Réouverture de la chasse au courlis cendré : Émilie Chalas demande au gouvernement d’expliquer sa décision

sep article



FIL INFO — L’autorisation d’abattre 6 000 courlis cendré, espèce considérée en danger sur le territoire français, suscite nombre de critiques contre le gouvernement. Parmi les voix qui s’interrogent, celle d’une députée LREM. Émilie Chalas, par ailleurs future candidate aux municipales grenobloises de 2020, demande au gouvernement de justifier une décision qu’elle dit ne pas comprendre.

 

 

Les Inconnus iro­ni­saient sur la gali­nette cen­drée, la dépu­tée de l’Isère Émilie Chalas s’in­ter­roge pour sa part sur le cour­lis cen­dré. Mais cela n’a plus rien d’un sketch. Alors que l’oi­seau est consi­déré en dan­ger au niveau euro­péen, le gou­ver­ne­ment vient en effet d’au­to­ri­ser l’a­bat­tage de 6 000 cour­lis cen­dré. Une déci­sion, prise à quelques semaines de l’ou­ver­ture de la chasse, qui inter­roge donc la par­le­men­taire.

 

Un courlis cendré. DR

Un cour­lis cen­dré. DR

 

Car cette déci­sion concerne direc­te­ment l’Isère. Le site Nature Isère explique ainsi que la pré­sence du cour­lis cen­dré est régu­lière dans le dépar­te­ment, à défaut d’être fré­quente. Mais, indique encore le site, l’es­pèce ne cesse de régres­ser depuis les années 60 : « Elle a dis­paru de l’Isle Crémieu et plus récem­ment de l’ouest du dépar­te­ment [et] ne niche plus désor­mais que dans la plaine de Bièvre où les don­nées de nidi­fi­ca­tion cer­taine sont raris­simes ».

 

 

La députée appelle au principe de précaution

 

« Comme nom­breux conci­toyens je me suis éton­née et émue de la déci­sion récente du gou­ver­ne­ment de réau­to­ri­ser la chasse au cour­lis cen­dré, une espèce clas­sée vul­né­rable », écrit Émilie Chalas sur son site Internet. La future can­di­date LREM aux muni­ci­pales de Grenoble ne par­vient ainsi pas à s’ex­pli­quer cette déci­sion. Même si elle salue « les efforts réa­li­sés par le gou­ver­ne­ment pour mieux enca­drer la chasse et pour pré­ser­ver la bio­di­ver­sité ».

 

Émilie Chalas © Joël Kermabon - Place Gre'net

Émilie Chalas © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Émilie Chalas fait tout d’a­bord remar­quer que le minis­tère de l’Écologie admet lui-même ne pas dis­po­ser de don­nées fiables sur l’im­pact de la chasse sur la popu­la­tion d’oi­seaux. Dès lors, estime la dépu­tée isé­roise, « le prin­cipe de pré­cau­tion ne vou­drait-il pas que l’on pro­longe le mora­toire en attente d’éléments tan­gibles per­met­tant d’assurer que la péren­nité de cette espèce est assu­rée ? »

 

 

Une décision qui s’oppose à la Commission européenne ?

 

La par­le­men­taire signale en second lieu qu’une telle déci­sion tombe au moment où la Commission euro­péenne a mis la France en demeure de mettre fin à des méthodes de chasse illé­gale. En poin­tant notam­ment du doigt la tolé­rance vis-à-vis de la chasse à l’oie cen­drée, et les dan­gers qui pèsent sur les popu­la­tions de tour­te­relles. En atten­dant de se faire tacler pour l’au­to­ri­sa­tion de “pré­le­ver” 6 000 cour­lis cen­dré d’une popu­la­tion jugée fra­gile ?

 

Pour la LPO, le gouvernement a cédé au lobby des chasseurs. DR

Pour la LPO, le gou­ver­ne­ment a cédé au lobby des chas­seurs. DR

« Je serais éton­née que le gou­ver­ne­ment ne dis­pose pas d’autres motifs pour sou­te­nir la déci­sion de réau­to­ri­sa­tion de la chasse du cour­lis cen­dré », écrit encore Émilie Chalas. Avant d’en­joindre le gou­ver­ne­ment à pré­sen­ter des élé­ments « qui lui per­mettent de garan­tir que son action est conforme à la néces­saire pré­ser­va­tion de toutes les espèces et à son devoir d’exemplarité quant au res­pect des règles euro­péennes et du débat public ».

