© Joël Kermabon - Place Gre'net

La seconde marche blanche inter-communautaire en mémoire d’Olivier Mambakasa marquée par des incidents à Grenoble

La seconde marche blanche inter-communautaire en mémoire d’Olivier Mambakasa marquée par des incidents à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Une nouvelle marche blanche en mémoire d’Olivier Mambakasa, victime d’une agression mortelle le 17 août, a rassemblé entre 350 et 400 personnes ce samedi 31 août à Grenoble. Une manifestation placée sous le signe de la justice et de la solidarité inter-communautaire. Toutefois, malgré des appels au calme, quelques incidents et dégradations ont émaillé la fin du parcours, au moment où la préfecture recevait une délégation.

 

 

Avant le départ du cortège inter-communautaire en hommage à Olivier Mambakasa © Joël Kermabon - Place Gre'net

Avant le départ du cor­tège inter-com­mu­nau­taire. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Stop au racisme et à la vio­lence », pou­vait-on lire sur la ban­de­role en tête de cor­tège, tan­dis que des mani­fes­tants scan­daient à l’envi « Justice pour Olivier ! » Ce samedi 31 août, avait lieu à Grenoble la seconde marche blanche orga­ni­sée en mémoire d’Olivier Mambakasa.

 

La mort de ce qua­dra­gé­naire d’o­ri­gine congo­laise, poi­gnardé au Village olym­pique le 17 août, a sus­cité tris­tesse, indi­gna­tion et colère. Notamment chez les per­sonnes ori­gi­naires d’Afrique sub­sa­ha­rienne et, plus par­ti­cu­liè­re­ment, au sein de la com­mu­nauté congo­laise de Grenoble (CCG), direc­te­ment touchée.

 

Ce meurtre, dont le carac­tère raciste ne fait aucun doute pour les proches de la vic­time, serait à l’o­ri­gine des vives ten­sions inter-com­mu­nau­taires qui ont agité le quar­tier de l’Arlequin ces der­niers jours.

 

De fait, les orga­ni­sa­teurs avaient cher­ché à limi­ter les risques en invi­tant un imam et un pas­teur lors de la tri­bune impro­vi­sée avant le départ du cor­tège. « Toutes les com­po­santes de France doivent conti­nuer à dénon­cer ces atro­ci­tés. Elle doivent faire face à ces gens qui trans­gressent sans cesse ses prin­cipes et ses valeurs », a solen­nel­le­ment déclaré l’imam.

 

 

« Arlequin ! Arlequin ! »

 

Les orga­ni­sa­teurs ont par ailleurs mul­ti­plié les paroles insis­tant sur le carac­tère paci­fique et non com­mu­nau­taire de cette nou­velle marche. Mais cela n’a pas suffi à démi­ner le ter­rain. Malgré les appels au calme lan­cés par la sœur de la vic­time et Aristote Bolangi, le pré­sident de la CCG, cer­tains criaient encore ven­geance dans le cortège.

 

Marche blanche en hommage à Olivier Mambakasa. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

En effet, des jeunes gens très remon­tés tenaient à par­tir mani­fes­ter à la Villeneuve, scan­dant avec véhé­mence « Arlequin ! Arlequin ! Arlequin !… » Il a fallu pas moins que l’intervention d’un imam et du pré­sident de la CCG pour qu’ils entendent rai­son et réin­tègrent le cortège.

 

C’était un peu recu­ler pour mieux sau­ter puisque des inci­dents ont fina­le­ment éclaté en fin de par­cours. Ce alors même que la pré­fec­ture avait accepté de rece­voir une délé­ga­tion, com­po­sée dans une cer­taine confusion.

 

Reportage Joël Kermabon

 

Les prin­ci­paux objec­tifs de l’en­tre­vue à la pré­fec­ture ? Demander au pré­fet plus de sécu­rité ainsi qu’une aide finan­cière pour la famille d’Olivier Mambakasa afin qu’elle puisse orga­ni­ser des obsèques dans la dignité.

 

 

La Ville de Grenoble participera à la prise en charge des obsèques

 

Les inci­dents qui ont émaillé la fin de la marche n’ont par ailleurs pas man­qué de faire réagir Éric Piolle, le maire de Grenoble. « Malgré les appels au calme […], des inci­dents ont éclaté à l’issue de la marche blanche, entraî­nant des dégra­da­tions sur le mobi­lier urbain. Une mani­fes­tante a été bles­sée et prise en charge par les sapeurs-pom­piers », a déclaré l’édile.

 

Ce der­nier, qui a ren­con­tré les asso­cia­tions de la com­mu­nauté congo­laise ce ven­dredi 30 août, appelle au calme, « indis­pen­sable au res­pect du deuil de la famille et au bon déroulé de l’en­quête qui avance ».

 

Les forces de l'ordre ont repoussé un groupe de manifestant qui tentait de se diriger vers le quartier de l'Arlequin pour venger Olivier Mambakasa

Les forces de l’ordre ont repoussé un groupe de mani­fes­tants qui ten­taient de se diri­ger vers le quar­tier de l’Arlequin. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Je condamne les vio­lences et dégra­da­tions sur­ve­nues dans Grenoble à l’issue de la marche blanche. Le moment est au recueille­ment », ajoute le maire. Avant d’as­su­rer qu’à la demande de la famille, « la Ville de Grenoble par­ti­ci­pera à la prise en charge des obsèques d’Olivier Mambakasa ».

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Étrange série d’incendies de véhicules entre Gières et Saint-Martin d’Hères dans la nuit du 20 septembre

FLASH INFO — Étrange série d’incendies de véhicules sur l'agglomération grenobloise dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 septembre. Pas moins de six Lire plus

Un octogénaire victime d'un coup de couteau à Échirolles, la police décrit une agression "hors-normes"
Un octogénaire victime d’un coup de couteau à Échirolles, la police décrit une agression « hors-normes »

FLASH INFO — "Je ne vous cache pas qu'à l'Hôtel de police, tout le monde est un peu affligé". Ainsi s'exprime un fonctionnaire de police Lire plus

Scène de violences au couteau au parc Paul-Mistral de Grenoble dans la nuit du 7 au 8 septembre
Coups de feu place Saint-Bruno à Grenoble : deux personnes blessées, dont une au pronostic vital engagé

FLASH INFO — La place Saint-Bruno de Grenoble a été le théâtre d'une (nouvelle) fusillade mardi 17 août aux alentours de 20 heures. Les faits Lire plus

Violences au couteau sur un octogénaire à Échirolles: l'enquête établit le vrai déroulé des faits
Des photographies privées de policiers affichées sur un mur de Bourgoin-Jallieu

FLASH INFO — Des faits qui rappellent ceux survenus à Échirolles? Jeudi 1er juillet à 18 heures, la direction départementale de la sécurité publique indique Lire plus

Agression d'un chauffeur de bus: FO demande la création d'une brigade de sécurité sur les transports
Agression d’un chauffeur de bus : FO demande la création d’une brigade de sécurité sur les transports

FLASH INFO — Une "brigade dédiée à l'espace public des transports urbains"? Telle est la demande formulée par le syndicat Force Ouvrière de la Sémitag, Lire plus

L'agresseur d'un chauffeur de bus à Grenoble condamné à un an d'emprisonnement, dont six mois avec sursis
L’agresseur d’un chauffeur de bus à Grenoble condamné à un an d’emprisonnement, dont six mois avec sursis

FLASH INFO — L'agression avait choqué par sa violence. Dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juin, un individu de 18 ans avait Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

|

21/09

18h32

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin