Manifestation contre l'Islamophobie. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble : plu­sieurs cen­taines de per­sonnes se sont ras­sem­blées pour dire « stop à l’islamophobie »

Grenoble : plu­sieurs cen­taines de per­sonnes se sont ras­sem­blées pour dire « stop à l’islamophobie »

 

REPORTAGE VIDÉO - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce dimanche 27 octobre à Grenoble pour protester "contre l'islamophobie ». En cause, la prise à partie par un élu Rassemblement national d'une femme voilée lors du conseil régional de Bourgogne-Franche Comté. Et en écho, la tribune publiée par 101 musulman(e)s, affirmant que « voiler les femmes stigmatise leur présence dans l'espace public ».

 

 

Une des membre de l’Alliance citoyenne des femmes voilées et libres s'exprime sur l'islamophobie. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Membres de "l’Alliance citoyenne des femmes voilées et libres" lors du rassemblement contre l'islamophobie. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un collectif* d'associations et de citoyens de l'agglomération grenobloise avait appelé à un rassemblement contre l'islamophobie rue Félix-Poulat ce dimanche 24 octobre à 15 heures.

 

Plusieurs centaines de personnes ont répondu à l'appel pour dénoncer les « dérives politiques et médiatiques observées ces dernières semaines ».

 

Ce rassemblement s'inscrivait dans le contexte national d'une « dynamique de dénonciation de l’islamophobie grandissante ». En cause, « l’agression contre une femme voilée » par un élu du Rassemblement national (RN). Ce alors qu'elle assistait, en tant qu'accompagnatrice de sortie scolaire, à une séance du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

Transformer un principe de liberté en un principe d’intolérance

 

Pour les militants, les médias sont les principaux responsables d'une stigmatisation rampante. « Suite à cette agression, 85 débats et 286 interventions ont eu lieu sur les plateaux télévision sans qu’aucune femme voilée ne soit présente ! », déplore le collectif. Qui nourrissait l'espoir que ce rassemblement dans l’espace public « viendrait contrer ce triste déséquilibre ».

 

De nombreuses pancartes veulent dénoncer l'islamophobie. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

« Trop d'entre nous se sont déjà fait sortir de l'eau sur la plage, dans des piscines municipales ou des villages de vacances. Quand elles subissent cette humiliation, c'est nous toutes qui sommes humiliées », a déclaré l'une des participantes au rassemblement, résumant l'état d'esprit général.

 

Dans leurs rangs, des femmes en majorité, dont beaucoup sont voilées. Mais aussi un fort contingent d'hommes venus là pour soutenir leur cause. Tous fustigent les propositions de responsables politiques nationaux relatives à l'élaboration éventuelle de lois d’exclusion. Des textes « pour interdire les femmes musulmanes voilées dans l’espace public ».

 

À ce titre, « le Défenseur des droits et l’Observatoire de la laïcité sont formels  : ces positions détournent la laïcité pour transformer un principe de liberté en un principe d’intolérance », objectent les participantes. Autant d'instrumentalisations de la laïcité « à des fins électoralistes et sécuritaires mettant à mal le pacte républicain », estiment les femmes voilées.

 

Dénoncer "l'islamophobie" et "des postures dangereuses"

 

Ces femmes regrettent amèrement que les responsables politiques soient si peu nombreux « à dénoncer ces postures dangereuses ». C'est pourquoi, lance une représentante de Pas sans nous à la tribune, « il faut réagir et poursuivre le combat ». Et ce « avant qu'il ne soit trop tard, pour la paix et la justice sociale ».

 

 

 

« Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public »

 

L'attitude « provocatrice » du conseiller régional RN a provoqué moult polémiques et crispations dans la classe politique et la société civile. Le constat est sans appel, « l'affaire du voile » n'en finit pas de diviser.

 

Ces femmes voilées affirment qu'il relève d'une décision « personnelle et intime, qu'il soit porté par pudeur ou conviction religieuse ». Mais tel n'est pas l'avis des signataires de la tribune publiée dans l'hebdomadaire Marianne par 101 mulsuman(e).

 

« Le port du voile est le signe ostentatoire d'une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran. Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public », clament ses signataires.

 

Une prise de position qui fait écho à la tribune des 90 parue dans Le Monde, demandant à Emmanuel Macron de « condamner l’agression d’une accompagnatrice scolaire voilée »

 

Plusieurs centaines de personnes venues protester contre l'islamophobie. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Plusieurs centaines de personnes venues protester "contre l'islamophobie ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Toujours est-il que "l’Alliance citoyenne des femmes voilées et libres" entend bien continuer à protester contre ces « discriminations ». Et continue de faire pression en réclamant un rendez-vous avec Éric Piolle, le maire de Grenoble, concernant l'affaire des piscines.

 

Joël Kermabon

 

 

* Les premiers signataires de l'appel : Pas sans nous, Nous citoyennes, Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), Alliance citoyenne, Village 2 santé, NPA 38

 

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un anniversaire en fanfare : pour la première bougie de sa scène, le Local a accueilli deux humoristes, Philippe Roche et Mickaël Bièche, le 28 janvier 2023. © Martin de Kerimel - Place Grenet
Saint-Égrève : un an déjà que le bar-res­tau­rant Le Local s’est ouvert aux arts de la scène

REPORTAGE - Ses gérants le présentent à la fois comme un restaurant et un lieu de vie. Dans la zone industrielle de Saint-Égrève, Le Local Lire plus

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Un jeune homme de 18 ans blessé à la jambe par arme à feu près d’un arrêt de tram­way à Fontaine

FLASH INFO - Un jeune homme a été pris pour cible dans la soirée du 3 février 2023, près d'un arrêt de tramway à Fontaine. Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - L'incendie survenu dans un parking souterrain à Échirolles, jeudi 2 février 2023, avait entraîné l'évacuation de plus de 150 personnes occupant la résidence Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Agenda

Je partage !