Le député de l’Isère Olivier Véran présente un projet de loi contre la prolifération du moustique-tigre

sep article



 

FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l’Isère, soutenu par le groupe La République en marche de l’Assemblée nationale, présente un projet de loi pour lutter contre la prolifération de l’insecte vecteur de maladie. Objectif ? Permettre des opérations de démoustication publiques chez des propriétaires privés, mais aussi autoriser les expérimentations.

 

 

« De nou­veaux moyens pour lut­ter contre les mala­dies vec­to­rielles trans­mises par les insectes », tel est le sens de la pro­po­si­tion de loi que veut por­ter Olivier Véran et qui pren­drait effet à comp­ter du 1er jan­vier 2020. Le député de l’Isère, sou­tenu par le groupe La République en marche de l’Assemblée natio­nale, déclare ainsi la guerre au mous­tique-tigre et aux mala­dies qu’il peut trans­mettre, qu’il s’a­gisse de la dengue ou du chi­kun­gu­nya.

 

Olivier Véran, député LREM de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Olivier Véran, député LREM de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le fameux mous­tique-tigre est désor­mais pré­sent dans 51 dépar­te­ments fran­çais, contre 42 en 2018. Et rien ne semble devoir stop­per sa pro­gres­sion avant, in fine, une colo­ni­sa­tion totale du ter­ri­toire. En Isère, c’est en 2015 que les pre­miers mous­tiques-tigres ont été obser­vés, avec notam­ment une forte pro­gres­sion sur l’agglomération gre­no­bloise. Et si les mala­dies ne sont pas encore là, un cas de dengue a été recensé dans la Drôme le 4 juillet 2019…

 

Permettre des interventions publiques chez des propriétaires privés

 

« Face à une telle situa­tion, les pou­voir publics sont dému­nis et ne dis­posent pas des moyens néces­saires pour lut­ter effi­ca­ce­ment contre ce fléau. C’est pour­quoi il est impor­tant d’agir et d’anticiper, afin de limi­ter le plus pos­sible l’expansion du mous­tique-tigre », écrit Olivier Véran pour jus­ti­fier son pro­jet de loi. Non sans le consi­dé­rer comme une réponse à « un enjeu majeur de santé publique ».

 

La prolifération du moustique-tigre est-elle une fatalité ? DR

La pro­li­fé­ra­tion du mous­tique-tigre est-elle une fata­lité ? DR

 

Les dis­po­si­tions pro­po­sées ? Le texte per­met­trait à des agents, publics ou man­da­tés par l’Agence régio­nale de santé, de pro­cé­der à des opé­ra­tions de démous­ti­ca­tion chez des pro­prié­taires pri­vés. Les occu­pants des lieux rece­vraient alors une infor­ma­tion pour prendre des dis­po­si­tions conformes aux pres­crip­tions déli­vrées par les ser­vices de l’État.

 

Le texte veut éga­le­ment ouvrir la voie aux « expé­ri­men­ta­tions inno­vantes » pour lut­ter contre le mous­tique-tigre. Les pré­fets pour­raient ainsi auto­ri­ser des expé­ri­men­ta­tions d’une durée maxi­male de trois mois « après avis du Haut Conseil de la santé publique et, le cas échéant, de l’Agence natio­nale de sécu­rité sani­taire de l’alimentation, de l’environnement et du tra­vail et du Haut Conseil des bio­tech­no­lo­gies », pré­cise encore le texte.

 

FM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3906 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. M. Véran n’a pas lu tous les articles déjà parus sur Place Gre’Net concer­nant la lutte contre le mous­tique tigre. Il faut les lui envoyer … comme déve­lop­per la tarente de Maurétanie en tant que « expé­ri­men­ta­tion inno­vante » ?
    J’ai cru qu’il vou­lait mettre un mur anti-mous­tiques autour de Grenoble … pour lui en inter­dire l’ac­cès … parce que le mous­tique tigre est un vilain migrant qui n’a pas de titre de séjour et n’a pas voca­tion à res­ter en France. 😉

    sep article
  2. Je salue l’i­ni­tia­tive !
    Nous sommes enva­his par les mous­tiques tigres sur l’île verte et les nichoirs ins­tal­lés n’ont aucuns effets ! Impossible de se rafraî­chir dans le parc ni même ouvrir nos fenêtres ! C’est vrai­ment un pro­blème !

    sep article