Les sapeurs-pompiers de l’Isère annoncent un mouvement de grève pour le jeudi 4 juillet

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FIL INFO — Les organisations syndicales de sapeurs-pompiers de l’Isère ont déposé un préavis de grève pour la journée du jeudi 4 juillet. Les soldats du feu annoncent un arrêt de travail entre 15 et 16 heures, mais aussi un rassemblement à 14 h 30 devant leur état-major afin de porter des revendications locales comme nationales. 

 

 

Après le personnel des Urgences et du Samu de Grenoble, les pompiers de l’Isère annoncent un mouvement de grève pour la journée du jeudi 4 juillet. À l’appel du Syndicat autonome SPP-PATS, ainsi que de la CGT Sdis Isère, le service départemental d’incendie et de secours rejoint ainsi un mouvement national de protestation des soldats du feu qui parcourt le territoire national depuis la fin du mois de juin.

 

Les sapeurs-pompiers de l'Isère sont en grève jeudi 4 juillet, avec arrêt de travail entre 15 et 16 heures et rassemblement devant l'état-major.Pompiers en intervention. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Pompiers en intervention. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

À l’image des Urgences, une grève des sapeurs-pompiers n’entraîne pas la fermeture totale des services. Un arrêt de travail est ainsi prévu de 15 à 16 heures Les pompiers n’en ont pas moins l’intention de se rassembler à 14 h 30 devant leur état-major, et ceci en tenue d’intervention. Le mot d’ordre lancé par les syndicats ? « Venez dire avec nous votre refus de partir en intervention en effectifs dégradé et exiger un plan de recrutement ! »

 

 

Revendications locales et nationales

 

Sur le plan local, les agents du Sdis de l’Isère demandent en effet « la mise en œuvre d’un véritable plan de recrutement correspondant aux besoins actuels (…) garantissant une qualité de distribution des secours et la sécurité des sapeurs-pompiers en intervention ». Tout comme ils exigent de meilleures conditions techniques d’intervention, avec des véhicules polyvalents de premiers secours, censés par ailleurs être prévus dans le cadre du schéma directeur.

 

Manifestation de pompiers du Sdis 38 devant la préfecture de Grenoble en 2014. DR

Manifestation de pompiers du Sdis 38 devant la préfecture de Grenoble en 2014. DR

 

Mais le mouvement porte également des revendications nationales, à commencer par « le retrait du projet de loi de transformation de la fonction publique », déjà dénoncé dans le cadre d’autres mouvements sociaux. Revendication plus spécifique à l’activité des sapeurs-pompiers, les syndicats demandent une revalorisation de la prime de feu, « à hauteur des autres métiers à risque ». Soit, estiment-ils, une augmentation fixée au minimum à 28 %.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1307 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Si les pompiers ont décidé de se rassembler devant la préfecture, j’espère que la police n’ira pas jusqu’à leur tirer dessus pour les faire partir, comme en 2013 où un pompier a perdu un oeil.

    sep article