Salima Djidel, élue adjointe à la Ville de Grenoble suite à la démission de Catherine Rakose

sep article



FIL INFO – Salima Djidel, jusque-là conseillère municipale déléguée à la Ville de Grenoble, a été élue adjointe lors d’un conseil municipal extraordinaire, ce 20 mai 2019. Une élection qui fait suite à la démission le 13 mai dernier de Catherine Rakose, adjointe déléguée au secteur 6, pour « raisons de santé ».

 

 

Salima Djidel, présidente du Marché d'intérêt national de Grenoble (MIN) et conseillère municipale, déléguée Restauration alimentation locale et biologique à la Ville de Grenoble. DR

Salima Djidel, jusque-là conseillère muni­ci­pale, délé­guée à la res­tau­ra­tion, l’a­li­men­ta­tion locale et bio à la Ville de Grenoble. DR

C’est donc Salima Djidel qui devient adjointe à la place de Catherine Rakose, ex-adjointe de la Ville de Grenoble délé­guée au sec­teur 6. Ainsi en a décidé le conseil muni­ci­pal qui s’est tenu ce lundi 20 mai à 17 heures. Avec pour unique objet la dési­gna­tion d’une nou­velle adjointe, suite à la démis­sion de l’é­lue.

 

Les fonc­tions de Catherine Rakose reviennent tou­te­fois à deux conseillers délé­gués : Maryvonne Boileau, en charge de la Villeneuve et de la poli­tique de la Ville, et Alan Confesson, en charge des quar­tiers Village olym­pique et Vigny-Musset.

 

Catherine Rakose avait remis sa démis­sion « pour rai­sons médi­cales » le 13 mai der­nier. « Des pro­blèmes de santé récur­rents l’ont conduite à ne plus assu­rer ses mis­sions comme elle le sou­hai­tait », indi­quaient alors les ser­vices de la Ville. L’élue demeure mal­gré tout conseillère muni­ci­pale et conseillère métro­po­li­taine au sein du groupe Métropole en tran­si­tion.

 

 

Salima Djidel : une élue au parcours militant de longue date

 

Native de Saint-Martin‑d’Hères, Salima Djidel y a été élue muni­ci­pale de 1995 à 1998. « Elle pos­sède un par­cours mili­tant dans la lutte anti­fas­ciste, contre les exclu­sions et la pré­ca­rité, dans les mou­ve­ments alter­mon­dia­listes (orga­ni­sa­tion des som­mets anti G8), et se reven­dique de la lutte du mou­ve­ment ouvrier », affirme le groupe des élus Rassemblement citoyen, de la gauche et des éco­lo­gistes (RCGE) auquel elle appar­tient.

 

Salima Djidel, conseillère municipale déléguée Restauration, alimentation locale et biologique à la Ville de Grenoble, dans la cuisine centrale de la Ville de Grenoble, le 22 juin 2018. © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

Salima Djidel, conseillère muni­ci­pale délé­guée Restauration, ali­men­ta­tion locale et bio­lo­gique à la Ville de Grenoble, dans la cui­sine cen­trale de la Ville de Grenoble, le 22 juin 2018. © Séverine Cattiaux- Place Gre’net

 

Élue insou­mise, Catherine Rakose laisse donc place à une élue du groupe poli­tique RCGE, qui milite depuis plu­sieurs années pour une ali­men­ta­tion de proxi­mité et les cir­cuits courts. Elle conserve d’ailleurs sa délé­ga­tion et reste en charge de la Restauration, de l’Alimentation locale et bio­lo­gique. « Ces domaines d’intervention sont en effet, depuis le début de la man­da­ture, deve­nus des leviers fon­da­men­taux pour pen­ser la tran­si­tion à l’échelle des villes, et font l’objet d’un enga­ge­ment poli­tique et tech­nique crois­sant de la Ville de Grenoble », assure cette der­nière.

 

L’enveloppe glo­bale des indem­ni­tés des élus reste, quant à elle, inchan­gée.

 

La Rédaction

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2681 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. FI écar­tée, RCGE ren­forcé vers la fin de la man­da­ture, qu’est que cela va don­ner ?
    Cela craque dans la majo­rité !

    sep article