A480 : EELV Grenoble réclame la suspension des travaux jusqu’au verdict du juge des référés

sep article



FIL INFO – EELV Grenoble réaffirme son opposition au projet d’élargissement de l’A480 et exprime son soutien aux activistes qui, le 18 février, ont tenté de bloqué les travaux de défrichement dans le parc Vallier-Catane. Les écologistes demandent à Area de patienter le temps que la justice saisie en urgence sur le dossier se prononce, le 26 février prochain.

 

 

Lundi 18 février, une vingtaine d'opposants au projet d'élargissement de l'A480 ont tenté de bloquer les travaux de défrichement dans le parc Vallier-Catane. Avant d'être délogés par la police. © Alternatiba

Lundi 18 février, une ving­taine d’op­po­sants au pro­jet d’é­lar­gis­se­ment de l’A480 ont tenté de blo­quer les tra­vaux de défri­che­ment dans le parc Vallier-Catane. Avant d’être délo­gés par la police. © Alternatiba

Europe Écologie – Les Verts réaf­firme, dans un com­mu­ni­qué, son sou­tien aux oppo­sants au pro­jet d’é­lar­gis­se­ment de l’A480 dans la tra­ver­sée de Grenoble. Ce alors qu’une ving­taine d’ac­ti­vistes ont tenté, lundi 18 février, de blo­quer les travaux de défri­che­ment du parc Vallier-Catane, préa­lables au chan­tier sur l’A480, avant d’être délo­gés par la police.

 

Une action non vio­lente sou­te­nue par l’an­tenne gre­no­bloise du parti éco­lo­giste. « Alors que des pro­cé­dures judi­ciaires contes­tant le pro­jet sont en cours, l’Area a déli­bé­ré­ment décidé de lan­cer ces tra­vaux. Comme à Roybon ou à Notre-Dame-des-Landes, détruire des arbres ou des zones humides sans attendre la fin des recours crée du res­sen­ti­ment et est par­fois à la source de créa­tion de Zad », sou­ligne EELV Grenoble.

 

 

Le juge des référés examinera le recours contre l’autorisation environnementale le 26 février

 

Alors qu’un pre­mier recours, au fond, déposé en sep­tembre der­nier contre l’ar­rêté de décla­ra­tion d’u­ti­lité publique, est tou­jours en attente d’être exa­miné, le juge des réfé­rés se pro­non­cera le 26 février pro­chain sur le second recours, en référé-sus­pen­sion, contre l’arrêté d’au­to­ri­sa­tion envi­ron­ne­men­tale. Les oppo­sants espèrent ainsi arrê­ter les tra­vaux dont les grandes phases doivent com­men­cer en mars.

 

Lundi 18 février, une vingtaine d'activistes ont tenté de bloquer les travaux de déboisement du parc Vallier avant d'être délogés par la police

Une ving­taine d’ac­ti­vistes ont tenté, lors d’une mani­fes­ta­tion non vio­lente, de blo­quer les tra­vaux pré­pa­ra­toires. © Alternatiba

Comme les oppo­sants au pro­jet, regrou­pés au sein d’as­so­cia­tions tels Alternatiba, les Amis de la Terre, le col­lec­tif pour des alter­na­tives à l’é­lar­gis­se­ment de l’A480 et plu­sieurs unions de quar­tiers, EELV Grenoble réclame la sus­pen­sion des tra­vaux, le temps que la jus­tice se pro­nonce sur le dos­sier. Son sans réaf­fir­mer son oppo­si­tion au pro­jet.

 

Les éco­lo­gistes réclament notam­ment une voie de covoi­tu­rage sur l’in­té­gra­lité du par­cours, l’a­bais­se­ment de la vitesse maxi­male à 70km/h sur les sept kilo­mètres de la tra­ver­sée de Grenoble mais aussi la prio­rité don­née à l’é­chan­geur du Rondeau. À ce jour, les tra­vaux sur le Rondeau ne doivent pas démar­rer avant fin 2020.

 

PC

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2163 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Comme c’est drôle, EELV a t‑il demandé à la Municipalité Piolle et à la Métropole de Grenoble de patien­ter pour les tra­vaux avant le ver­dict du juge des réfé­rés concer­nant les pro­cé­dures enta­mées contre Cvcm ? Ah mais oui, ces per­sonnes pensent que la loi et le code pénal, c’est pour les autres, à l’i­mage du « Maire » de Grenoble, Eric Piolle.

    sep article
  2. Ping : A480 : EELV Grenoble réclame la suspension des travaux jusqu'au verdict du juge des référés | France Politique