Tony Parker nouveau propriétaire de la station de ski de Villard-de-Lans/Corrençon

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Le basketteur français Tony Parker a racheté, lundi 13 mai, la société des remontées mécaniques de Villard-de-Lans/Corrençon. Le nouveau patron souhaite développer une offre quatre saisons, tout en conservant le côté familial de la station du Vercors.

 

 

Canons à neige au bas des pistes de la station de Villard de Lans. © Corentin Libert - Place Gre'net

Bas des pistes de la sta­tion de Villard-de-Lans. © Corentin Libert – Place Gre’net

Propriétaire de l’Asvel, le club de bas­ket de Lyon – Villeurbanne, le bas­ket­teur Tony Parker est désor­mais éga­le­ment patron d’une sta­tion de ski. Une page s’est tour­née lundi 13 mai dans le Vercors. La société d’équipement de Villard-de-Lans/Corrençon (SEVLC), qui gère notam­ment les remon­tées méca­niques du domaine, n’est plus la pro­priété des frères Victor et Daniel Huillier, 89 et 91 ans, à l’origine de la sta­tion.

 

Une autre page s’est ouverte dans le même temps. Parker et ses asso­ciés de la société Infinity Nine Mountain, notam­ment Nicolas Batum, son coéqui­pier aux Charlotte Hornets, et Marie-Sophie Obama, pré­si­dente délé­guée de l’Asvel fémi­nin, viennent de rache­ter 76,9 % du capi­tal de la SEVLC.

 

 

Le montant du rachat serait inférieur à dix millions d’euros

 

Le mon­tant du rachat n’a pas été com­mu­ni­qué mais, selon une source proche du dos­sier reprise par de nom­breux médias, il serait infé­rieur à 10 mil­lions d’euros.

 

Aujourd'hui aux Charlotte Hornets, Tony Parker a remporté quatre titres en NBA avec les San Antonio Spurs. © Wikipedia

Aujourd’hui aux Charlotte Hornets, Tony Parker a rem­porté quatre titres en NBA avec les San Antonio Spurs. © Wikipedia

Pourquoi la star du bas­ket fran­çais a‑t-elle décidé de s’offrir une sta­tion de ski ? Tony Parker sou­haite « redon­ner » à la France ce qu’elle lui a apporté, « créer de l’emploi, aider la jeu­nesse »…

 

« La vie est faite d’opportunités, d’aventures humaines, a‑t-il raconté dans les colonnes du Dauphiné libéré ce mardi 14 mai. J’ai un club de bas­ket fémi­nin et ce sont les spon­sors de club qui m’ont dit qu’il y avait la pos­si­bi­lité de faire un truc super sympa. Ce n’est pas tous les jours qu’une sta­tion de ski est en vente ! Et comme je suis curieux, je me suis dit : “allons voir !” »

 

« Tombé amou­reux » du Vercors, le bas­ket­teur a avoué ne jamais avoir skié – ce sport lui étant inter­dit dans son contrat – mais que sa femme et ses deux fils adorent pour leur part le ski.

 

 

Mille nouveaux lits “chauds” et saisonniers

 

Le nou­veau patron sou­haite faire de Villard-de-Lans/Corrençon une sta­tion quatre sai­sons. S’il n’a pas voulu détailler les grandes lignes de son pro­jet, il a indi­qué qu’il vou­lait la moder­ni­ser tout en conser­vant son aspect fami­lial. En résumé, ne pas trans­for­mer le site en « Hollywood » pour reprendre son mot.

 

Concrètement, d’a­près le Dauphiné, 1 000 lits “chauds” et lits sai­son­niers devraient être créés dans les pro­chaines années : 50 % dans la sta­tion de Villard-de-Lans et 50 % à Corrençon-en-Vercors, ce qui repré­sente une cen­taine de nou­veaux loge­ments dans chaque com­mune.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
3781 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.