Sortie de la pisicine. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Piscines muni­ci­pales à Grenoble : des musul­manes bravent l’in­ter­dit des maillots couvrants

Piscines muni­ci­pales à Grenoble : des musul­manes bravent l’in­ter­dit des maillots couvrants

FOCUS – Des femmes musul­manes appuyées par l’Alliance citoyenne ont mené une action de déso­béis­sance civile à la pis­cine des Dauphins, ce ven­dredi 17 mai. Vêtues de maillots cou­vrants, elles tenaient à faire pres­sion sur la Ville de Grenoble pour que le règle­ment inté­rieur des pis­cines soit changé. Balayant l’ar­gu­ment sani­taire, le groupe a ainsi pu s’é­battre en igno­rant déli­bé­ré­ment les rap­pels à l’ordre du personnel. 

Le collectif de femmes musulmanes accompagné de militantes de l'Alliance citoyenne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le col­lec­tif de femmes musul­manes accom­pa­gné de mili­tantes de l’Alliance citoyenne. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous allons ren­trer dans la pis­cine avec le maillot de bain qui nous convient. On y va, nous allons faire cette action ! » Elles l’a­vaient annoncé, elles l’ont fait.

Ce ven­dredi 17 mai, sur le coup de 18 heures, un col­lec­tif de femmes musul­manes sou­tenu par des mili­tantes et mili­tants de l’Alliance citoyenne a accédé aux bas­sins de la pis­cine Les dauphins.

Bravant l’ar­ticle 12 du règle­ment inté­rieur et les rap­pels au règle­ment du per­son­nel, elles ont ainsi pu s’é­battre dans l’eau. L’objectif de cette action de déso­béis­sance civile ? Maintenir la pres­sion sur la Ville de Grenoble pour qu’elle change les règles et per­mette aux femmes musul­manes de se bai­gner dans la tenue de leur choix.

« On n’a jamais le droit ! On en a marre ! »

« Il y en a assez de ces règle­ments inté­rieurs des pis­cines dis­cri­mi­na­toires, où nous ne pou­vons pas accé­der aux bas­sins. On n’a jamais le droit ! On en a marre ! » Peu avant de péné­trer dans l’en­ceinte de la pis­cine, Taous Hammouti, l’une des femmes du groupe, ne déco­lère pas. Cette der­nière pro­teste contre l’ar­ticle 12 du règle­ment, impo­sant le port du clas­sique maillot aux clientes de l’établissement.

Extrait du règlement intérieur de la piscine Les dauphins. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Extrait du règle­ment inté­rieur de la pis­cine Les dau­phins. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Il n’y a aucune loi qui dit qu’il faut tel ou tel maillot. Il y a deux seules condi­tions : l’hy­giène et la sécu­rité. Nous n’en­frei­gnons aucune de ces règles », objecte-t-elle.

« Nous défen­dons notre liberté, celle de toutes les femmes qui, par pudeur, ne veulent pas mettre un maillot deux pièces », ajoute Taous Hammouti, Puis, déter­mi­née, elle rejoint ses amies se diri­geant vers la pis­cine accom­pa­gnées de mili­tants et mili­tantes de l’Alliance citoyenne.

Après s’être chan­gées, les jeunes femmes sont rap­pe­lées à l’ordre par la direc­trice de l’é­ta­blis­se­ment et le per­son­nel ten­tant de les refou­ler. Mais elles passent outre et gagnent les bas­sins sans que le per­son­nel quelque peu exas­péré n’in­siste trop. « A priori, ils auraient reçu des consignes pour ne pas nous empê­cher de nous bai­gner », com­men­tera, un peu plus tard, un mili­tant de l’Alliance citoyenne.

Quant au public pré­sent sur place, qui s’est retrouvé au milieu des bai­gneuses très repé­rables à leurs vête­ments les cou­vrant de la tête aux pieds, il n’a pas mani­festé de réac­tions par­ti­cu­lières. En somme, une bai­gnade tout ce qu’il y a de plus nor­mal, avec ses habi­tuels ébats et les cris des enfants qui jouent en s’éclaboussant.

« Ce n’est pas normal »

Environ une heure plus tard, avant qu’elles ne sortent des bas­sins, un homme qui vient de ter­mi­ner sa bai­gnade réagit. « C’est inad­mis­sible, ce n’est pas nor­mal qu’on accepte ainsi un groupe entré qua­si­ment en force », s’indigne-t-il.

Une jeune femme avec enfants ne fai­sant pas par­tie du groupe s’ex­prime, elle aussi. « Sur le fond, qu’elles se baignent habillées comme elles le veulent ne me gêne abso­lu­ment pas. Par contre, sur la forme, je n’ai pas appré­cié leur manière de s’im­po­ser », nous confie-t-elle. D’autres per­sonnes, inter­ro­gées vont, quant à elles, refu­ser de s’exprimer.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Dès leur bai­gnade ter­mi­née, les mili­tantes ne manquent pas d’ex­pri­mer leur satis­fac­tion. Et pour cause, elle ne s’at­ten­daient vrai­ment pas « à ce que l’ac­tion se déroule aussi bien ». À leur côté, Elies Ben Azib, sala­rié de l’Alliance citoyenne, se montre tout aussi satis­fait et y va de ses commentaires.

