Coupe du Monde de football féminine : Grenoble à l’heure des derniers préparatifs

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

REPORTAGE VIDÉO – Le coup d’envoi de la Coupe du Monde approche à grand pas. Grenoble, fait partie des neuf villes choisies pour accueillir des rencontres de cette compétition. Cinq matchs au total, dont le premier, Brésil-Jamaïque, se déroulera le 9 juin. Un évènement qui mobilise toute l’agglomération. Et au Stade des Alpes, l’ambiance est au branle-bas de combat. Car l’enceinte se métamorphose pour l’occasion.

 

 

Les camions de chantier font une ronde incessante tout autour du Stade des Alpes depuis quelques semaines. Et pour cause, c’est la première fois que la Ville de Grenoble s’apprête à accueillir une compétition aussi importante que la Coupe du Monde féminine. De ce fait, tout est mis en œuvre pour rendre cet évènement inoubliable.

 

 

« Nous savons que, notamment pour les plus jeunes qui viendront dans ces lieux, ce seront des souvenirs qui marqueront leur vie », témoigne le président de Grenoble-Alpes Métropole, Christophe Ferrari. Les travaux en cours au stade devraient s’achever, selon la feuille de route des organisateurs, le 3 ou le 4 juin, afin d’effectuer les tests avant la première rencontre, Brésil-Jamaïque, qui aura elle lieu le 9 juin.

 

 

Le Stade des Alpes en pleine transformation

 

France-Brésil au Stade des Alpes ©Eléonore Bayrou

Stade des Alpes. © Éléonore Bayrou

Le Stade des Alpes a peu à peu changé de visage ces derniers jours. L’enceinte qui accueille tout au long de l’année les rencontres du GF38 et du FCG sera dépourvue des panneaux à l’effigie de ces deux clubs. À la place, seront installées les décorations de la Fifa. Car la Fédération internationale de football association impose certains de ses standards.

 

« La tribune de presse sera, par exemple, élargie, précise Bertrand Paquette, directeur du tournoi au Comité local d’organisation de la Coupe du monde. Il y a un contrôle plus strict de la pelouse… Les conditions requises pour un mondial de foot modifient la configuration du stade et, donc, son fonctionnement habituel. » Un véritable travail d’optimisation de l’espace est ainsi en cours.

 

Le but ? Être le mieux préparé à accueillir les flux importants de personnes, que ce soit les spectateurs, les volontaires ou encore les équipes de production. Pour rappel, la capacité maximale du stade est de 20 068 places. Et le record d’affluence, tenu pour l’heure par la rencontre entre le FCG et le rugby club de Toulon, risque d’être balayé.

 

 

Des places vendues comme des petits pains

 

Pour l’évènement, la Fifa a mis en vente plus d’un million de billets pour les 52 matchs. Des places disponibles en ligne ou dans des billetteries de la Fnac et de Carrefour à des tarifs avantageux. Loin, très loin des prix affichés pour la Coupe du Monde masculine dont les places les moins chères coûtaient 88 euros. Pour les féminines, les places sont à partir 9 euros. À Grenoble, elles partent très vite. En une semaine, 55 000 billets ont été vendus.

 

Loading...

Loading…

Le 28 mai, il ne restait que 2 000 places pour le match Brésil-Jamaïque mais celles-ci se font de plus en plus rares. « Quand on se projette sur le 1/8e de finale, on est sur un taux de remplissage très intéressant et, avec le temps qu’il reste, nous laisse à penser qu’il se déroulera à guichet fermé », avance Arnaud, responsable du site de Grenoble pour le comité d’organisation de la Coupe du Monde féminine de football.

 

 

Le Fifa Fan Experience Village

 

À partir du 7 juin, un village d’animation ouvrira ses portes à l’anneau de vitesse du Parc Paul-Mistral. Un espace gratuit, ouvert tous les jours, où auront lieu de nombreuses animations, toutes liées au ballon rond. Comme par exemple, « un babyfoot humain », du “bubble foot”, ainsi qu’une “kids zone” de 200 m2, avec des ateliers maquillage et coloriage à destination des 4-11 ans.

 

Et pour accueillir les visiteurs, 22 éducateurs sportifs ont été formés spécialement pour l’occasion. Une formation dénommée « Playdagogie », inculquant des méthodes d’animation de jeux sportifs, ainsi que des débats et questions autour du genre.

 

Mohamed Benmaazouz

 

commentez lire les commentaires
1336 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bravo pour l’organisation des matchs. Et où les équipes vont elles se reposer et se préparer ? Il n’y a pas de « village foot » comme il y a eu « le village olympique »

    sep article