Deux à trois mille personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ”contre la casse du modèle social”

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Retraités, salariés des services publics, étudiants, lycéens… Ils étaient entre 2 000 et 3 000, ce mardi 9 octobre, à manifester dans les rues du centre-ville de Grenoble pour s’opposer à la politique sociale, économique et environnementale d’Emmanuel Macron et du gouvernement d’Édouard Philippe.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce mardi 9 octobre était jour natio­nal de grève des ser­vices publics et de mani­fes­ta­tions dans la plu­part des grandes villes de France. Dont Grenoble où deux à trois mil­liers de per­sonnes ont défilé dans le centre-ville pour « tra­ver­ser la rue » à leur manière.

 

Enfin, plu­tôt celle des six cen­trales* syn­di­cales qui avaient appelé à ce tout pre­mier ren­dez-vous social et inter­pro­fes­sion­nel de la ren­trée. Dans leur ligne de mire ? La poli­tique sociale, éco­no­mique et envi­ron­ne­men­tale d’Emmanuel Macron et du gou­ver­ne­ment d’Édouard Philippe. Autant de cibles pour les syn­di­cats qui se posi­tionnent en « défen­seurs du modèle social basé sur les droits col­lec­tifs contre l’in­di­vi­dua­li­sa­tion s’op­po­sant aux droits des tra­vailleurs ».

 

 

Défendre le modèle social basé sur les droits collectifs des travailleurs

 

Les troupes étaient bien déci­dées à ne rien lâcher de leurs reven­di­ca­tions. Notamment sur l’aug­men­ta­tion des salaires, des pen­sions et des minima sociaux, l’égalité pro­fes­sion­nelles entre les femmes et les hommes, l’égalité d’accès à l’éducation et une poli­tique d’investissement tenant compte des enjeux envi­ron­ne­men­taux.

 

 

 

 

* Les six orga­ni­sa­tions syn­di­cales :  FO, la CGT, Solidaires, FSU, l’Unef et l’UNL.

 

 

Joël Kermabon

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1542 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.