Sortie de la pisicine. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Piscines municipales à Grenoble : des musulmanes bravent l’interdit des maillots couvrants

Piscines municipales à Grenoble : des musulmanes bravent l’interdit des maillots couvrants

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Des femmes musulmanes appuyées par l’Alliance citoyenne ont mené une action de désobéissance civile à la piscine des Dauphins, ce vendredi 17 mai. Vêtues de maillots couvrants, elles tenaient à faire pression sur la Ville de Grenoble pour que le règlement intérieur des piscines soit changé. Balayant l’argument sanitaire, le groupe a ainsi pu s’ébattre en ignorant délibérément les rappels à l’ordre du personnel. 

 

 

Le collectif de femmes musulmanes accompagné de militantes de l'Alliance citoyenne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le col­lec­tif de femmes musul­manes accom­pa­gné de mili­tantes de l’Alliance citoyenne. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous allons ren­trer dans la pis­cine avec le maillot de bain qui nous convient. On y va, nous allons faire cette action ! » Elles l’a­vaient annoncé, elles l’ont fait.

 

Ce ven­dredi 17 mai, sur le coup de 18 heures, un col­lec­tif de femmes musul­manes sou­tenu par des mili­tantes et mili­tants de l’Alliance citoyenne a accédé aux bas­sins de la pis­cine Les dauphins.

 

Bravant l’ar­ticle 12 du règle­ment inté­rieur et les rap­pels au règle­ment du per­son­nel, elles ont ainsi pu s’é­battre dans l’eau. L’objectif de cette action de déso­béis­sance civile ? Maintenir la pres­sion sur la Ville de Grenoble pour qu’elle change les règles et per­mette aux femmes musul­manes de se bai­gner dans la tenue de leur choix.

 

 

« On n’a jamais le droit ! On en a marre ! »

 

« Il y en a assez de ces règle­ments inté­rieurs des pis­cines dis­cri­mi­na­toires, où nous ne pou­vons pas accé­der aux bas­sins. On n’a jamais le droit ! On en a marre ! » Peu avant de péné­trer dans l’en­ceinte de la pis­cine, Taous Hammouti, l’une des femmes du groupe, ne déco­lère pas. Cette der­nière pro­teste contre l’ar­ticle 12 du règle­ment, impo­sant le port du clas­sique maillot aux clientes de l’établissement.

 

Extrait du règlement intérieur de la piscine Les dauphins. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Extrait du règle­ment inté­rieur de la pis­cine Les dau­phins. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Il n’y a aucune loi qui dit qu’il faut tel ou tel maillot. Il y a deux seules condi­tions : l’hy­giène et la sécu­rité. Nous n’en­frei­gnons aucune de ces règles », objecte-t-elle.

 

« Nous défen­dons notre liberté, celle de toutes les femmes qui, par pudeur, ne veulent pas mettre un maillot deux pièces », ajoute Taous Hammouti, Puis, déter­mi­née, elle rejoint ses amies se diri­geant vers la pis­cine accom­pa­gnées de mili­tants et mili­tantes de l’Alliance citoyenne.

 

Après s’être chan­gées, les jeunes femmes sont rap­pe­lées à l’ordre par la direc­trice de l’é­ta­blis­se­ment et le per­son­nel ten­tant de les refou­ler. Mais elles passent outre et gagnent les bas­sins sans que le per­son­nel quelque peu exas­péré n’in­siste trop. « A priori, ils auraient reçu des consignes pour ne pas nous empê­cher de nous bai­gner », com­men­tera, un peu plus tard, un mili­tant de l’Alliance citoyenne.

 

Quant au public pré­sent sur place, qui s’est retrouvé au milieu des bai­gneuses très repé­rables à leurs vête­ments les cou­vrant de la tête aux pieds, il n’a pas mani­festé de réac­tions par­ti­cu­lières. En somme, une bai­gnade tout ce qu’il y a de plus nor­mal, avec ses habi­tuels ébats et les cris des enfants qui jouent en s’éclaboussant.

 

 

« Ce n’est pas normal »

 

Environ une heure plus tard, avant qu’elles ne sortent des bas­sins, un homme qui vient de ter­mi­ner sa bai­gnade réagit. « C’est inad­mis­sible, ce n’est pas nor­mal qu’on accepte ainsi un groupe entré qua­si­ment en force », s’indigne-t-il.

 

Une jeune femme avec enfants ne fai­sant pas par­tie du groupe s’ex­prime, elle aussi. « Sur le fond, qu’elles se baignent habillées comme elles le veulent ne me gêne abso­lu­ment pas. Par contre, sur la forme, je n’ai pas appré­cié leur manière de s’im­po­ser », nous confie-t-elle. D’autres per­sonnes, inter­ro­gées vont, quant à elles, refu­ser de s’exprimer.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Dès leur bai­gnade ter­mi­née, les mili­tantes ne manquent pas d’ex­pri­mer leur satis­fac­tion. Et pour cause, elle ne s’at­ten­daient vrai­ment pas « à ce que l’ac­tion se déroule aussi bien ». À leur côté, Elies Ben Azib, sala­rié de l’Alliance citoyenne, se montre tout aussi satis­fait et y va de ses commentaires.

