Le Centre ambulatoire de santé mentale de Saint-Martin-d’Hères veut placer le patient « au cœur de sa prise en charge »

sep article
Hero Festival à Alpexpo Grenoble les 6 et 7 avril 2019 avec Chantal Goya, Siphano, expo Star Wars... et plus de 80 invités

FIL INFO – Le Centre ambulatoire de santé mentale de Saint-Martin-d’Hères a ouvert ses portes au mois de novembre 2018. En regroupant sur un même site plusieurs acteurs de santé et d’accompagnement psychiatrique, le centre veut optimiser la prise en charge du patient. Et le placer « au cœur de sa prise en charge ».

 

 

Optimiser la prise en charge des patients en regroupant acteurs et partenaires de santé mentale sur un même site. Telle est l’ambition du Centre ambulatoire de santé mentale (CASM) de Saint-Martin-d’Hères. Ouvert et inauguré en novembre 2018, le nouvel établissement associe ainsi le Centre hospitalier Alpes Isère (Chai) de Saint-Égrève, le service d’addictologie du Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) et le Réseau handicap psychique (RéHPsy).

 

Le nouveau Centre ambulatoire de santé mentale de Saint-Martin-d'Hères regroupe sur un même site des acteurs de santé pour un suivi renforcé du patient.Le CASM © Chai de Saint-Égrève

Le CASM © Chai de Saint-Égrève

 

« Cette interconnexion des organisations et des services place le patient au cœur de sa prise en charge, le rendant ainsi co-constructeur de son projet de soins personnalisé », écrivent les services du Chai, en s’affirmant « toujours plus proches de la population ». D’une superficie de 3 000 mètres carrés, le Centre ambulatoire de santé mentale accueille chaque jour près d’une centaine de professionnels de santé.

 

 

Accompagnement et intégration des patients

 

Le CASM s’organise autour de six structures, principalement vouées à l’accompagnement. C’est le cas de l’Addictologie, qui aide les personnes souffrant d’une conduite addictive, tout en les maintenant dans leur cadre de vie. Du C3R (Centre référent réhabilitation psychosociale et remédiation cognitive), qui suit des patients en situation de handicap psychique. Ou du Centre de jour Nelson Mandela, qui participe à la socialisation et à l’intégration future des patients.

 

Giovanna Venturi-Maestri (Commission Médicale d’Établissement) Christian Coigné (Département de l'Isère), Véronique Bourrachot (directrice du CHAI) Charles Barbier (sous-préfet) et David Queiros (maire de Saint-Martin d’Hères) inaugurent le CASM © Chai de Saint-Égrève

Giovanna Venturi-Maestri (Commission médicale d’établissement) Christian Coigné (Département de l’Isère), Véronique Bourrachot (directrice du Chai) Charles Barbier (sous-préfet) et David Queiros (maire de Saint-Martin-d’Hères) inaugurent le CASM. © Chai de Saint-Égrève

 

Le Service médico-psychologique universitaire (SMPU) propose quant à lui des psychothérapies ou des soins psychiatriques aux étudiants et lycéens. Le RéHPsy coordonne le parcours et le rétablissement des personnes en situation de handicap psychique. Tandis que

le Centre thérapeutique ambulatoire intensif (CTAI) est, pour sa part, un dispositif de prise en charge des crises suicidaires.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2006 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.