Jour de chasse Isère : une application pour favoriser la « cohabitation intelligente » entre chasseurs et promeneurs

sep article



FIL INFO – La toute nouvelle application Jour de chasse Isère entend favoriser une « cohabitation intelligente » entre chasseurs et promeneurs, en permettant notamment à ces derniers d’identifier les zones de chasse à proximité d’eux ou de reconnaître les signalétiques. Lancée le 7 octobre, l’application a déjà été téléchargée plus de 500 fois, mais ne semble pas encore convaincre une majorité d’utilisateurs.

 

 

« Une coha­bi­ta­tion intel­li­gente entre usa­gers de la nature », autre­ment dit entre pro­me­neurs et chas­seurs, c’est ce que prône la nou­velle appli­ca­tion pour smart­phone Jour de chasse Isère. Son objec­tif ? Permettre aux per­sonnes se trou­vant dans la nature de se géo­lo­ca­li­ser et de connaître les zones de chasse à proxi­mité, ou encore d’i­den­ti­fier une signa­lé­tique chasse ou de savoir quel type de chas­seur elles sont sus­cep­tibles de croi­ser.

 

 

Représentant un inves­tis­se­ment de plus de 30 000 euros sou­tenu par la pré­fec­ture de l’Isère, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et la Fédération dépar­te­men­tale des chas­seurs de l’Isère (FDCI), l’ap­pli­ca­tion est le fruit d’un groupe de tra­vail dépar­te­men­tal bap­tisé « coha­bi­ta­tion et sécu­rité à la chasse ». Un groupe réunis­sant les col­lec­ti­vi­tés, l’État, ainsi que des repré­sen­tants de chas­seurs, du Club alpin fran­çais, de la Fédération de ran­don­née de l’Isère ou encore de la Frapna.

 

Des avis pour le moment majoritairement négatifs

 

L'application liste les armes de chasse autorisées sur le territoire français. DR

L’application liste les armes de chasse auto­ri­sées sur le ter­ri­toire fran­çais. DR

Au-delà de la seule infor­ma­tion, l’ap­pli­ca­tion veut éga­le­ment per­mettre de « décou­vrir la chasse », expliquent ses pro­mo­teurs. Une rubrique entière, consa­crée à ce « loi­sir de nature régle­menté », dis­tingue ainsi la chasse de la des­truc­tion de cer­taines espèces, rap­pelle les bases du droit de pro­priété, la liste des espèces chas­sables… ou encore le type d’armes de chasse (fusil, cara­bine et arc) auto­ri­sées sur le ter­ri­toire fran­çais, illus­tra­tions à l’ap­pui.

 

La rubrique « Conseils en nature » dis­tille, pour sa part, des « règles de bonne conduite » ainsi que des conseils sur « le com­por­te­ment à tenir en pré­sence des chas­seurs ». Autrement dit : por­ter des cou­leurs vives pour être visible, gar­der son chien sous contrôle et « dia­lo­guer avec le pre­mier chas­seur ren­con­tré » en cas de chasse col­lec­tive en cours. À l’in­verse, l’ap­pli­ca­tion ne donne aucune recom­man­da­tion aux chas­seurs sur le « com­por­te­ment à tenir » face à des ramas­seurs de cham­pi­gnons.

 

Officiellement lan­cée le dimanche 7 octobre, l’ap­pli­ca­tion a « trouvé son public », juge la FDCI. Jour de chasse Isère a en effet d’ores et déjà enre­gis­tré 500 télé­char­ge­ments en trois jours. Mais elle récolte majo­ri­tai­re­ment des avis néga­tifs, avec une note moyenne de 2,7 sur 5 sur la pla­te­forme Google Play, et des com­men­taires sou­vent acerbes. Si cer­taines per­sonnes saluent l’i­ni­tia­tive, de nom­breuses autres lui reprochent ainsi sa lour­deur, son impré­ci­sion… ou remettent sim­ple­ment en cause son uti­lité.

 

FM

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2733 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.