Quartier Mistral à Grenoble : un jeune homme de 16 ans blessé à l’œil durant les scènes d’émeutes

sep article



FIL INFO – Le parquet de Grenoble signale avoir ouvert une enquête pour “violences volontaires avec arme”. Ce suite à la blessure à l’œil d’un jeune homme de 16 ans lors des émeutes de la nuit du samedi 2 au dimanche 3 mars dans le quartier Mistral.

 

 

Hôtel de police, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôtel de police, Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Ce lundi 4 mars, les fonc­tion­naires de l’hô­tel de police de Grenoble ont recueilli la plainte de la mère d’un ado­les­cent de 16 ans. Un jeune homme hos­pi­ta­lisé pour une bles­sure à l’œil sur­ve­nue dans la nuit de ce samedi 2 mars au dimanche 3 mars. Ce soir-là, tout comme les sui­vants, des scènes d’é­meutes oppo­sant les jeunes du quar­tier à la police ont enflammé le quar­tier Mistral.

 

En cause ? Le décès sur le pont de Catane de deux jeunes gens âgés de 16 et 19 ans dans un acci­dent de scoo­ter alors que la police les pour­sui­vait

 

 

Une balle en caoutchouc serait à l’origine de la blessure

 

« Des voi­sins lui ont indi­qué que son fils “s’é­tait fait tirer des­sus”. Et d’autres voi­sins, le len­de­main, que la bles­sure avait pour ori­gine une balle en caou­tchouc », indique Éric Vaillant, le pro­cu­reur de Grenoble. Ce qu’en dit la vic­time ? « Le jeune homme n’a pas pu appor­ter de pré­ci­sions aux enquê­teurs car il avait perdu connais­sance suite à sa bles­sure », explique-t-il encore.

 

« À ce stade, nous ne dis­po­sons d’aucune autre infor­ma­tion. Une enquête est ouverte pour vio­lences volon­taires avec arme, sui­vies d’une inca­pa­cité totale de tra­vail supé­rieure à huit jours », déclare le magis­trat. Avant d’an­non­cer la prise en charge de l’enquête par la Sûreté dépar­te­men­tale du com­mis­sa­riat de Grenoble .

 

JK

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2060 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.