Depuis décembre, trois étudiants en médecine se sont donnés la mort, à Marseille, Paris puis Grenoble. Comme en écho au malaise hospitalier...

Épuisés au sortir de la canicule, les Urgences et le Samu de Grenoble de nouveau en grève mardi 2 juillet

Épuisés au sortir de la canicule, les Urgences et le Samu de Grenoble de nouveau en grève mardi 2 juillet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO — Au sortir d’une semaine de canicule, les personnels des Urgences et du Samu de Grenoble décrivent des services saturés et à bout de souffle. Et annoncent leur participation au mouvement de protestation nationale du mardi 2 juillet, avec préavis de grève, déambulation dans la ville et grand pique-nique au parc Paul-Mistral à 18 h 30.

 

 

Alors que la vigi­lance Canicule a été levée mardi 2 juillet sur le dépar­te­ment de l’Isère, le per­son­nel des Urgences et du Samu de Grenoble dresse le bilan d’une semaine de fortes cha­leurs. L’occasion pour les pro­fes­sion­nels de santé d’an­non­cer une nou­velle jour­née de grève et de mobi­li­sa­tion, qui vient s’ins­crire dans le cadre d’un mou­ve­ment natio­nal. Objectif ? Maintenir la pres­sion sur le gouvernement

 

Banderole du Samu © Jérôme Diaz - Place Gre'net

Banderole du Samu. © Jérôme Diaz – Place Gre’net

 

« Un pré­avis de grève est déposé pour les urgences de Nord, sud pédia­trie et Samu cou­vrant tous les per­son­nels », écrivent ainsi les sala­riés mobi­li­sés. Après avoir pris d’as­saut la Bastille, les urgen­tistes comptent cette fois déam­bu­ler en ville et réa­li­ser des pho­tos de groupe auprès de dif­fé­rents lieux emblé­ma­tiques, tels la Place Grenette ou la Tour Perret. Avant un pique-nique au parc Mistral à 18 h 30, où « toute la popu­la­tion qui [les] sou­tient est conviée ».

 

 

Une communication ministérielle jugée « mensongère »

 

Les décla­ra­tions du minis­tère de la Santé durant l’é­pi­sode de cani­cule ont ren­forcé la colère des pra­ti­ciens. Un minis­tère jugé « aveugle à la situa­tion » et qui se rend, à leurs yeux, cou­pable d’une « com­mu­ni­ca­tion men­son­gère autour de “tout va bien”, ”les Urgences sont prêtes” ou “les ren­forts sont pré­vus” ». Pour les gré­vistes, le compte n’y était pas et les fortes cha­leurs ont poussé les équipes dans leurs der­niers retranchements.

 

La régulation du Samu 38 a été mise à rude épreuve durant l'épisode de canicule © Joël Kermabon - Place Gre'net

La régu­la­tion du Samu 38 a été mise à rude épreuve durant l’é­pi­sode de cani­cule © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Dans le détail, les pro­fes­sion­nels décrivent une crois­sance d’ac­ti­vité au 15 comme aux Urgences sur toute la semaine du 24 au 30 juin, avec comme paroxysme pas moins de 2 500 appels sur la seule jour­née de dimanche. « La sur­charge n’est pas due exclu­si­ve­ment à la cani­cule mais le sys­tème entier est déjà tel­le­ment en ten­sion que ce contexte crée l’ex­plo­sion », pré­cisent-ils. Les vacances prises par un cer­tain nombre de géné­ra­listes n’ont évi­dem­ment rien arrangé.

 

 

Une situation qui n’est pas propre à Grenoble

 

Mouvement des urgentistes à la Bastille en juin 2019. DR

Mouvement des urgen­tistes à la Bastille en juin 2019. DR

Quid des ren­forts pro­mis ? Le Samu et les Urgences de Grenoble disent n’en avoir pas vu la trace.

 

Et d’a­jou­ter que la satu­ra­tion ne concerne pas que leurs ser­vices, mais a gagné les autres sec­teurs de l’hô­pi­tal : « Pas de place pour de nou­veaux patients, des lits sont tou­jours fer­més, le cycle de la prise en charge est brisé [car] les patients ne peuvent pas quit­ter les urgences pour un ser­vice qui les prenne en charge ».

 

Une situa­tion qui ne serait pas spé­ci­fique à Grenoble, puisque les mani­fes­tants décrivent des Urgences dans la même souf­france à Bourgoin-Jallieu ou encore au Pont-de-Beauvoisin. « Quelqu’un doit remettre des moyens dans la machine pour qu’elle puisse tour­ner cor­rec­te­ment et répondre aux besoins réels de la popu­la­tion », alertent enfin les per­son­nels. Pour qui « la stig­ma­ti­sa­tion des usa­gers » n’est pas une réponse valable.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Tags : | | |

A lire aussi sur Place Gre'net

Urgences de l’hôpital de Voiron : syndicats et collectifs réclament l’embauche immédiate de 9 médecins

FLASH INFO - Dans une lettre ouverte, un collectif de syndicats et de représentants des médecins urgentistes interpelle la direction du CHU de Grenoble sur Lire plus

La clinique d'Alembert à Grenoble, qui appartient au groupement hospitalier mutualiste, vendue demain au privé ? © Patricia Cerinsek
Reprise de la clinique mutualiste : les trois candidats pré-sélectionnés, le projet de coopérative écarté

  FIL INFO - Les trois candidats à la reprise du groupe hospitalier mutualiste de Grenoble ont été sélectionnés. Si l'on ne connaît pas leurs Lire plus

Plan blanc express au CHU de Grenoble. Vingt-quatre heures après l'avoir déclenché, les autoritaires sanitaires ont levé le dispositif de crise.
Patients réorientés des urgences vers la médecine de ville : le CHU de Grenoble candidat à l’expérimentation

  EN BREF - Le dispositif de réorientation de certains patients des urgences vers la médecine de ville proposé par le député de l'Isère Olivier Lire plus

Nouveau projet d’établissement au CHU Grenoble-Alpes : l’hôpital Sud sur la sellette ?

  ENQUÊTE – L'hôpital Sud va-t-il faire les frais de la réorganisation du CHU Grenoble-Alpes ? À Échirolles, la CGT tire la sonnette d'alarme, craignant Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin