École musulmane Philippe-Grenier d’Échirolles : le conseiller municipal RN Alexis Jolly s’inquiète de la « menace » des « enfants endoctrinés »

sep article

Creative Mobilities Mou

FIL INFO – Première réaction à l’annonce de la « fermeture » de l’école musulmane Philippe-Grenier d’Échirolles par le ministre de l’Éducation nationale : le conseiller municipal RN d’Échirolles Alexis Jolly salue l’action du rectorat de Grenoble, tout en s’inquiétant de l’arrivée dans les salles de classe de la ville d’enfants décrits comme « endoctrinés d’une idéologie meurtrière ».

 

 

Si la Ville d’Échirolles n’a pas (encore) réagi à l’annonce de la « fermeture » de l’école musulmane privée Philippe-Grenier présente sur son territoire, ce n’est pas le cas d’Alexis Jolly. Dans un communiqué, le conseiller municipal d’opposition Rassemblement national (RN) voit ainsi dans l’annonce du ministre Jean-Michel Blanquer une « première victoire dans la lutte contre le fondamentalisme islamiste à Échirolles ».

 

Alexis Jolly (à gauche), aux côtés de Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont et député européen. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alexis Jolly (à gauche), aux côtés de Steeve Briois, maire d’Hénin-Beaumont et député européen. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le ministre de l’Éducation nationale désigne en effet l’établissement hors contrat comme une « école d’inspiration salafiste ». De quoi susciter la colère de l’association Unicité, gestionnaire de l’école, et de son avocat. Me Michaël Bendavid rappelle ainsi que la décision de justice ordonnant la fermeture de l’école ne fait pas mention de salafisme, mais concerne la qualité de l’enseignement, jugée insuffisante. Ce que l’avocat conteste également, en faisant appel de la décision.

 

 

La menace d’enfants « endoctrinés d’une idéologie meurtrière »

 

L’appel, suspensif, n’a pas empêché le rectorat de Grenoble d’écrire aux parents de la quarantaine d’élèves de l’école privée pour leur indiquer qu’ils devaient dès à présent scolariser leurs enfants dans d’autres établissements. Un « contournement d’une décision de justice », dénonce Michaël Bendavid, tandis que l’académie de Grenoble estime la procédure naturelle. Alexis Jolly, pour sa part, s’en félicite et s’en inquiète à la fois.

 

Une salle de classe de CE2 de l’école Philippe-Grenier. © Page Facebook de l'école Grenier

Une salle de classe de CE2 de l’école Philippe-Grenier. © Page Facebook de l’école Grenier

 

Car pour le conseiller municipal RN, l’école Philippe-Grenier est visiblement comparable aux écoles coraniques de Daech ou des Talibans. « Une quarantaine d’enfants endoctrinés d’une idéologie meurtrière par leur familles et enseignants devront, après les vacances de Pâques, se fondre parmi les écoliers », écrit ainsi Alexis Jolly. Avant d’appeler l’État à donner des moyens aux écoles d’Échirolles pour contrer la « potentielle menace » que pourraient représenter ces enfants.

 

 

Un thème de campagne pour les municipales à venir ?

 

Celui qui est également conseiller métropolitain et conseiller régional RN espère encore que la fermeture de l’école sera « comme la chute de pierres qui déclenche une avalanche » (sic). Alexis Jolly décrit en effet un « fondamentalisme islamiste » bien ancré à Échirolles. Et d’énumérer « école coranique, salles de prières financées par la municipalité, organisation de conférences islamistes, la fin du porc dans les cantines, etc. »

 

Hôtel de Ville d'Échirolles © Florent Mathieu - Place Gre'net

Hôtel de Ville d’Échirolles. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Sans oublier de déplorer des « atermoiements de la municipalité d’Échirolles » face à une idéologie fondamentaliste, contre laquelle, écrit-il, « le Rassemblement national engage une
lutte sans fin ». En appelant « les Échirollois désireux d’une nouvelle gouvernance pour leur commune » à rejoindre le mouvement dans cette lutte, Alexis Jolly pose enfin les bases de ce qui sera visiblement l’un des thèmes de campagne RN durant les municipales de 2020.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2365 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.