 

Émilie Chalas n’est évi­dem­ment pas la seule à s’in­ter­ro­ger sur cette déci­sion. Pour la Ligue pro­tec­trice des oiseaux, aucun doute : « Les lob­bies les plus néfastes sont tou­jours à l’œuvre aujourd’hui en France, et obtiennent mal­heu­reu­se­ment encore gain de cause ».

 

De plus, la LPO juge qu’au-delà de l’Europe, la déci­sion de la France la met en contra­dic­tion avec l’ac­cord inter­gou­ver­ne­men­tal sur la conser­va­tion des oiseaux d’eau migra­teurs d’Afrique-Eurasie (AEWA).

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
8679 visites | 14 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 14
  1. sep article
  2. 😊😊😊Caro la carotte de garde, enfin remise sur le car­reau ! Merci ! Les bavards mora­listes sec­taires, c’est le cal­vaire des espaces de dis­cus­sion 2.0. Merci FM !

    sep article
  3. Pan sur le bec!!! Caro sur le car­reau… si vous saviez le nombre de lec­teurs à qui ces pos­tures indi­gnées et mora­li­sa­trices courent sur le hari­cot…

    sep article
  4. Je sou­haite que le mes­sage d’Emilie cha­las ‚soit entendu par ceux qui ont le
    pou­voir de modi­fier et de stop­per l’a­bat­tage.
    l’i­dée absurde de per­mettre de détruire une peu­plade d’oiseaux,qui est en
    dan­ger de disparition,m’est incom­pré­hen­sible.
    Si la prise de posi­tion de madame E Chalas , n’est pas qu’un effet d’an­crage,
    je trouve son com­portent digne de gra­ti­fi­ca­tions …

    sep article
  5. Courage Florent !
    Caro finit par être l holo­gramme de la cari­ca­ture de son holo­gramme.
    A moins que ce ne soit l inverse.
    Si tra­vail de sape il y a de sa part, il est tota­le­ment contre-pro­fic­tif.
    Car vous aurez com­pris que beau­coup de vos lec­teurs-citoyens appré­cient votre tra­vail et se réjouissent de contre­dire la der­nière crypto mili­tante de la muni­ci­pa­lité Piolle.
    Est ce un robot ?
    En tout cas pas de l intel­li­gence arti­fi­cielle – parce que dans l’I.A. il y a intel­li­gence ! 😂
    J attends le pro­cès ! 😂😂😂😂😂😂

    sep article
  6. Ce mes­sage est incom­pré­hen­sible !
    Bourré de fautes de gram­maire et tota­le­ment obs­cur voire abs­cons voire abs­trus..😂
    Si au lobby des anal­pha­bètes de la chasse on oppose le lobby des illet­trés de l anti chasse, on va pas y voir clair.…

    sep article
  7. Chalas qui fait son coup de comm’ écolo au niveau muni­ci­pal, mais qui vote en faveur du CETA au natio­nal…

    sep article
  8. Il y en a qui demandent des expli­ca­tions, comme E. Chalas, et d’autres qui agissent comme la LPO dont l’ar­ticle cité
    https://www.lpo.fr/actualites/chasse‑6 – 000-cour­lis-cendres-seront-abat­tus
    est fort inté­res­sant. La LPO va por­ter plainte contre 2 arrê­tés, l’un por­tant sur l’a­ba­tage (pas d’autre mot) des cour­lis cen­drés et l’autre qui va être signé sur l’a­ba­tage des tour­te­relles des bois.
    Pas besoin de guet­ter toutes les paroles de la repré­sen­tante LaREM aux muni­ci­pales, Place Gre’Net s’en charge pour nous … On va quand même attendre avec impa­tience, les réponses qu’E. Chalas va rece­voir de la nou­velle ministre en charge de l’é­co­lo­gie … 😉

    sep article
    • FM

      09/08/2019
      14:12

      Oui Place Gre’net relaie les paroles des poli­tiques, cela vous dérange ? Encore une fois, je me tue à vous le dire, si vous avez envie de lire un média qui ne cite QUE les per­sonnes que vous avez envie d’en­tendre, cela ne manque pas sur la Toile pour que vous n’ayez pas besoin de venir nous glis­ser vos petites piques iro­niques tota­le­ment dénuées de fon­de­ment dès que l’hu­meur vous en prend.

      sep article
      • Ouh lalala ! l’hu­mour n’est pas votre fort ! Si vous vous fâchez parce que je dis que Place Gre’Net aime bien Emilie Chalas, c’est peut être parce qu’il y a un peu de vrai … vous savez « il n’y a que la vérité qui blesse » et je remets le gen­til smi­ley que j’a­vais mis 😉
        Je ne vais pas me mêler de vos choix édi­to­riaux … mais bon, est-ce que le fait qu’E.C. pose des ques­tions au gouv valait un article, alors que le fond, lui, est vrai­ment inté­res­sant sur l’au­to­ri­sa­tion de la chasse à des espèces pro­té­gées, accor­dée par une « ministre en charge de l’é­co­lo­gie ». Drôle de concep­tion de l’é­co­lo­gie au gou­ver­ne­ment Macron ! fort, fort, le lobby des chas­seurs, on com­prend mieux pour­quoi Hulot est parti. Et Wauquiez qui a donné 50 M d”€ aux chas­seurs, qu’en dit-il ?
        Allez, sans ran­cune 😉

        sep article
        • FM

          09/08/2019
          16:58

          Si vous étiez capable de faire de l’hu­mour, ça se sau­rait depuis le temps. Sous pré­texte d’hu­mour, vous lais­sez entendre que nous sommes voués à la cause LREM ou que nous « aimons » Émilie Chalas. C’est faux, c’est men­son­ger, c’est dif­fa­ma­toire, et ça com­mence à bien faire. Et inutile de nous sor­tir des pro­verbes vieux de trois siècles pour essayer de jus­ti­fier vos accu­sa­tions infon­dées, ça ne marche pas comme cela. Nous sommes un média local, une élue locale s’a­dresse au gou­ver­ne­ment, nous relayons l’in­for­ma­tion, comme nous l’a­vons déjà fait lors­qu’il s’a­gis­sait de Jean-Pierre Barbier, d’Éric Piolle et autres. Point. C’est tout. Ce n’est pas autre chose. Ça ne devrait pas être dif­fi­cile à com­prendre, mais visi­ble­ment vous avez plus envie de consa­crer votre temps libre à nous faire des pro­cès d’in­ten­tion qu’à essayer de faire preuve de bonne foi. Je ne sais pas ce que vous espé­rez, dans le fond. Nous trans­for­mer en média entiè­re­ment voué à faire la pro­mo­tion de la majo­rité gre­no­bloise ? Depuis des ANNÉES que nous sup­por­tons vos injures, par­fois à la limite de la calom­nie, et demeu­rons fidèle à notre ligne édi­to­riale, peut-être est-il temps d’ad­mettre que cela ne fonc­tionne pas et pas­ser à autre chose. Si vous ne nous aimez pas c’est votre droit le plus strict, mais que je sache per­sonne ne vous oblige à nous lire. En tout cas, s’il n’est pas effi­cace en soi, ce tra­vail de sape que vous essayez de mener toute seule dans votre coin com­mence légè­re­ment à me cou­rir sur le hari­cot.

          sep article
  9. sauf erreur et peut êtres que cele ne se fait plus mais des primes ver­sées avec nos impôts aux pay­sans pour des fauches tar­dives de leurs prai­ries car les cour­lis conti­nen­taux nichent dans celles ci et son bien sou­vent fau­chés par les machines, cou­veuses et jeunes(œufs ) si la fenai­sons inter­vient AVANT le 10 juin, c’est dire que­votre argent à été au moins à un moment employé pour ce [modéré : pro­pos inju­rieux] lobby de la chasse !!!!!

    sep article
  10. Ping : Réouverture de la chasse au courlis cendré : Émilie Chalas demande au gouvernement d’expliquer sa décision | Place Gre’net | Michelle, l'amie des animaux