Féminisation des noms de lieux : l’élue d’opposition Bernadette Cadoux fustige la « désinvolture » de la Ville de Grenoble

Féminisation des noms de lieux : l’élue d’opposition Bernadette Cadoux fustige la « désinvolture » de la Ville de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Alors que la commission d’attribution des noms de lieux de Grenoble est appelée à se réunir pour féminiser des arrêts de bus et de tram, la conseillère municipale d’opposition Bernadette Cadoux accuse la Ville de Grenoble de « bâcler le dossier ». Et juge qu’une consultation citoyenne aurait représenté « une vraie application de la démocratie ».

 

 

« Pourquoi est-ce à une poi­gnée d’élus de déci­der et dans l’urgence ? », s’in­ter­roge Bernadette Cadoux face à la fémi­ni­sa­tion des noms de rues ou d’é­qui­pe­ments publics. Alors que la com­mis­sion d’at­tri­bu­tion des noms de lieux est appe­lée à se réunir en urgence pour pro­cé­der à la fémi­ni­sa­tion d’une « ving­taine d’ar­rêts de tram ou de bus », la conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion fus­tige une cer­taine « désin­vol­ture ». Voire un déni de démocratie.

 

Bernadette Cadoux. DR

Bernadette Cadoux. DR

 

Bernadette Cadoux ne nie pas la néces­sité de fémi­ni­ser la topo­ny­mie urbaine. « Il est vrai que les rues de la ville manquent signi­fi­ca­ti­ve­ment de noms de femmes et que nous sommes très atten­tifs à remé­dier à ce dés­équi­libre », affirme-t-elle au contraire. Mais, à ses yeux, la Ville de Grenoble « trouve là l’occasion de com­mu­ni­quer sur le sujet et de faire par­ler d’elle à onze mois des muni­ci­pales », et se rend cou­pable de « bâcle le dos­sier ».

 

 

Le pont Kofi-Annan, un « fait du prince » ?

 

Pour l’é­lue d’op­po­si­tion, « une vraie appli­ca­tion de la démo­cra­tie aurait été de deman­der aux unions de quar­tiers repré­sen­ta­tives des citoyens de tra­vailler sur le sujet ». Et d’ou­vrir une par­ti­ci­pa­tion en ligne adres­sée à l’en­semble des Grenoblois. « Les résul­tats auraient pu être connus et ana­ly­sés en même temps que les bud­gets par­ti­ci­pa­tifs », ajoute Bernadette Cadoux.

 

À l'occasion de la Journée internationale des Droits des femmes le 8 mars 2019, des rues et arrêts de trams avaient été féminisés le long de la manifestation. Ici, le nom d'Annie Ferrey-Martin. © Florent Mathieu - Place Gre'net

À l’oc­ca­sion de la Journée inter­na­tio­nale des Droits des femmes le 8 mars 2019, des rues et arrêts de trams avaient été fémi­ni­sés le long de la mani­fes­ta­tion. Ici, le nom d’Annie Ferrey-Martin. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« La désin­vol­ture avec laquelle ce dos­sier est traité est cri­ti­quable, et agir de la sorte abou­tit à un mépris de la cause qu’on était censé faire valoir », consi­dère-t-elle encore. Non sans rap­pe­ler le choix d’Éric Piolle de renom­mer un pont de Grenoble “Kofi-Annan”, moins d’une semaine après le décès du prix Nobel de la Paix. Un « fait du prince », estime l’é­lue, pour qui la com­mis­sion a été « mise devant le fait accom­pli ».

 

 

Une consultation sur les noms des écoles organisée en 2017

 

Des consul­ta­tions d’ordre topo­ny­mique ont déjà été orga­ni­sées par la Ville de Grenoble. Comme en 2017, lorsque les habi­tants furent invi­tés à sug­gé­rer des noms pour les futures écoles de la com­mune. Avec (natu­rel­le­ment) un cer­tain nombre de cri­tères à prendre en compte, parmi les­quels l’an­crage local des per­sonnes pro­po­sées, la per­ti­nence en rap­port avec l’en­tité sco­laire et la « volonté de fémi­ni­ser les noms ».

 

Inauguration de l'école Simone-Lagrange © Ville de Grenoble

Inauguration de l’é­cole Simone-Lagrange © Ville de Grenoble

 

Pour quel résul­tat ? Outre l’é­cole Simone-Lagrange, dont le nom avait été choisi avant la consul­ta­tion, la nou­velle école du quar­tier Saint-Bruno sera nommé Florence-Arthaud. Pour le reste, les écoles ont épousé le nom des quar­tiers où elles sont implan­tées. Soit l’é­cole Hoche pour le quar­tier Bonne-Hoche, et l’é­cole Flaubert pour le quar­tier du même nom. Quant aux écoles Racine et Jouhaux, elles conser­ve­ront leurs déno­mi­na­tions actuelles.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le PCF appelle Éric Piolle à ne pas appliquer la loi de Transformation de la fonction publique
Le PCF appelle Éric Piolle à ne pas appliquer la loi de Transformation de la fonction publique

FLASH INFO — Légèrement vexé, le PCF Grenoble-Meylan? Après deux courriels au maire de Grenoble les 20 mai et 1er juillet, restés sans réponse, les Lire plus

Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d'opposition de Grenoble
Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d’opposition de Grenoble

FLASH INFO — Jeu de chaises musicales au sein de l'opposition grenobloise à l'occasion de la rentrée 2021? Alors que le groupe Un nouveau regard Lire plus

Le groupe d'opposition de Grenoble Un nouveau regard perd un membre... et en change un autre
Le groupe d’opposition de Grenoble Un nouveau regard perd un membre… et en change un autre

FLASH INFO — Du mouvement au sein du conseil municipal de Grenoble... dans les rangs de l'opposition. Et plus précisément au sein du groupe Un Lire plus

La Ville de Grenoble inaugure officiellement l’école élémentaire (et « exemplaire ») Marianne-Cohn

FLASH INFO — La Ville de Grenoble a inauguré l'école élémentaire Marianne-Cohn (secteur Hoche), vendredi 17 septembre, en présence de l'adjointe aux Écoles Christine Garnier Lire plus

Ce vendredi 17 septembre 2021, l'association Droit au logement de l'Isère organisait un rassemblement devant la mairie de Grenoble. © Dal Isère
« Les mal-logés tiennent leurs promesses… et la mairie ? », questionne l’association Droit au logement de l’Isère

EN BREF - Droit au logement de l'Isère (Dal 38) fait état du « médiocre bilan » de l'accord passé avec la mairie de Grenoble Lire plus

Des Journées européennes du patrimoine 2021 foisonnantes en Isère les 18 et 19 septembre
Des Journées européennes du patrimoine 2021 foisonnantes en Isère les 18 et 19 septembre

FOCUS - Les Journées européennes du patrimoine s'ouvrent sur un nombre foisonnant de rendez-vous en Isère. Dans Grenoble et son agglomération comme sur l'ensemble du Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin