Le futur siège de la Métro, à 86 millions d’euros, exemplaire sur le plan environnemental, moins sur le volet social

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Un nouveau siège pour l’Hôtel de la Métro de Grenoble n’est pas du luxe. L’actuel Forum, non seulement saturé, tombe plus ou moins en ruines. Mais si, moyennant 86 millions d’euros, le futur bâtiment s’avère exemplaire sur le plan environnemental, il pêche quelque peu sur le plan social, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail n’ayant pas donné son avis. Prévu pour être voté le 8 février dernier, le projet a été retiré de l’ordre du jour.

 

 

Saturé, très dégradé, le siège de l'Hôtel métropolitain de Grenoble Alpes Métropole va être rénové et agrandi. Moyennant 86 millions d'euros. Mais, exemplaire sur le plan environnemental, le projet pêche quelque peu sur le plan social... © Patricia Cerinsek

Saturé, très dégradé, le siège de l’Hôtel métro­po­li­tain de Grenoble Alpes Métropole va être rénové et agrandi. © Patricia Cerinsek

Le futur Hôtel métro­po­li­tain sera exem­plaire. Ambitieux en matière de consom­ma­tion éner­gé­tique puisque sa label­li­sa­tion en Passivhaus per­met­tra de limi­ter les consom­ma­tions éner­gé­tiques des 20 000 m2 à un maxi­mum de 150 Kwh/m2/an.

 

Pour avoir une petite idée de l’é­co­no­mie, il faut savoir que l’ac­tuel bâti­ment du Forum – qui est certes une vraie pas­soire –, consomme plus du double, à savoir 370 Kwh/m2/an.

 

En construi­sant un nou­veau siège et en regrou­pant sur un site unique plu­sieurs ser­vices, com­muns et admi­nis­tra­tifs, la Métropole de Grenoble espère ainsi éco­no­mi­ser 700 000 euros par an. Soit 19 mil­lions d’eu­ros sur les trente ans de la durée d’a­mor­tis­se­ment pré­vue du pro­jet.

 

Moyennant quoi, elle va devoir mettre la main à la poche. Et plu­tôt deux fois qu’une. Car entre la démo­li­tion-réno­va­tion de l’ac­tuel Forum et la construc­tion du nou­veau bâti­ment atte­nant, il en coû­tera 86 mil­lions d’eu­ros.

 

 

Le Forum, un bâtiment saturé et très dégradé

 

Se doter d’un nou­vel hôtel métro­po­li­tain n’est pas du luxe. L’actuel est non seule­ment saturé mais, qui plus est, il prend l’eau de toutes parts. « Au troi­sième étage, des pla­fonds s’é­croulent, il y a des fuites d’eau sans par­ler que le bâti­ment n’est pas aux normes incen­die et éva­cua­tion », sou­ligne Dimitri Martinez, secré­taire géné­ral de la CGT à la Métro.

 

La ques­tion d’un nou­veau siège ne se pose (presque) pas, même si la fac­ture pré­sen­tée en fin de man­dat dans un contexte social et finan­cier pour le moins déli­cat en fait bon­dir quelques-uns.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
4479 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. 86 mil­lions d’eu­ros !!! Vous êtes cer­tains de ce chiffre énorme payé par nous impôts ?

    sep article
    • PC

      06/03/2019
      21:51

      Oui, c’est le mon­tant de la réno­va­tion de l’ac­tuel bâti­ment (avec désa­mian­tage) plus le coût du nou­veau bâti­ment atte­nant.

      sep article
      • Le nou­veau bâti­ment atte­nant… ils ne vont pas encore sucrer des espaces verts / parc qui est voi­sin?!
        ils ne peuvent pas aller à la CCI ? au bâti­ment cré­dit agri­cole ? 😀
        ou ailleurs et foutre la paix à la pelouse et aux arbres ?

        sep article
        • PC

          15/03/2019
          8:18

          Pour com­plé­ment, extrait de la déli­bé­ra­tion reti­rée :  » De par l’implantation du futur siège, le végétal aura une place domi­nante dans le pro­jet, que ce soit au niveau de la par­celle avec le main­tien d’un espace vert d’un seul tenant en proxi­mité du bou­le­vard Jean Pain planté d’arbres de haut jet mais aussi en accom­pa­gne­ment du bâtiment. Cette végétalisation forte per­met­tra de confor­ter le lien entre le parc Paul Mistral et le parc des Berges mais aussi per­met­tra aux agents et résidents du quar­tier de bénéficier d’espaces de res­pi­ra­tion et de récréation.
          Le pro­jet favo­rise également les déplacements modes doux en créant un lien piétons entre le parc Paul Mistral et le Parc des Berges. De même, il intègre une capa­cité de 460 places de sta­tion­ne­ment vélo (uti­li­sa­teurs et agents). »

          sep article