« Ces femmes voi­lées sont vic­times de dis­cri­mi­na­tion dans les pis­cines. L’argument sani­taire ne tient pas », déclare le jeune homme. Qui prend pour exemple celui de la ville de Rennes, qui tolère désor­mais le bur­kini. Selon le mili­tant, « des tests ont démon­tré qu’a­vec des bur­ki­nis ou maillots cou­vrants, aucune aug­men­ta­tion des bac­té­ries n’a été constatée. »

« Là, elles ont ouvert une brèche »

Quant au trouble à l’ordre public que pour­rait pro­vo­quer l’u­sage de tels vête­ments de bain, l’Alliance citoyenne balaie l’ar­gu­ment, en se basant sur une déci­sion du Conseil d’État datant de 2016. Que dit-elle en sub­stance ? « Que [le bur­kini] ne peut jus­ti­fier une atteinte au res­pect de la liberté reli­gieuse garan­tie par les lois », rap­pelle l’association.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est du reste sur cette base* que 620 femmes membres de l’Alliance citoyenne avaient sou­mis une péti­tion au maire de Grenoble Eric Piolle, en juillet 2018. Avec un objec­tif clair : obte­nir le chan­ge­ment des règle­ments des pis­cines pour que les femmes por­teuses de bur­kini puissent accé­der à ces équi­pe­ments publics.

Elies Ben Azib en est convaincu, il s’a­git là d’une « posi­tion poli­tique hys­té­rique et irra­tion­nelle sur la ques­tion du voile et de l’Islam ». Pour le mili­tant, la chose est enten­due. « Ce sont des femmes, des citoyennes, elles ont le droit d’ac­cé­der à la pis­cine ! » Le mili­tant savoure une pre­mière vic­toire. « Là, elles ont ouvert une brèche. L’idée c’est que main­te­nant on ne lâchera plus tant que nous n’au­rons pas obtenu satis­fac­tion », assure-t-il.

La Ville de Grenoble leur pro­pose un ren­dez-vous lundi

Le col­lec­tif se féli­cite, en tout cas, d’a­voir reçu un appel du cabi­net d’Éric PIolle. « J’ai eu une dis­cus­sion avec Raphaël Revel que nous avions ren­con­tré au mois de sep­tembre et il s’est excusé. »

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, après la péti­tion, la Ville avait reçu, le 17 sep­tembre der­nier, les porte-parole des femmes musul­manes. Une entre­vue au cours de laquelle la muni­ci­pa­lité leur avait pro­mis un ren­dez-vous resté sans suite. « Il nous a donné ren­dez-vous ce lundi 20 mai pour dis­cu­ter à nou­veau avec nous », rap­porte Taous Hammouti, Mais, chat échaudé craint l’eau froide, le col­lec­tif reste prudent.

« J’ai été claire ! Qu’on passe à l’acte ! Qu’on ne perde pas tout notre temps dans des réunions. Nous vou­lons un chan­ge­ment des règle­ments inté­rieurs ! », mar­tèle la jeune femme.

Joël Kermabon

* L’arrêt du Conseil d’État fait réfé­rence à une mesure d’interdiction de tenues mani­fes­tant de manière osten­sible une appar­te­nance reli­gieuse. Les règle­ments inté­rieurs des pis­cines, dont celles de Grenoble, ne font réfé­rence, elles, qu’à des cri­tères d’hygiène.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouveau rassemblement devant le rectorat de Grenoble contre la baisse des moyens du collège Lucie-Aubrac... et d'autres établissements
Nouveau ras­sem­ble­ment à Grenoble contre la baisse des moyens du col­lège Lucie-Aubrac… et d’autres établissements

FOCUS - Alors que le collège Lucie-Aubrac continue de se battre contre la baisse annoncée de ses moyens à la rentrée de septembre 2023, d'autres Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de plu­sieurs coups de cou­teau, son com­pa­gnon interpellé

FLASH INFO - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu plusieurs coups de couteau, ce mercredi 1er février Lire plus

Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, présidente de l'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes
Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, pré­si­dente de l’Observatoire isé­rois de la parité entre les femmes et les hommes

FLASH INFO - L'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes (OIP) pleure sa présidente. Marie-Françoise Proust-Baudry s'est en effet éteinte à Lire plus

Entre 20 000 et 40 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraite le 31 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Mobilisation en hausse contre la réforme des retraites : des dizaines de mil­liers de mani­fes­tants à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 20 000 et 40 000 personnes120 000 pour les autorités, 40 000 pour les syndicats. sont descendues dans la rue à Lire plus

Audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble déplore tou­jours un manque de moyens mais se réjouit d’une nou­velle organisation

FOCUS - À l'occasion de l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble, le 27 janvier 2023, le procureur de la République Éric Vaillant Lire plus

Neuf auteurs ont apporté leur contribution à la rédaction de l'ouvrage que vient d'éditer l'Université inter-âges du Dauphiné (UIAD). © Martin de Kerimel - Place Gre'net
L’Université inter-âges du Dauphiné édite un livre sur le sens du travail

EN BREF - Quel sens donner au travail ? Quelle est sa place au sein de nos aspirations individuelles et collectives ? Quelles évolutions à Lire plus

Flash Info

|

01/02

17h34

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !