Harry Potter, Star Wars, Cosplay… et Chantal Goya : le Hero Festival est de retour à Grenoble

Harry Potter, Star Wars, Cosplay… et Chantal Goya : le Hero Festival est de retour à Grenoble

Le Hero Festival fait son grand retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, les samedi 6 et dimanche 7 avril à Alpexpo. Deux jours consa­crés aux héros des ima­gi­naires amé­ri­cains, japo­nais ou euro­péens, avec des ani­ma­tions, des ate­liers, des stands de jeux vidéos et nombre d’in­vi­tés. Parmi les­quels l’ac­teur Stanislas Ianevski… et la chan­teuse Chantal Goya.

Face à un ren­dez-vous aussi geek que pop, faut-il par­ler de troi­sième opus, de troi­sième sai­son ou de troi­sième épi­sode ? Une chose est cer­taine : le Hero Festival est de retour à Grenoble les samedi 6 et dimanche 7 avril. Pour la troi­sième année consé­cu­tive, l’é­vé­ne­ment créé par Marc Lefèvre et Annabelle Fouques vien­dra parer Alpexpo de cou­leurs et de sons venus d’autres uni­vers… et d’autres imaginaires.

Le Hero Festival à la rencontre des univers © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Hero Festival à la ren­contre des uni­vers © Florent Mathieu – Place Gre’net

Le Hero Festival ? Un fes­ti­val, comme son nom l’in­dique, dédié aux héros, qu’il s’a­gisse des per­son­nages de des­sins ani­més, de séries ou films de science-fic­tion, de jeux vidéos, ou encore de man­gas et bandes-des­si­nées. L’année der­nière, près de 20 000 visi­teurs ont répondu pré­sents. Un chiffre que les orga­ni­sa­teurs espèrent dépas­ser en 2019, en s’a­dres­sant autant à un public de pas­sion­nés que d’a­ma­teurs, entre amis ou en famille.

L’Amérique, le Japon, l’Europe… et YouTube

Comme lors des édi­tions pré­cé­dentes, le Hero Festival se divise en effet en quatre uni­vers. La pla­nète Krypton invite les visi­teurs à décou­vrir, ou sûre­ment redé­cou­vrir, les héros de la pop-culture amé­ri­caine. Galaxie Marvel avec Spider-man ou les X‑Men, constel­la­tion DC Comics avec Batman ou Superman… Sans oublier l’in­con­tour­nable ima­gi­naire Star Wars, qui ne cesse déci­dé­ment pas de fas­ci­ner, géné­ra­tions après générations.

Des « Maneki Neko » à profusion sur un stand dédié au Japon. © Florent Mathieu- Place Gre'net

Des « Maneki Neko » à pro­fu­sion sur un stand dédié au Japon. © Florent Mathieu- Place Gre’net

Changement de conti­nent et de style avec Konoha, du nom de l’un des vil­lages de l’u­ni­vers Naruto. On l’aura com­pris : Konoha est l’es­pace dédié à l’i­ma­gi­naire japo­nais et ses héros de man­gas et d’anime.

Mais le Hero Festival se penche aussi sur la culture japo­naise dans son ensemble : le visi­teur pourra ainsi faire la connais­sance du club de jeu de Go de Grenoble, ou assis­ter à des démons­tra­tions d’arts mar­tiaux sur plus de 100 mètres car­rés de tatami.

L’Europe n’est cepen­dant pas en reste : l’u­ni­vers Brocéliande regroupe autant les uni­vers médié­vaux que Steampunk, la bande des­si­née que les jeux de pla­teau. Événement 2019 ? Un « vil­lage Harry Potter » de 300 mètres car­rés, peu­plé d’a­ni­ma­tions et d’ex­po­si­tions. Et la pré­sence de l’ac­teur Stanislas Ianevski, alias Viktor Krum dans Harry Potter et la coupe de feu. Le comé­dien bul­gare don­nera une confé­rence sur la grande scène, ainsi qu’une séance de dédi­caces en petit comité.

Quand le stand Steampunk attire des cosplayeurs de tous les horizons © Florent Mathieu - Place Gre'net

Quand le stand Steampunk attire des cos­playeurs de tous les hori­zons © Florent Mathieu – Place Gre’net

Dernier uni­vers : Ludopolis. Une caté­go­rie dans laquelle se retrouvent pêle-mèle jeux vidéos et « héros du Web ». 3000 mètres car­rés d’es­pace gaming, contem­po­rain et rétro, attendent ainsi les joueurs. Côté Toile, des Youtubeurs confir­més comme Ganesh 2, Siphano ou Dryxio comptent parmi les invi­tés. Mais aussi de « jeunes talents du Web », parmi les­quels Nerd Rage, la Clemstim ou Alex San.

L’art du Cosplay encore à l’honneur

Reste encore un uni­vers qui n’en est pas vrai­ment un mais dont Annabelle Fouques rap­pelle qu’il fait par­tie de « l’ADN du Hero Festival » : le Cosplay. Pratique expor­tée du Japon et de plus en plus cou­rante en Europe comme aux États-Unis, l’art de se cos­tu­mer sous les traits de ses héros favo­ris par­ti­cipe au carac­tère volon­tiers décalé du ren­dez-vous. Et per­met aux visi­teurs de croi­ser des guer­riers Sith, des Poison Ivy ou des élèves de Gryffondor.

Le Cosplay comme « ADN » du Hero Festival © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Cosplay comme « ADN » du Hero Festival © Florent Mathieu – Place Gre’net

Quelques vedettes du Cosplay seront pré­sentes à l’é­vé­ne­ment, tels Dothy Trunks, Althea et Shrimpie Cosplay, David Chan ou Salem Cosplay. Sans oublier des ate­liers et confé­rences, deux stu­dios pho­tos pour immor­ta­li­ser les cos­tumes des visi­teurs. Et comme tou­jours un concours Cosplay venant récom­pen­ser les plus belles créa­tions des cos­playeurs et cos­playeuses, dans les caté­go­ries indi­vi­duel et groupe.

Chantal Goya invi­tée d’honneur

Chantal Goya est l'invitée d'honneur du Hero Festival 2019 © Hero Festival

Chantal Goya est l’in­vi­tée d’hon­neur du Hero Festival 2019 © Hero Festival

L’invitée d’hon­neur de cette troi­sième édi­tion gre­no­bloise du Hero Festival risque d’en sur­prendre plus d’un. Après avoir reçu Bernard Minet en 2018, en sa qua­lité d’in­ter­prète des géné­riques fran­çais de nombre d’anime japo­nais cultes dans les années 80, le fes­ti­val reçoit cette année… Chantal Goya. Qui a, pour sa part, chanté Bécassine, Félix le chat, Davy Crockett, Babar, Guignol ou encore Pandi-Panda.

Sans faire injure à une chan­teuse de 76 ans pleine d’éner­gie à revendre, la pré­sence de Chantal Goya dans un évé­ne­ment geek n’est-elle pas une erreur de cas­ting ? Annabelle Fouques pense tout le contraire. Et s’a­gace de la déno­mi­na­tion “geek”. « Je ne dis pas que nous sommes un évé­ne­ment pour les geeks, je n’aime pas ce mot. C’est devenu un mot ten­dance, mais qui ne veut rien dire. Et je trouve ça réduc­teur, de mettre les gens dans des cases ! », juge-t-elle.

Pour l’or­ga­ni­sa­trice, aucun doute, les per­son­nages des chan­sons de Chantal Goya ont bercé toute une géné­ra­tion d’en­fants qui, deve­nus parents, trans­mettent ce sou­ve­nir à leurs enfants. « Peut-être plus du côté fémi­nin », pré­cise Annabelle Fouques. Qui ne cache pas son admi­ra­tion pour la chan­teuse, ni son plai­sir de la rece­voir. « C’est la même, elle conti­nue à faire des tour­nées, à par­ta­ger avec le public, et je suis vrai­ment contente de la ren­con­trer ».

Le Hero Festival, un rendez-vous familial et intergénérationnel ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Hero Festival, un ren­dez-vous fami­lial et inter­gé­né­ra­tion­nel ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

La chan­teuse livrera un mini-concert, avec des chan­sons sélec­tion­nées en amont via les réseaux sociaux. Celles et ceux qui vou­dront pas­ser plus de temps avec l’in­ter­prète de Voulez-vous dan­ser grand-mère pour­ront, pour leur part, prendre un « Billet VIP Chantal Goya » et par­ta­ger ainsi un déjeu­ner ainsi qu’une séance de dédi­cace. Il en coû­tera tout de même 89 euros, soit 44 euros de plus qu’un “drink” avec Stanislas Ianevski.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

La Maison Minatec de Grenoble accueille la Conférence nationale du tourisme à vélo les 12 et 13 juin
Grenoble : la Maison Minatec accueille la Conférence natio­nale du tou­risme à vélo les 12 et 13 juin 2024

ÉVÉNEMENT - La Maison Minatec de Grenoble accueille, les mercredi 12 et jeudi 13 juin 2024, la Conférence nationale du tourisme à vélo organisée par Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

À gauche, Francis Meneu du syndicat A&I Unsa lors du rassemblement devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Académie de Grenoble : les per­son­nels admi­nis­tra­tifs exas­pé­rés par les bugs du pro­gi­ciel comp­table Op@le

FOCUS - À l'appel d'une intersyndicale, une quinzaine de personnels administratifs de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble, lundi 10 juin Lire plus

La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et Biodéchets
La Métropole de Grenoble accueille la dixième édi­tion des Journées natio­nales Territoires et biodéchets

FLASH INFO - La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et biodéchets, mardi 11 et mercredi 12 juin 2024. Organisé Lire plus

Grenoble : 1 500 à 3 000 per­sonnes ras­sem­blées contre l’ex­trême droite, avant une mani­fes­ta­tion spon­ta­née et quelques tensions

FLASH INFO - Entre 1 500 et 3 000 personnes se sont rassemblées lundi 10 juin 2024 au soir, à Grenoble, pour "combattre l'extrême droite", Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !