Coup de mou de la participation au forum des idées pour le cinquième budget participatif de Grenoble

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

FOCUS – Trente projets ont été retenus parmi une centaine d’idées présentées lors du forum des idées, ce samedi 13 avril, dans le cadre du cinquième budget participatif de Grenoble. Ont été plébiscitées les idées autour de l’entraide, la convivialité, l’environnement et l’amélioration du cadre du vie. Avec une ombre au tableau toutefois. Pour la première fois depuis le lancement du budget participatif de Grenoble, le nombre de votants à cette étape de présélection n’a pas progressé.

 

 

"Le jardin sans frontière" projet retenu au forum des idées du cinquième budget participatif, samedi 13 avril 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

« Le jardin sans frontière » projet retenu au forum des idées du cinquième budget participatif, samedi 13 avril 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

1 053 votants ont départagé une centaine d’idées portées par des habitants ou des collectifs, ce samedi 13 avril au forum des idées, qui marquait l’étape de présélection du cinquième budget participatif de Grenoble.

 

Contre toute attente, le nombre de votants n’a pas progressé cette année et accuse même une baisse de soixante-dix voix par rapport à 2018.

 

Un recul de la participation qui démontre, une nouvelle fois, la difficulté à mobiliser les citoyens sur le long terme. Et ce alors même que la Ville avait fait le pari de simplifier le système de vote.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3325 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Des projets et des dépenses dont on peut remettre en cause pour beaucoup leurs utilités alors que les recettes manquent cruellement à la municipalité. On ne peut par contre pas mettre en cause l’objectif clientéliste d’#Eric Piolle concernant cette farce de démocratie.

    Et d’ailleurs, toujours autant d’opacité sur les noms des personnes ayant deposé des projets, personnes dont on peut fortement douter de l’éloignement politique avec la municipalité d’Eric Piolle puisqu’elle les cache alors que tout se fait avec l’argent des contribuables #Grenoblois.

    sep article
  2. Du clientélisme, et puis c’est tout.

    Ras le bol de faire voter les gens sur des sujets aussi périphérique que sans aucune importance;

    Sur le lourd, le vrai, ce qui a impact sur la vie de tout le monde et pas que sur le confort de quelques uns, on fait voter…

    Continuons à « jouer » à la démocratie, aux frais du contribuable, c’est cher, et ça ne bébéficié somme tout qu’à ces +/- 2000 votants…

    sep article
  3. peut être par ce que les citoyens n’osent pas se lancer, que les projets ne les concernent pas. (le plan d’eau punk à l’air bien, mais j’ai du mal a me projeter sans rendu (le mot punk questionne pour ceux qui n’ont pas lu le livre).
    Depuis des années c’est trusté par les « alter ».
    Juste vouloir une ville plus propre, un incitation à ne pas avoir de grosse crottes de chien, un mobilier urbain joli (remettre les Morris 😀 ?) seraient moins rebelles, innovant mais parlerait plus. Pis il faut avoir du temps pour s’investir, c’est pas évident même si on a envie.
    Et refaire la rue G péri, (qui a été voté et sincérement je vois pas la différence avec une rue normal), mettre des toilettes dans un parc (oui!!!) ne devraient juste pas passer par un vote… mais être fait, tout simplement.

    sep article