre

 

Pour les syn­di­cats, le nombre « his­to­rique » de gré­vistes et de mani­fes­tants le jeudi 5 décembre est la preuve que le com­bat doit conti­nuer. « La grève déborde bien au-delà des sec­teurs concer­nés par les régimes spé­ciaux, contrai­re­ment à ce qu’a bien voulu faire croire le gou­ver­ne­ment », écrivent-ils dans un tract. Avant de consi­dé­rer que « le gou­ver­ne­ment doit reve­nir à la réa­lité et aban­don­ner immé­dia­te­ment son pro­jet » de réforme des retraites.

 

Nouvelle manifestation “sauvage” samedi 7 décembre, avec dégradation en règle d'un stand de campagne de la candidate LREM. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nouvelle mani­fes­ta­tion “sau­vage” samedi 7 décembre, avec dégra­da­tion en règle d’un stand de cam­pagne de la can­di­date LREM. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

À Grenoble, la mani­fes­ta­tion du 5 décembre a ras­sem­blé entre 12 500 et 30 000 per­sonnes… selon les chiffres de la police ou des syn­di­cats. Samedi 7 décembre, envi­ron 400 per­sonnes ont de nou­veau défilé dans les rues au cours d’un mou­ve­ment non déclaré. Au cours duquel des mani­fes­tants ont copieu­se­ment hué la per­ma­nence d’Alain Carignon, avant de dégra­der un stand d’Émilie Chalas, can­di­date LREM aux muni­ci­pales de Grenoble.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
7459 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.