Présentation de la programmation du Festival Culturel Interuniversitaire 2019. Le thème cette année : "RÊVE(S)".

Festival Rêve(s) : une riche programmation culturelle concoctée par les étudiants grenoblois

Festival Rêve(s) : une riche programmation culturelle concoctée par les étudiants grenoblois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Expos photo, théâtre, cinéma d’animation, conférences… Pour la 13e édition du Festival culturel interuniversitaire, les étudiants grenoblois ont concocté une programmation éclectique et riche en surprises. Pendant une dizaine de jours, du 26 mars au 3 avril, on pourra ainsi découvrir près d’une trentaine d’événements festifs dans toute l’agglomération.

 

 

Présentation de la programmation du Festival Culturel Interuniversitaire 2019. Le thème cette année : "RÊVE(S)".

Présentation de la pro­gram­ma­tion du Festival cultu­rel inter­uni­ver­si­taire 2019. Le thème cette année : « Rêve(s) ». CC-BY-SA 2.0. Diane Hentsch.

 

Le Festival cultu­rel inter­uni­ver­si­taire est un évé­ne­ment d’un type un peu par­ti­cu­lier. Le prin­cipe ? Ce sont des étu­diants, accom­pa­gnés par la com­mu­nauté d’u­ni­ver­si­tés et d’é­ta­blis­se­ments (Comue), qui éla­borent le pro­gramme. Qu’ils sou­haitent pré­sen­ter leurs propres œuvres, pro­gram­mer des pro­jec­tions de films ou se muer en com­mis­saire d’ex­po­si­tion, tous peuvent pré­sen­ter leur pro­jet. Une seule contrainte : res­pec­ter le thème qui, cette année, était « Rêve(s) ».

 

 

Un accompagnement financier, logistique et relationnel

 

« Souvent, les étu­diants ne savent même pas qu’ils peuvent béné­fi­cier d’un sou­tien à leurs pro­jets cultu­rels », déplore Loïc Besnard, sta­giaire en charge de la pro­gram­ma­tion du fes­ti­val. « Avec ce fes­ti­val, ils béné­fi­cient d’un accom­pa­gne­ment per­son­na­lisé. À la fois finan­cier, logis­tique et relationnel. »

 

La ComUE : Communauté d'Universités et d'Établissements, supervise le Festival.

La Comue : com­mu­nauté d’u­ni­ver­si­tés et d’é­ta­blis­se­ments, super­vise le fes­ti­val. CC-BY-SA 2.0. Diane Hentsch.

En effet, les por­teurs de pro­jet ne savent pas tou­jours par où com­men­cer et à quelles portes frap­per. Le fes­ti­val les aide ainsi à déve­lop­per leur idée et à nouer des contacts dans le milieu de la culture. C’est aussi un moyen de faire entrer leurs pro­jets dans des lieux pres­ti­gieux, puisque le fes­ti­val est par­te­naire d’ins­ti­tu­tions comme le Musée de Grenoble ou L’Hexagone.

 

« Et ce n’est pas réservé aux étu­diants de l’UGA [Université Grenoble-Alpes ; ndlr] », pré­cise une orga­ni­sa­trice. « Cela concerne tous les étu­diants gre­no­blois, qu’ils soient à la fac, à l’é­cole d’ar­chi­tec­ture ou dans n’im­porte quel autre éta­blis­se­ment d’en­sei­gne­ment supé­rieur ! » Cette année, il y a même eu des évé­ne­ments en par­te­na­riat avec les antennes de l’École supé­rieure d’art et de design (Esad) et de l’UGA à Valence.

 

 

Dix jours d’événements festifs

 

Célébrant l’art et la fête, le fes­ti­val déploie une série d’é­vé­ne­ments qui invitent à s’a­mu­ser autant qu’à réflé­chir. Conférence sur le thème du rêve par un doc­to­rant en psy­cho­lo­gie, soi­rée musique en folie au Musée de Grenoble, cercle de lec­ture BD, concerts, ate­liers, “scène ouverte” à l’Hexagone… Une myriade d’am­biances dif­fé­rentes attend les participants.

 

Affiche de "Icônes et idoles", exposition à La Bastille dans le cadre du festival RÊVE(S) - DR.

« Icônes et idoles » – DR

Le coup d’en­voi sera donné mardi 26 au soir, à la Bastille, avec le ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion Icônes et idoles, qui sera accom­pa­gné d’une per­for­mance musi­cale mixée par l’ar­tiste Arapaïma.

 

« Icônes et idoles est une expo­si­tion conçue par un étu­diant en his­toire de l’art, Kaïs Bennani », explique Loïc Besnard. Sur le thème des idoles et du fan­tasme, ce der­nier a choisi d’ex­po­ser des artistes gre­no­blois telles que la tatoueuse Emy (de Blacksheep Tattoo) ou la sculp­trice Marie Mathias.

 

Autre évé­ne­ment fes­tif, qui se tien­dra le 2 avril : la jour­née « Je rêvais d’un autre genre ».

 

Affiche de "Je rêvais d'un autre genre", journée dédiée à la réflexion sur les stéréotypes de genre au sein du festival RÊVE(S).

« Je rêvais d’un autre genre », jour­née dédiée à la réflexion sur les sté­réo­types de genre – DR

Organisée par plu­sieurs asso­cia­tions étu­diantes LBGT, cette jour­née pla­cée sous le signe des cultures queer invite à réflé­chir aux sté­réo­types de genre à tra­vers des expos, dis­cus­sions, murs d’ex­pres­sions… Puis à dan­ser jus­qu’au bout de la nuit !

 

 

Un fes­ti­val qui crée des dynamiques

 

Si les per­son­nels du l’u­ni­ver­sité (Comue, ser­vice cultu­rel, ensei­gnants) sont très impli­qués, c’est sur­tout les étu­diants qui sont au cœur du fes­ti­val. Porteurs de pro­jets, mais aussi asso­cia­tions étu­diantes et étu­diants béné­voles tra­vaillent ensemble. « On essaye de créer des dyna­miques, de pro­vo­quer des ren­contres », s’en­thou­siasme Loïc Besnard.

 

C’est ainsi que deux asso­cia­tions étu­diantes qui ne se connais­saient pas ont été inci­tées à tra­vailler ensemble : les Cinéphiles ano­nymes, ama­teurs de 7e art, et l’Ani Grenoble, qui ras­semble des pas­sion­nés du culture japo­naise. Ensemble, ils ont éla­boré la pro­gram­ma­tion d’une pro­jec­tion dédiée au cinéma d’a­ni­ma­tion. Les films qu’ils ont choi­sis ? Le clas­sique Voyage de Chihiro et le plus récent Your Name, qui jouent tous les deux avec la fron­tière entre rêve et réa­lité. La dif­fu­sion aura lieu au cinéma Mon Ciné, le 1er avril à 19 h 30. L’intégralité de la pro­gram­ma­tion est par ailleurs à retrou­ver sur la page Facebook de « Festival Rêve(s) ».

 

Diane Hentsch

 

 

Un tramway nommé culture fête ses 30 ans !

 

"Un Tramway nommé culture" : le programme culturel de l'université fête ses 30 ans

« Un Tramway nommé culture » : le pro­gramme cultu­rel de l’u­ni­ver­sité fête ses 30 ans. CC-BY-SA 2.0. Diane Hentsch.

Cette année, l’u­ni­ver­sité fête éga­le­ment les 30 ans du pro­gramme « Un tram­way nommé culture », qui pro­pose chaque année une pro­gram­ma­tion cultu­relle gra­tuite à tous les étudiants.

 

Pour l’oc­ca­sion, une rétros­pec­tive des affiches créées depuis 1989 a lieu à l’es­pace sho­wroom de la Maison Jean Kuntzmann, sur le campus.

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DH

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Lancement du programme « UGA, campus solidaires et citoyens » au siège du Crédit Agricole à Grenoble le 23 novembre
« UGA, campus solidaires et citoyens » : le programme de soutien qui veut faire face à la précarité étudiante

EN BREF - L’Université et le Crous Grenoble-Alpes, ainsi que la Fondation UGA viennent de lancer un nouveau programme d'aide. Baptisé "UGA, campus solidaires et Lire plus

UGA : les syndicats protestent contre un plan d'austérité
UGA : les syndicats étudiants et de personnels protestent contre un plan d’austérité prévoyant le gel de 256 postes d’ici 2028

FOCUS - Des étudiants et personnels de l'Université Grenoble Alpes (UGA) se sont rassemblés devant le conseil d'administration de l'Université, ce lundi 11 octobre 2021, Lire plus

Une Chronovélo n°2 "en bonne voie" pour relier Saint-Égrève au campus, annonce la Métropole
Une Chronovélo n°2 « en bonne voie » pour relier Saint-Égrève au campus, annonce la Métropole

FLASH INFO — Une nouvelle piste Chronovélo "en bonne voie". Jeudi 30 septembre, le président de la Métro Christophe Ferrari, le président du Smmag Sylvain Lire plus

Micro-algues des neiges. Prélèvement dans des neiges couvertes de « sang des glaciers » © Jean-Gabriel VALAY/JARDIN DU LAUTARET/UGA/CNRS
Des chercheurs grenoblois se lancent à la découverte des micro-algues des neiges en montagne

  FLASH INFO - En montagne, la neige abrite des espèces de micro-algues encore inconnues. En établissant la première carte de leur distribution en fonction Lire plus

Nouvelles jauges pour les amphis face au Covid: quel impact pour l'UGA?
Après l’Idex 1, l’Idex 2 ? À l’Université Grenoble Alpes, la course aux financements se poursuit

  FOCUS - En 2016, l'Université Grenoble Alpes décrochait l'Idex. À la clé, 100 millions d'euros sur quatre ans pour financer la recherche, la formation Lire plus

Un nouveau mode de transmission de la Covid-19 découvert à Grenoble

  EN BREF – Des scientifiques grenoblois ont découvert un nouveau mode de transmission de la Covid-19 qui implique les cellules immunitaires. Leur article scientifique, Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin