Le choix des militants grenoblois et du PS de l'Isère de soutenir le collectif d'Olivier Noblecourt fait courir le risque d'une implosion du parti.

Municipales à Grenoble : le PS au bord de la division après le coup de force des partisans d’Olivier Noblecourt

Municipales à Grenoble : le PS au bord de la division après le coup de force des partisans d’Olivier Noblecourt

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DÉCRYPTAGE – Le choix des militants grenoblois et de la fédération du PS de l’Isère de soutenir le collectif emmené par le délégué interministériel Olivier Noblecourt va-t-il emmener le Parti socialiste au bord de l’implosion ? À Grenoble, certains ne font désormais pas mystère de leur volonté de rejoindre le maire sortant pour le premier tour des élections municipales. Reste que la balle est dans le camp des instances nationales. Lesquelles demandent à l’ex-adjoint PS de se positionner clairement et de quitter ses fonctions parisiennes.

 

 

Olivier Noblecourt. © Nils Louna

Olivier Noblecourt. © Nils Louna

Rififi au Parti socia­liste. À Grenoble, le parti d’Olivier Faure se déchire autour de la can­di­da­ture, pas décla­rée mais qui ne fait guère mys­tère, d’Olivier Noblecourt à la mai­rie de Grenoble.

 

Hier adjoint PS à la Ville de Grenoble sous Michel Destot, aujourd’­hui délé­gué inter­mi­nis­té­riel sous Emmanuel Macron, Olivier Noblecourt pré­pare son retour après plu­sieurs années d’ab­sence dans la capi­tale du Dauphiné. Et ce par l’en­tre­mise d’un col­lec­tif, Grenoble Nouvel Air, mis sur orbite depuis quelques mois pour ras­sem­bler les forces « pro­gres­sistes » de gauche.

 

S’il n’est plus socia­liste – il n’a plus sa carte du parti depuis deux ans – Olivier Noblecourt n’en convoite pas moins le sou­tien de son ex-famille poli­tique. Peut-être au risque de divi­ser, si ce n’est d’a­che­ver, un parti qui peine déjà à aller à la pêche aux can­di­dats dans une ville que l’on dit acquise à la gauche.

 

La seule can­di­date décla­rée pour le poste de pre­mier des socia­listes à Grenoble a fina­le­ment retiré sa can­di­da­ture. Marie-Josée Salat, conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion à la ville de Grenoble, a jeté l’é­ponge, prête désor­mais à rejoindre les rangs du… maire sor­tant, l’é­co­lo­giste Eric Piolle. Elle ne serait par ailleurs pas seule à faire sécession.

 

 

Petits arrangements en coulisses ?

Continuez la lecture

Il vous reste 83 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Maxence Alloto, co-secrétaire de la section grenobloise du PS et Marie-José Salat, conseillère municipale PS. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Municipales de 2020 : les socialistes grenoblois appellent au rassemblement pour l’alternance

FOCUS - Les socialistes grenoblois entendent bien prendre toute leur part dans la campagne pour les élections municipales de 2020. Car ces derniers rejettent l'idée Lire plus

A Grenoble, le ralliement de la chef de file de l'opposition socialiste à Eric Piolle (EELV) fait bondir ses collègues de banc et ses camarades de parti.
Municipales : à Grenoble, le ralliement de socialistes à Eric Piolle attise un peu plus les divisions

  DÉCRYPTAGE - À Grenoble, le ralliement de Marie-José Salat, chef de file de l'opposition socialiste, au maire sortant Eric Piolle (EELV) fait bondir ses Lire plus

Exclus du parti socialiste pour avoir rejoint la liste du maire sortant Eric Piolle (EELV), trois Grenoblois saisissent la commission nationale des conflits
L’ex co-secrétaire du PS à Grenoble exclu du parti après avoir rejoint la liste d’Éric Piolle

  EN BREF - L'ex co-secrétaire du Parti socialiste à Grenoble a été exclu du PS pour avoir rejoint la liste emmenée par le maire Lire plus

Démocratie vivante se veut un club visant à soutenir la réussite du quinquennat d'Emmanuel Macron. Ses fondateurs ? Des socialistes et ex-socialistes...
Le socialiste André Vallini parmi les fondateurs d’un club macroniste

L’ancien secrétaire d’État de François Hollande et ex-président socialiste du Conseil général de l’Isère André Vallini est l'un des fondateurs de Démocratie vivante, un club Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin