Neige, verglas… et hébergement d’urgence : les services de Grenoble et de l’État se mobilisent et appellent à la vigilance

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

FIL INFO – La neige, le verglas et le froid s’installent sur la région grenobloise. Tandis que la Ville de Grenoble détaille son dispositif pour permettre aux habitants de circuler normalement, la préfecture appelle à la vigilance. Sur les routes et en montagne d’une part, et de l’autre vis-à-vis des personnes en grande précarité. Elle fait, dans le même temps, ouvrir 90 places d’hébergement d’urgence supplémentaires cette semaine.

 

 

La neige s’est invitée en Isère depuis le début de la journée du mercredi 23 janvier. Si les prévisions météorologiques annoncent une atténuation du phénomène, un net abaissement des températures risque de favoriser l’apparition de verglas. C’est pourquoi Météo France maintient le département en alerte météo jaune (neige-verglas et avalanches).

 

Chute de neige, risque de verglas, épisode de froid… La Ville de Grenoble et la préfecture de l'isère se mobilisent et appellent à la vigilance.La Préfecture appelle à la plus grande prudence lors des activités de montagne © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

La préfecture appelle à la plus grande prudence lors des activités de montagne. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Dans un communiqué, la préfecture de l’Isère appelle à la plus grande vigilance, « aussi bien sur les routes qu’en montagne ». Les personnes se rendant en montagne doivent ainsi prévoir des chaînes « à placer au-dessus des bagages avec des gants et une lampe de poche ». Un équipement à utiliser en cas de neige abondante ou lorsque la signalisation l’exige. La prudence doit par ailleurs être de mise dans les activités de montagne : il est fortement déconseillé de quitter les pistes balisées.

 

 

La Ville de Grenoble mobilisée face à la neige et au verglas

 

La neige est également tombée sur Grenoble, mobilisant les services de la Ville. La municipalité indique ainsi que les équipes de la propreté urbaine sont « sur le terrain pour permettre aux Grenoblois de circuler le plus facilement possible ». Six poids lourds, cinq engins de déneigement des pistes cyclables, un poids lourd spécialisé pour les montées, 8,7 tonnes de sel et 30 000 litres de saumure ont été utilisés au cours de la journée.

 

La place Victor-Hugo de Grenoble sous la neige en début de soirée mercredi 23 janvier © Florent Mathieu - Place Gre'net

La place Victor-Hugo de Grenoble sous la neige en début de soirée, mercredi 23 janvier. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Face au risque de verglas en lien avec la baisse des températures, un déclenchement d’opération est aussi prévu dès jeudi à 4 heures du matin. « Tous les moyens mécaniques et manuels seront mis en œuvre pour traiter les routes, pistes cyclables, voies de bus, arrêts de tram, trottoirs… », fait encore savoir la Ville. Avant de rappeler que les riverains et commerçants sont responsables du déneigement de leur trottoir, des accès et des voies privées.

 

 

90 places d’hébergement supplémentaires

 

Outre les risques de verglas qu’elle génère, cette vague de froid sur le département met en danger les personnes les plus précaires. La préfecture fait donc savoir que 90 places d’hébergement d’urgence sont ouvertes cette semaine. Des places qui viennent s’ajouter aux 1 300 ouvertes toute l’année et aux 455 ouvertes depuis novembre 2018 pour la période hivernale.

 

Le Préfet de l'Isère Lionel Beffre lors de la visite du centre d'hébergement d'urgence Comboire © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le préfet de l’Isère Lionel Beffre lors de la visite du centre d’hébergement d’urgence Comboire. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

La préfecture livre le détail des hébergements d’urgence : depuis le mardi 22 janvier, la salle Pablo-Picasso d’Échirolles propose quarante places pour accueillir des hommes seuls. À compter du jeudi 24 janvier, le site Camille-Claudel de Grenoble proposera cinquante autres places aux familles ou aux femmes seules. « De nouvelles places pourront si nécessaire encore être mobilisées, en fonction des conditions climatiques », précise la préfecture.

 

Les services de l’État appellent par ailleurs à la vigilance à l’égard des plus fragiles. Face à une personne en difficulté, il convient de composer le 115 en se montrant le plus précis possible dans son signalement, sa localisation et les difficultés rencontrées. Si la personne est en détresse physique immédiate, composez le 15 et ne la laissez pas seule dans l’attente des secours.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1000 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.