Vente annuelle de documents, livres et CD des bibliothèques de Grenoble vendredi 17 et samedi 18 mai

sep article

FIL INFO – Comme chaque année au mois de mai, le réseau de bibliothèque de la Ville de Grenoble organise une vente de ses livres et documents déclassés et « désherbés ». Bibliophiles et collectionneurs sont ainsi attendus les vendredi 17 et samedi 18 mai à l’Ancien musée de peinture.

 

 

Avis aux bibliophiles, collectionneurs ou simples curieux : comme chaque année, la Bibliothèque municipale de Grenoble organise une vente de documents « déclassés », les vendredi 17 et samedi 18 mai dans la grande salle de l’Ancien musée de peinture*. Un rendez-vous auquel ont participé par moins de 1 800 personnes en 2018.

 

La bibliothèque d'étude et du patrimoine de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La bibliothèque d’étude et du patrimoine de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Quant au produit des ventes, il se situe généralement entre 6 000 et 8 000 euros. Une somme non négligeable, note la Ville de Grenoble. « Les bénéfices servent à améliorer l’accueil et la convivialité dans les bibliothèques, à travers par exemple l’achat de vidéoprojecteurs ou de présentoirs », écrit-elle. C’est pourquoi le personnel des bibliothèques est mobilisé à l’occasion des deux journées de vente pour orienter le public et répondre à ses questions, tenir les caisses ou encore assurer la rotation des stocks.

 

Donner une seconde vie aux ouvrages « désherbés »

 

Mais au-delà du motif financier, l’objectif est bien « de donner une seconde vie à des documents retirés des collections du réseau des bibliothèques », insiste la Ville. Chaque année, les bibliothécaires procèdent en effet à un « désherbage » de leurs rayons.

 

Vente de livres et de revues déclassés © Ville de Grenoble

Vente de livres et de revues déclassés. © Ville de Grenoble

Les livres trop abimés sont détruits, tandis que les ouvrages peu empruntés, dépassés ou remplacés par des éditions plus récentes sont proposés à la vente.

 

S’il ne faut pas trop compter sur la présence d’incunables ou autres raretés parmi les livres et documents mis en vente, les deux journées peuvent être l’occasion de garnir ses étagères ou compléter une collection à un coût modique.

 

Les revues sont ainsi vendues 10 centimes, les livres en format poche 50 centimes, les romans (ainsi que les albums, les CD ou les partitions) 1 euro, les BD 2 euros, les jeux 3 euros et les beaux livres illustrés 5 euros.

 

FM

 

 

* Le vendredi de 11 heures à 17 h 30, le samedi de 10 heures à 17 heures.

 

commentez lire les commentaires
1060 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.