 

« Ces femmes voi­lées sont vic­times de dis­cri­mi­na­tion dans les pis­cines. L’argument sani­taire ne tient pas », déclare le jeune homme. Qui prend pour exemple celui de la ville de Rennes, qui tolère désor­mais le bur­kini. Selon le mili­tant, « des tests ont démon­tré qu’a­vec des bur­ki­nis ou maillots cou­vrants, aucune aug­men­ta­tion des bac­té­ries n’a été constatée. »

 

 

« Là, elles ont ouvert une brèche »

 

Quant au trouble à l’ordre public que pour­rait pro­vo­quer l’u­sage de tels vête­ments de bain, l’Alliance citoyenne balaie l’ar­gu­ment, en se basant sur une déci­sion du Conseil d’État datant de 2016. Que dit-elle en sub­stance ? « Que [le bur­kini] ne peut jus­ti­fier une atteinte au res­pect de la liberté reli­gieuse garan­tie par les lois », rap­pelle l’association.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est du reste sur cette base* que 620 femmes membres de l’Alliance citoyenne avaient sou­mis une péti­tion au maire de Grenoble Eric Piolle, en juillet 2018. Avec un objec­tif clair : obte­nir le chan­ge­ment des règle­ments des pis­cines pour que les femmes por­teuses de bur­kini puissent accé­der à ces équi­pe­ments publics.

 

Elies Ben Azib en est convaincu, il s’a­git là d’une « posi­tion poli­tique hys­té­rique et irra­tion­nelle sur la ques­tion du voile et de l’Islam ». Pour le mili­tant, la chose est enten­due. « Ce sont des femmes, des citoyennes, elles ont le droit d’ac­cé­der à la pis­cine ! » Le mili­tant savoure une pre­mière vic­toire. « Là, elles ont ouvert une brèche. L’idée c’est que main­te­nant on ne lâchera plus tant que nous n’au­rons pas obtenu satis­fac­tion », assure-t-il.

 

La Ville de Grenoble leur propose un rendez-vous lundi

 

Le col­lec­tif se féli­cite, en tout cas, d’a­voir reçu un appel du cabi­net d’Éric PIolle. « J’ai eu une dis­cus­sion avec Raphaël Revel que nous avions ren­con­tré au mois de sep­tembre et il s’est excusé. »

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, après la péti­tion, la Ville avait reçu, le 17 sep­tembre der­nier, les porte-parole des femmes musul­manes. Une entre­vue au cours de laquelle la muni­ci­pa­lité leur avait pro­mis un ren­dez-vous resté sans suite. « Il nous a donné ren­dez-vous ce lundi 20 mai pour dis­cu­ter à nou­veau avec nous », rap­porte Taous Hammouti, Mais, chat échaudé craint l’eau froide, le col­lec­tif reste prudent.

 

« J’ai été claire ! Qu’on passe à l’acte ! Qu’on ne perde pas tout notre temps dans des réunions. Nous vou­lons un chan­ge­ment des règle­ments inté­rieurs ! », mar­tèle la jeune femme.

 

Joël Kermabon

 

 

* L’arrêt du Conseil d’État  fait réfé­rence à une mesure d’interdiction de tenues mani­fes­tant de manière osten­sible une appar­te­nance reli­gieuse. Les règle­ments inté­rieurs des pis­cines, dont celles de Grenoble, ne font réfé­rence, elles, qu’à des cri­tères d’hygiène.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Parti radical de gauche rejoint le collectif Grenoble Nouvel air autour d’Olivier Noblecourt

  FIL INFO — Le Parti radical de gauche (PRG) de l'Isère annonce se rallier à Grenoble Nouvel air, collectif créé autour de la candidature Lire plus

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Mécontente des conditions d’enregistrement d’une émission, l’Alliance citoyenne met France 3 Alpes en demeure

  EN BREF - L'Alliance citoyenne met en demeure France 3 de lui permettre de prévisualiser un débat et un reportage consacrés à ses opérations Lire plus

CM du 8 juillet 2019. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Burkini à Grenoble : arc-bouté sur ses positions, Éric Piolle dénonce une « cacophonie gouvernementale »

  FOCUS - “L'affaire du burkini” s'est invitée au conseil municipal de Grenoble ce lundi 8 juillet. Interpellé par l'opposition, Éric Piolle, le maire de Grenoble, Lire plus

Grenoble renforce les conditions d'accès aux piscines Jean-Bron et Les Dauphins après des "incivilités répétées"
Ni nudistes ni burkinis dans les piscines de Grenoble ce dimanche… mais le sujet, devenu politique, clive toujours autant

FOCUS - Pas de nouvelle opération burkini ni de nudisme sauvage dans les piscines municipales de Grenoble, dimanche 30 juin. L'Alliance citoyenne et le collectif Lire plus

Les piscines de Grenoble rouvrent leurs portes vendredi 28 juin avec des horaires réduits

FIL INFO - Après deux jours de fermeture pour cause de droit de retrait des personnels, les piscines des Dauphins et Jean-Bron de Grenoble rouvrent Lire plus

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Opérations burkini : les piscines municipales restent fermées, la polémique reste ouverte

FOCUS - Les piscines municipales des Dauphins et Jean-Bron de Grenoble sont restées portes closes jeudi 27 juin. Le personnel a exercé son droit de Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin