Vol au CHU de Grenoble d’une œuvre du Projet Vénus au profit de femmes ayant eu le cancer du sein

sep article

 

FIL INFO – C’est un gros coup dur pour le Projet Vénus du centre d’art grenoblois Spacejunk qui avait mis à contribution des artistes pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Dans un communiqué, les organisateurs ont déploré le vol d’une des œuvres Virtute Feminæ. Le tableau était destiné à une vente aux enchères caritative au profit de femmes ayant été touchées par le cancer du sein.

 

Projet Vénus du centre d'art grenoblois Spacejunk : les organisateurs ont déploré le vol d'une des œuvres : "Virtute Feminae". Le tableau "Virtute Feminae", réalisé par l'artiste SERTY31, a été dérobé. © Spacejunk Art Centers

Le tableau Virtute Feminæ, réa­lisé par l’ar­tiste SERTY31 dans le cadre du Projet Vénus, a été dérobé. © Spacejunk Art Centers

 

« Très triste pour les femmes que l’on aurait pu aider ». La coor­di­na­trice du Projet Vénus pour le centre d’art gre­no­blois Spacejunk, Sophie Cizaire, s’est dite « conster­née » par le vol de l’œuvre Virtute Feminæ. Le tableau, réa­lisé par l’ar­tiste Serty31, était l’une des œuvres phares du pro­jet Vénus. Il était estimé à 3 000 euros mais les orga­ni­sa­teurs espé­raient « que les enchères mon­te­raient haut… sur­tout avec l’im­pli­ca­tion d’un artiste tel que Serty31 ».

 

Un projet pour « aider des femmes mises en difficulté par la maladie »

 

Jérôme Catz et Quentin Hugard du centre d'art Spacejunk. © Alexandra Moullec

Jérôme Catz et Quentin Hugard du centre d’art Spacejunk. © Alexandra Moullec

Le Projet Vénus a mobi­lisé sur toute une année « 50 femmes et 50 artistes, ainsi que de nom­breux par­te­naires sociaux ». L’action se veut en effet artis­tique et cari­ta­tive. Sensibiliser le plus grand nombre au dépis­tage du can­cer du sein.

 

La vente aux enchères devait être le point d’orgue du Projet Vénus. Elle sera for­cé­ment ter­nie « par ce type de com­por­te­ment dénué de scru­pules », ajoute Sophie Cizaire.

 

 

Volée lors d’une exposition externe

 

Les faits se sont dérou­lés fin octobre lors d’une expo­si­tion externe dans le cadre de l’o­pé­ra­tion « Octobre rose » au CHU de Grenoble. Une enquête a été ouverte le 10 novembre der­nier et est tou­jours en cours afin de retrou­ver les mal­fai­teurs.

 

La vente aux enchères cari­ta­tive doit se tenir lors du salon Artisa le 29 novembre pro­chain. 80 % des recettes de la vente seront rever­sées « à des femmes ayant eu un can­cer du sein et en dif­fi­culté finan­cière » via l’as­so­cia­tion Espoir Isère contre le can­cer. D’ici là, « on espère un retour des enquê­teurs » conclut la coor­di­na­trice du Projet Vénus.

 

Thomas Courtade

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3076 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.