Chirurgien grenoblois interdit d’exercer : une enquête préliminaire ouverte pour escroqueries et non-assistance à personnes en danger

sep article



FIL INFO – Une enquête préliminaire a été ouverte pour escroqueries et non-assistance à personnes en danger à l’encontre d’un chirurgien grenoblois. Auteur d’une cinquantaine d’actes chirurgicaux sans justification, le médecin a été interdit d’exercer pendant dix-huit mois. Six personnes ont d’ores et déjà porté plainte.

 

 

Un chirurgien grenoblois est visé par une enquête préliminaire a été ouverte pour escroqueries et non-assistance à personnes en danger. Une opération sous les objectifs des caméras. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Photo d’illus­tra­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une enquête pré­li­mi­naire est en cours pour escro­que­ries et non-assis­tance à per­sonnes en dan­ger à l’en­contre d’un chi­rur­gien gre­no­blois, a‑t-on appris de source judi­ciaire.

 

L’enquête a été ouverte par le par­quet de Grenoble, suite à un signa­le­ment de la caisse pri­maire d’as­su­rance-mala­die de décembre 2016.

 

Il est notam­ment repro­ché à ce méde­cin d’avoir réa­lisé plu­sieurs opé­ra­tions injus­ti­fiées et sans res­pec­ter cer­taines pro­cé­dures élé­men­taires.

 

Auteur en 2013 et 2014 de cin­quante-quatre inter­ven­tions chi­rur­gi­cales sans jus­ti­fi­ca­tion médi­cale, le chi­rur­gien a déjà fait l’ob­jet d’une sanc­tion du conseil natio­nal de l’Ordre. À comp­ter du 1er mai, il lui est inter­dit exer­cer durant trois ans dont dix-huit mois avec sur­sis. Une sanc­tion jugée insuf­fi­sante par les vic­times.

 

 

Six dépôts de plainte

 

Plusieurs d’entre elles ont été enten­dues par la police et six ont d’ores et déjà porté plainte, a confirmé le pro­cu­reur de la République de Grenoble Eric Vaillant à Place Gre’net, après des infor­ma­tions révé­lées par RTL. D’autres pour­raient suivre, une qua­ran­taine de patients ayant contacté les avo­cats en charge du dos­sier.

 

Une ins­truc­tion judi­ciaire devrait être ouverte au retour de l’enquête pré­li­mi­naire confiée à la police.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
2564 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.