Le député de l’Isère Olivier Véran pré­sente un pro­jet de loi contre la pro­li­fé­ra­tion du moustique-tigre

Le député de l’Isère Olivier Véran pré­sente un pro­jet de loi contre la pro­li­fé­ra­tion du moustique-tigre

FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au mous­tique-tigre. Le député de la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère, sou­tenu par le groupe La République en marche de l’Assemblée natio­nale, pré­sente un pro­jet de loi pour lut­ter contre la pro­li­fé­ra­tion de l’in­secte vec­teur de mala­die. Objectif ? Permettre des opé­ra­tions de démous­ti­ca­tion publiques chez des pro­prié­taires pri­vés, mais aussi auto­ri­ser les expérimentations.

« De nou­veaux moyens pour lut­ter contre les mala­dies vec­to­rielles trans­mises par les insectes », tel est le sens de la pro­po­si­tion de loi que veut por­ter Olivier Véran et qui pren­drait effet à comp­ter du 1er jan­vier 2020. Le député de l’Isère, sou­tenu par le groupe La République en marche de l’Assemblée natio­nale, déclare ainsi la guerre au mous­tique-tigre et aux mala­dies qu’il peut trans­mettre, qu’il s’a­gisse de la dengue ou du chikungunya.

Olivier Véran, député LREM de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Olivier Véran, député LREM de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le fameux mous­tique-tigre est désor­mais pré­sent dans 51 dépar­te­ments fran­çais, contre 42 en 2018. Et rien ne semble devoir stop­per sa pro­gres­sion avant, in fine, une colo­ni­sa­tion totale du ter­ri­toire. En Isère, c’est en 2015 que les pre­miers mous­tiques-tigres ont été obser­vés, avec notam­ment une forte pro­gres­sion sur l’agglomération gre­no­bloise. Et si les mala­dies ne sont pas encore là, un cas de dengue a été recensé dans la Drôme le 4 juillet 2019…

Permettre des inter­ven­tions publiques chez des pro­prié­taires privés

« Face à une telle situa­tion, les pou­voir publics sont dému­nis et ne dis­posent pas des moyens néces­saires pour lut­ter effi­ca­ce­ment contre ce fléau. C’est pour­quoi il est impor­tant d’agir et d’anticiper, afin de limi­ter le plus pos­sible l’expansion du mous­tique-tigre », écrit Olivier Véran pour jus­ti­fier son pro­jet de loi. Non sans le consi­dé­rer comme une réponse à « un enjeu majeur de santé publique ».

La prolifération du moustique-tigre est-elle une fatalité ? DR

La pro­li­fé­ra­tion du mous­tique-tigre est-elle une fata­lité ? DR

Les dis­po­si­tions pro­po­sées ? Le texte per­met­trait à des agents, publics ou man­da­tés par l’Agence régio­nale de santé, de pro­cé­der à des opé­ra­tions de démous­ti­ca­tion chez des pro­prié­taires pri­vés. Les occu­pants des lieux rece­vraient alors une infor­ma­tion pour prendre des dis­po­si­tions conformes aux pres­crip­tions déli­vrées par les ser­vices de l’État.

Le texte veut éga­le­ment ouvrir la voie aux « expé­ri­men­ta­tions inno­vantes » pour lut­ter contre le mous­tique-tigre. Les pré­fets pour­raient ainsi auto­ri­ser des expé­ri­men­ta­tions d’une durée maxi­male de trois mois « après avis du Haut Conseil de la santé publique et, le cas échéant, de l’Agence natio­nale de sécu­rité sani­taire de l’alimentation, de l’environnement et du tra­vail et du Haut Conseil des bio­tech­no­lo­gies », pré­cise encore le texte.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !