Les sapeurs-pompiers de l’Isère annoncent un mouvement de grève pour le jeudi 4 juillet

sep article



FIL INFO — Les organisations syndicales de sapeurs-pompiers de l’Isère ont déposé un préavis de grève pour la journée du jeudi 4 juillet. Les soldats du feu annoncent un arrêt de travail entre 15 et 16 heures, mais aussi un rassemblement à 14 h 30 devant leur état-major afin de porter des revendications locales comme nationales. 

 

 

Après le per­son­nel des Urgences et du Samu de Grenoble, les pom­piers de l’Isère annoncent un mou­ve­ment de grève pour la jour­née du jeudi 4 juillet. À l’ap­pel du Syndicat auto­nome SPP-PATS, ainsi que de la CGT Sdis Isère, le ser­vice dépar­te­men­tal d’in­cen­die et de secours rejoint ainsi un mou­ve­ment natio­nal de pro­tes­ta­tion des sol­dats du feu qui par­court le ter­ri­toire natio­nal depuis la fin du mois de juin.

 

Les sapeurs-pompiers de l'Isère sont en grève jeudi 4 juillet, avec arrêt de travail entre 15 et 16 heures et rassemblement devant l'état-major.Pompiers en intervention. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Pompiers en inter­ven­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

À l’i­mage des Urgences, une grève des sapeurs-pom­piers n’en­traîne pas la fer­me­ture totale des ser­vices. Un arrêt de tra­vail est ainsi prévu de 15 à 16 heures Les pom­piers n’en ont pas moins l’in­ten­tion de se ras­sem­bler à 14 h 30 devant leur état-major, et ceci en tenue d’in­ter­ven­tion. Le mot d’ordre lancé par les syn­di­cats ? « Venez dire avec nous votre refus de par­tir en inter­ven­tion en effec­tifs dégradé et exi­ger un plan de recru­te­ment ! »

 

 

Revendications locales et nationales

 

Sur le plan local, les agents du Sdis de l’Isère demandent en effet « la mise en œuvre d’un véri­table plan de recru­te­ment cor­res­pon­dant aux besoins actuels (…) garan­tis­sant une qua­lité de dis­tri­bu­tion des secours et la sécu­rité des sapeurs-pom­piers en inter­ven­tion ». Tout comme ils exigent de meilleures condi­tions tech­niques d’in­ter­ven­tion, avec des véhi­cules poly­va­lents de pre­miers secours, cen­sés par ailleurs être pré­vus dans le cadre du schéma direc­teur.

 

Manifestation de pompiers du Sdis 38 devant la préfecture de Grenoble en 2014. DR

Manifestation de pom­piers du Sdis 38 devant la pré­fec­ture de Grenoble en 2014. DR

 

Mais le mou­ve­ment porte éga­le­ment des reven­di­ca­tions natio­nales, à com­men­cer par « le retrait du pro­jet de loi de trans­for­ma­tion de la fonc­tion publique », déjà dénoncé dans le cadre d’autres mou­ve­ments sociaux. Revendication plus spé­ci­fique à l’ac­ti­vité des sapeurs-pom­piers, les syn­di­cats demandent une reva­lo­ri­sa­tion de la prime de feu, « à hau­teur des autres métiers à risque ». Soit, estiment-ils, une aug­men­ta­tion fixée au mini­mum à 28 %.

 

FM

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1881 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Si les pom­piers ont décidé de se ras­sem­bler devant la pré­fec­ture, j’es­père que la police n’ira pas jus­qu’à leur tirer des­sus pour les faire par­tir, comme en 2013 où un pom­pier a perdu un oeil.

    sep article