Démolitions à la Villeneuve : le maillon faible du plan de rénovation de la Ville de Grenoble… et de son futur maire ?

sep article

Creative Mobilities Mou

DÉCRYPTAGE – Le deuxième grand programme de renouvellement urbain 2018-2025 va prochainement démarrer dans l’agglomération grenobloise. Dans les mois qui viennent, les grues et les ouvriers du bâtiment ne vont pas chômer sur Villeneuve-Village olympique et Mistral-Lys rouge. De quoi donner du baume au cœur, à quelques réserves près, aux élus grenoblois, de gauche comme de droite. Par contre, les démolitions prévues à la Villeneuve suscitent toujours la polémique. Et la patate chaude sera encore fumante dans le prochain mandat…

 

 

EmplacementSuperetteMistralCreditSeverineCattiaux

Emplacement pour une supérette à Mistral qu’il tarde aux habitants de voir arriver.

Pas loin d’un demi-milliard d’euros… Tel est le montant, colossal, des investissements consacrés au nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) 2018-2025 de la Métropole grenobloise.

 

Les bénéficiaires ? Des quartiers prioritaires de la métropole grenobloise : les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles, les quartiers Mistral-Lys rouge à Grenoble et Renaudie-Champberton à Saint-Martin-d’Hères.

 

De ce demi-milliard, Grenoble va croquer une bonne part : 42,5 millions pour Mistral-Lys rouge, tandis que 368,5 millions d’euros vont aux Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles. Au vu des enjeux et en cette période de vaches maigres pour les finances publiques, il aurait été difficile de faire la fine bouche.

 

La place des Géants, à la Villeneuve. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Place des Géants à la Villeneuve. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Ainsi, la majorité des conseillers municipaux a-t-elle voté en faveur de la convention Anru 2, ce lundi 4 février 2019.

 

« Nous [la] signons quatre ans et demi après notre élection, déclare Eric Piolle, maire de Grenoble. Le temps nous a paru long, et pourtant nous sommes l’une des premières métropoles de France à signer ce type de convention », se félicite-t-il.

 

 

L’adhésion au programme de réhabilitation Anru 2 fait-elle l’unanimité ? Pas tout à fait. Le groupe Ensemble à gauche a redit tout le mal qu’il pensait de la décision de démolir des logements à la Villeneuve. Et brocardé le « pari raté » du maire de Grenoble. Bref, le sujet n’a pas manqué de donner lieu à de nouvelles passes d’armes entre les deux colistiers dissidents de la majorité et le maire de Grenoble notamment, lors du conseil municipal de ce lundi 4 février.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2044 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Sujet parfaitement inintéressant que les démolition de la Villeneuve.
    Si les habitants ne sont pas contents, alors qu’on investisse ce demi-milliard d’euros dans en périophérie, où il y en a le plus besoin.

    sep article