Le 14 novembre, la justice se penchera à son tour sur l'opération Cœurs de ville cœurs de métropole. Le plan de circulation a été dispensé d'étude d'impact

À Grenoble, le nou­veau plan de cir­cu­la­tion pour l’heure sans effets sur les niveaux de pollution

À Grenoble, le nou­veau plan de cir­cu­la­tion pour l’heure sans effets sur les niveaux de pollution

FOCUS – L’opération Cœurs de ville, cœurs de métro­pole qui à Grenoble s’est tra­duite par un nou­veau plan de cir­cu­la­tion dans l’hy­per-centre de la ville n’a pas d’im­pact majeur sur la pol­lu­tion de l’air. Ni dans un sens ni dans l’autre, conclut l’é­tude réa­li­sée par Atmo, qui pointe tou­te­fois quelques reports de nui­sances. Mais qui met aussi l’ac­cent, en matière de lutte contre la pol­lu­tion au dioxyde d’a­zote, sur d’autres zones de l’ag­glo­mé­ra­tion autre­ment plus tou­chées que le cœur de la ville et qui ne font pas l’ob­jet de mesures particulières.

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

Quel impact a le nou­veau plan de cir­cu­la­tion sur la pol­lu­tion de l’air ? Quasiment aucun selon Atmo. © Patricia Cerinsek

Quel impact a l’o­pé­ra­tion Cœur de villes, cœurs de métro­pole (CVCM) sur la qua­lité de l’air dans l’hy­per-centre de Grenoble ? La ques­tion est depuis avril 2017 et la mise en route de CVCM au centre d’une polé­mique entre ceux qui jugent que le nou­veau plan de cir­cu­la­tion a des effets posi­tifs et ceux qui, à l’in­verse, pointent ses effets délé­tères, se tra­dui­sant par plus d’embouteillages et de pollution.

Sans trop de sur­prise, la vaste cam­pagne de mesures menée par Atmo Auvergne Rhône-Alpes en 2018, dont les résul­tats étaient atten­dus depuis le pre­mier tri­mestre 2019, coupe pour ainsi dire la poire en deux. L’association a com­paré ses mesures réa­li­sées en 2016, avant CVCM donc, avec sa cam­pagne menée tout au long de l’an­née 2018, après CVCM.

Dans le détail, cer­tains res­pirent un peu mieux, d’autres un peu moins bien

Conclusion ? La pol­lu­tion n’au­rait glo­ba­le­ment pas bougé. Bref, pour l’heure, l’o­pé­ra­tion de réamé­na­ge­ment n’au­rait pas eu les effets escomp­tés sur les niveaux de dioxyde d’a­zote (NO2) res­pi­rés dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble. Mais, dans le détail et pris loca­le­ment, les résul­tats ne sont pas si homo­gènes. Si cer­tains y gagnent au change, d’autres res­pirent un peu moins bien.

« La mise en place du nou­veau plan de cir­cu­la­tion entraî­ne­rait des effets locaux posi­tifs et néga­tifs sur l’ex­po­si­tion au NO2 à proxi­mité de cer­tains axes du centre-ville », sou­ligne Atmo.

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek

© Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

D’après les cal­culs de l’as­so­cia­tion qui, pru­dente, joue du condi­tion­nel, 6 400 habi­tants devraient mieux res­pi­rer grâce à CVCM. Notamment en bor­dure de l’axe Rey-Sembat-Lyautey, coupé à la cir­cu­la­tion, faut-il le rap­pe­ler. Mais, a contra­rio, 5 300 autres res­pi­re­raient moins bien, en par­ti­cu­lier en bor­dure du cours Gambetta et de la rue Lesdiguières.

La dif­fé­rence entre l’a­vant et l’a­près-CVCM n’est tou­te­fois pas fla­grante d’a­près les mesures d’Atmo puisque les varia­tions, dans un sens comme dans l’autre, tournent autour des 4 %.

Quels effets sur la qua­lité de l’air ? Aucun à court terme

Tout le monde devrait donc y trou­ver son compte. Les pro­mo­teurs de CVCM – ville et Métropole de Grenoble en tête – qui trou­ve­ront là la démons­tra­tion que leur opé­ra­tion n’ag­grave pas la situa­tion, contrai­re­ment à ce que le col­lec­tif Grenoble à cœur dénon­çait.

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

A Grenoble, les dépas­se­ments actuels des valeurs régle­men­taires concer­nant le NO2 sont à l’o­ri­gine de pro­cé­dures pré-conten­tieuses entre la France et la Commission euro­péenne. © Patricia Cerinsek

Et les oppo­sants au nou­veau plan de cir­cu­la­tion* qui feront remar­quer que CVCM n’a jus­te­ment pas eu les effets escomptés.

L’amélioration de la qua­lité de l’air était en effet une des rai­sons qui avaient motivé la mise en place de l’o­pé­ra­tion, sans plus de garan­tie puisque le réamé­na­ge­ment avait été dis­pensé d’é­tude d’im­pact par le pré­fet de région à la demande de la Métro.

Reste à éva­luer les consé­quences de CVCM à plus long terme. Comme le sou­ligne Atmo, « l’é­va­lua­tion des effets du nou­veau plan de cir­cu­la­tion (…) ne consi­dère pas les pos­sibles adap­ta­tions des pra­tiques de mobi­lité sur le long terme ».

Mais l’as­so­cia­tion met aussi en garde. « Pour réduire les expo­si­tions des habi­tants de la métro­pole, notam­ment dans son cœur qui tend à être plus exposé à la pol­lu­tion de l’air, les amé­na­ge­ments urbains devront contri­buer à une réduc­tion glo­bale des volumes de tra­fic tout en maî­tri­sant les effets locaux de report de nui­sances sur des axes déjà sou­mis à une forte exposition ».

D’autres zones sou­mises à de forts niveaux d’ex­po­si­tion hors du péri­mètre de CVCM

Pour Atmo, d’autres actions ont des effets autre­ment plus posi­tifs sur les niveaux de la pol­lu­tion de l’air. Notamment la mise en place de la zone à faibles émis­sions, qui vise les véhi­cules de trans­port de mar­chan­dises. Et dont « les effets atten­dus sur l’ex­po­si­tion au NO2 sont net­te­ment posi­tifs ».

D’autant que, pour l’as­so­cia­tion, d’autres zones de l’ag­glo­mé­ra­tion « peu ou pas concer­nées par ces effets [de CVCM, ndlr] sont sou­mis à de forts niveaux d’ex­po­si­tion et demandent éga­le­ment une atten­tion ». Comme les zones à proxi­mité de l’A480 et de la rocade sud, ainsi que la plu­part des grands axes de l’agglomération.

Bref, s’il s’a­gis­sait véri­ta­ble­ment de faire bais­ser les niveaux de pol­lu­tion, la prio­rité n’au­rait pas dû être mise sur le cœur de ville.

Patricia Cerinsek

  • * Le col­lec­tif Grenoble à cœur et le groupe d’op­po­si­tion à la Métropole de Grenoble ont, à ce titre, déposé des recours devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif pour faire annu­ler l’o­pé­ra­tion. Si les recours en référé ont été reje­tés, le tri­bu­nal n’a pas encore sta­tué sur les recours au fond.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !