Nano 2022, c'est un investissement de 5 milliards d'euros en cinq ans dont un milliard de financement public pour booster l'industrie nanoélectronique.

Nano 2022 : à Crolles, Bruno Le Maire annonce un sou­tien ren­forcé à la nano­élec­tro­nique française

Nano 2022 : à Crolles, Bruno Le Maire annonce un sou­tien ren­forcé à la nano­élec­tro­nique française

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Nano 2022, c'est le gros coup de pouce à l'industrie nanoélectronique française. Un investissement public d'un peu plus d'un milliard d'euros avec l'ambition de générer cinq fois plus d'investissements et de travaux, et de s'imposer sur le marché mondial des composants électroniques. Après Nano 2012 et Nano 2017, l'État est donc appelé une nouvelle fois à la rescousse. Pour le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, il en va de la souveraineté technologique et politique de la France et de l'Europe.

 

 

Le ministre de l'Economie Bruno Lemaire a annoncé une aide de l'Etat de près de 900 millions d'euros sur cinq ans dans le cadre du plan Nano 2022 © Patricia Cerinsek

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé une aide de l'État de près de 900 millions d'euros sur cinq ans dans le cadre du plan Nano 2022. © Patricia Cerinsek

Après Nano 2012 puis Nano 2017, place à Nano 2022. Le programme, qui vise à donner un (gros) coup de pouce à l'industrie nanoélectronique française, a été officiellement lancé vendredi 15 mars au siège de STMicroelectronics à Crolles, près de Grenoble.

 

Un plan « historique » pour le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, venu afficher le soutien de l'État à ce programme désormais européen. Et dont STMicroelectronics, Soitec et le CEA-Leti sont parmi les plus gros bénéficiaires sur l'agglomération*.

 

Et pour cause. Nano 2022, c'est 5 milliards de travaux et d'investissements, mais aussi un milliard d'aides publiques. Sur ce milliard, injecté sur cinq ans, 886,5 millions d'euros sortiront de la poche de l'État. Le reste se répartit entre l'Union européenne (100 millions), la Région Auvergne Rhône-Alpes (50 millions), le Département de l'Isère, la Métropole de Grenoble et la communauté de communes du Grésivaudan (10 millions chacun).

 

 

« Une étape historique dans le reconquête industrielle de la nation française »

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
STMicroelectronics Crolles : la CGT salue le pro­jet com­mun avec GlobalFoundries mais émet quelques réserves

FOCUS - STMicroelectronics et GlobalFoundries ont annoncé, le 11 juillet 2022, leur projet commun d'une nouvelle unité de production de semi-conducteurs à Crolles. Un investissement Lire plus

Semi-conduc­teurs : le CNRS, l’UGA et l’Université de Tsukuba par­te­naires pour créer J‑Fast, un nou­veau labo­ra­toire franco-japonais

FLASH INFO - Le CNRS, l'Université Grenoble Alpes et l'université de Tsukuba (Japon) ont signé, le 24 juin 2022, un partenariat pour la création d'un Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
Crolles : Emmanuel Macron en visite à STMicroelectronics pour le lan­ce­ment de la nou­velle usine de semi-conducteurs

REPORTAGE VIDEO - Emmanuel Macron s'est rendu à Crolles (Isère), ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter le site de STMicroelectronics. Un déplacement destiné à Lire plus

Emmanuel Macron en visite ce mardi à STMicroelectronics Crolles où une nou­velle usine créera plus de mille emplois

EN BREF - Emmanuel Macron se rendra en Isère, ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter l'entreprise STMicroelectronics, à Crolles. Le fabricant franco-italien s'associe en Lire plus

Image de synthèse de la nouvelle usine Bernin 4 de Soitec, dont la livraison est prévue à la mi-2023. © Soitec
Voitures élec­triques : Soitec pose la pre­mière pierre de son usine Bernin 4, des­ti­née à fabri­quer de nou­veaux matériaux

FOCUS - Soitec a posé, ce jeudi 31 mars 2022, à Bernin (Isère), la première pierre de sa nouvelle usine Bernin 4. Celle-ci sera destinée Lire plus

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 45 %, Soitec, le fabriquant français de semi-conducteurs basé en Isère, espère traverser la crise sans encombres.
Le groupe isé­rois Soitec, fabri­cant de semi-conduc­teurs inno­vants, annonce un chiffre d’af­faires record

  FIL INFO - Résultat record pour Soitec. Avec un chiffre d'affaires en hausse de 45 %, le fabricant isérois de semi-conducteurs pour l'industrie micro-électronique Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin