© Joël Kermabon - Place Gre'net

Sensations à tous les étages pour la 85e édition de la foire des Rameaux de Grenoble

Sensations à tous les étages pour la 85e édition de la foire des Rameaux de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Ce samedi 13 avril était inau­gu­rée la 85e édi­tion de la foire des Rameaux sur l’Esplanade. Manèges à sen­sa­tions, grande roue, casi­nos, lote­ries, pêche aux canards, barbe à papa, gaufres et pommes d’a­mour sont au ren­dez-vous de la 3e plus grande fête foraine de France. Jusqu’au 5 mai, ce petit vil­lage va accueillir près de 250 000 per­sonnes dans ses allées par­se­mées d’at­trac­tions… décoiffantes.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Il y a bien long­temps que les mots “fête foraine” n’é­veillent plus le sou­ve­nir des flon­flons siru­peux de la fête à Neu-Neu. Ni ses manèges de che­vaux de bois. Pourtant, dans nos mémoires, per­sistent tou­jours ces rémi­nis­cences enfan­tines tein­tées du rouge vif des pommes d’a­mour, du rose des énormes barbes à papa et des odeurs de gaufres.

 

Événement popu­laire s’il en est, la fête foraine attire tou­jours autant petits et grands, l’é­poque n’y change rien et l’es­prit reste. Sauf que la musique techno a rem­placé les ritour­nelles, tan­dis que les manèges à sen­sa­tions nous emmènent tou­jours plus haut, dans tous les sens, au grand dam des esto­macs fra­giles. Pour autant, à en croire les cris du public mêlant frayeur et plai­sir, les ama­teurs du genre semblent en avoir pour leur argent.

 

 

Une vue imprenable depuis la grande roue à 35 mètres de hauteur

 

La 85e foire des Rameaux de Grenoble dont le coup d’en­voi a été donné ce samedi 13 avril sur l’Esplanade de la Porte de France n’é­chappe pas à cette règle. Jusqu’au 5 mai, la 3e plus grande fête foraine de France après la foire du Trône et celle de Nancy, pro­pose plus d’une cen­taine d’at­trac­tions. Manèges à sen­sa­tions fortes, palais du rire, pêche au canard, autos tam­pon­neuses, palais des glaces, boîtes à rire…

 

Mais aussi les lote­ries où gagner un Schtroumpf en peluche géant, les clas­siques stands de tir, les casi­nos, la balan­celle du bateau pirate.… Le tout dominé par la grande roue pano­ra­mique dont c’est le retour sur la foire après une dizaine d’an­nées d’ab­sence. De quoi contem­pler une vue impre­nable sur Grenoble per­ché dans une cabine grand confort à 35 mètres de hauteur.

 

Un avant goût de ce qui vous attend ? Qu’à cela ne tienne ! Nous avons effec­tué une visite de recon­nais­sance ce der­nier samedi et vous en pro­po­sons quelques images.

 

 

Un petit village installé sur 10 000 mètres carrés

 

« La culture popu­laire doit avoir une place et d’ailleurs elle en a une puisque près de 250 000 per­sonnes vien­dront se diver­tir dans ce qui est la plus grande mani­fes­ta­tion de l’Isère ». C’est en ces termes qu’Élisa Martin, pre­mière adjointe du maire de Grenoble, s’en­thou­sias­mait de la pro­chaine ouver­ture de la foire des Rameaux. Ce au cours d’une visite du mon­tage des ins­tal­la­tions foraines ce mardi 9 avril sur l’Esplanade.

 

Le "métier" Gravity retourne le cœur de tous les fans de sensations à 360°. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le « métier » Gravity retourne le cœur de tous les fans de sen­sa­tions à 360°. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’occasion pour Michel Rabbat, vice-pré­sident du Syndicat National des indus­triels forains de remer­cier la muni­ci­pa­lité. Tout par­ti­cu­liè­re­ment, a‑t-il insisté, pour avoir per­mis que la foire des Rameaux reste sur l’emplacement de l’Esplanade. « C’est une très grande satis­fac­tion après avoir bataillé pen­dant plus de quatre ans ! », se réjouit Michel Rabbat.

 

Sans oublier l’in­ves­tis­se­ment de la Ville dans un nou­veau trans­for­ma­teur capable de dis­pen­ser la puis­sance néces­saire à l’a­li­men­ta­tion de la foire. Ajoutez à cela l’an­nonce de quelques nou­velles attrac­tions décoif­fantes. Autant dire que la fête foraine de Grenoble ne pou­vait démar­rer sous de meilleurs auspices.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Mais oublions un ins­tant le tour­billon des attrac­tions, la foule, les sonos ten­tant d’ap­pâ­ter le cha­land ou l’in­vi­tant à goû­ter à de de ver­ti­gi­neux fris­sons. Que reste-il ? Tous ceux sans les­quels la fête foraine n’exis­te­rait pas et qui en per­pé­tuent la culture, ces pro­fes­sion­nels que sont les forains.

 

Car c’est un petit vil­lage qui s’ins­talle chaque année sur les quelques 10 000 m2 du champ de foire et les 8 000 m2 réser­vés à l’ac­cueil de 290 cara­vanes et camions. Une sur­face réduite de 10 000 autres m2 à l’ar­ri­vée du tram­way qui si elle a contri­bué à den­si­fier l’ins­tal­la­tion des “métiers”* n’a pas réduit leur nombre.

 

 

Des emplacements transmis de génération en génération

 

Ainsi, durant plus de trois semaines, ce sont tous les aspects de la vie quo­ti­dienne qu’il faut orga­ni­ser et pla­ni­fier. Et ce de l’ar­ri­vée sur site des forains jus­qu’à leur départ vers d’autres villes, ce qui n’est pas une moindre affaire. « Outre les par­ties admi­nis­tra­tive et logis­tique,  ça fait 1 400 per­sonnes à gérer qui toutes ont des familles, des ouvriers, des chiens, plu­sieurs voi­tures ou camions. Il faut par­ve­nir à ins­tau­rer une cer­taine dis­ci­pline sur ce champ de foire pour que tout se passe bien », décrit Marie-Laure Manguelin.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Là ne s’ar­rête pas le rôle de cet agent de la ville char­gée de la coor­di­na­tion évé­ne­men­tielle. « Nous nous occu­pons aussi des rive­rains, du cour­rier, des pou­belles et de tout un tas d’autres choses », pour­suit-elle. Quid de la sco­la­ri­sa­tion des enfants ? « Nous tra­vaillons avec les familles et les ser­vices pour trou­ver des places dans des écoles proches », nous répond Marie-Laure Manguelin.

 

Quant à l’attribution des empla­ce­ments, en la matière c’est  la tra­di­tion qui pré­vaut. « Les forains sont titu­laires d’un empla­ce­ment trans­mis de géné­ra­tion en géné­ra­tion. Ça n’a donc rien à voir avec les com­mer­çants non séden­taires des mar­chés. C’est leur his­toire », conclut Marie-Laure Manguelin.

 

 

Joël Kermabon

 

  • * C’est ainsi que les forains nomment leurs gagne-pains : manèges, stands et attrac­tions de toutes natures.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Culture, sport, politique, économie : Grenoble au rythme des annulations et reports sur fond de coronavirus

  FOCUS – Alors que l'épidémie de coronavirus s'étend sur le territoire, un nombre croissant d'événements et de rendez-vous – dont certains prévus de longue date – Lire plus

Le cimetière Saint-Roch rend hommage à la dompteuse tuée par sa lionne à la Foire des Rameaux de Grenoble… en 1891

FIL INFO – L'association Saint-Roch, vous avez dit cimetière ? inaugure vendredi 13 avril à 11 heures la restauration de la tombe d'Augustine “Rosita” Gandolfo, jeune Lire plus

Jusqu'au 1er octobre, les Grenoblois et métropolitains peuvent encore se prononcer sur l'avenir du quartier de l'Esplanade via plusieurs moyens. Vincent Fristot, adjoint à l'urbanisme de Grenoble présente le projet d'aménagement de l'Esplanade, soumis à la concertation de juin à octobre 2017. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Futur quartier de l’Esplanade : encore un petit mois d”“intense co-construction”

En juin dernier, le concepteur urbain HDZ et la Ville de Grenoble ont présenté une première version du plan d'aménagement définitif en vue de la refonte Lire plus

Le projet de futur quartier de l'Esplanade de Grenoble se précise. Il est présenté aux habitants qui ont jusqu'à octobre prochain pour se prononcer.UNE Vincent Fristot, adjoint à l'urbanisme de Grenoble présente le projet d'aménagement de l'Esplanade, soumis à la concertation de juin à octobre 2017. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Futur quartier Esplanade : la grande esplanade totalement libérée des voitures

EN BREF - Le plan d'aménagement provisoire du futur quartier de l'Esplanade sera dévoilé ce soir aux habitants, à 19 heures, à la Maison du tourisme. Les Lire plus

Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme, au logement et la transition énergétique de la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme : “Ce qui est important, c’est que nous ayons une vraie transparence”

3 QUESTIONS À – Les projets d’urbanisme de la Ville de Grenoble avancent cahin-caha. Disparu des radars, le futur quartier Esplanade à l’entrée ouest de Lire plus

Esplanade : Grenoble va bientôt accueillir la Foire des Rameaux

La 83e édition de la Foire des rameaux se tiendra sur le site de l'Esplanade de Grenoble du 8 avril au 1er mai. En raison Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin