L’association de protection de la nature Le Pic Vert organise un rassemblement contre les pesticides ce vendredi 5 avril devant la mairie de La Buisse

« Nous voulons des coquelicots » : rassemblement anti-pesticides vendredi 5 octobre à Grenoble

« Nous voulons des coquelicots » : rassemblement anti-pesticides vendredi 5 octobre à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Dans le cadre d’un mouvement national et sur la base du manifeste « Nous voulons des coquelicots », une quinzaine d’organisations du territoire grenoblois appellent à un rassemblement contre les pesticides de synthèse, le vendredi 5 octobre rue Félix-Poulat à Grenoble.

 

 

« Nous vou­lons des coque­li­cots ! » Tel est le mot d’ordre lancé par une quin­zaine d’or­ga­ni­sa­tions qui appellent à un ras­sem­ble­ment rue Félix-Poulat à Grenoble, le ven­dredi 5 octobre à par­tir de 18 heures. À la base de cette mobi­li­sa­tion, le mani­feste ini­tié dans les pages de Charlie-Hebdo et récla­mant l’in­ter­dic­tion de tous les pes­ti­cides de syn­thèse sur le ter­ri­toire français.

 

Alternatiba compte parmi les organisations appelant au rassemblement © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alternatiba compte parmi les orga­ni­sa­tions appe­lant au ras­sem­ble­ment. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Parmi les sou­tiens au ras­sem­ble­ment : la Frapna, la Confédération pay­sanne, la Maison de la nature et de l’en­vi­ron­ne­ment de l’Isère (MNEI), Alternatiba, le Centre d’Information Inter-peuple ou Attac. Mais aussi des for­ma­tions poli­tiques comme Europe Écologie – Les Verts, l’Ades ou le NPA 38. Recommandation des orga­ni­sa­teurs ? « Venez avec des fleurs ou des ins­tru­ments de musique. »

 

 

Un appel signé par près de 250 000 personnes

 

À la date du jeudi 4 octobre, l’ap­pel à l’in­ter­dic­tion des pes­ti­cides avait recueilli près de 250 000 signa­tures. Un engoue­ment cer­tain pour le texte qui dénonce « une tra­gé­die pour la santé », et accuse les pes­ti­cides de syn­thèse de pro­vo­quer des mala­dies humaines, des troubles psy­cho­mo­teurs ou des mal­for­ma­tions de nais­sance chez les enfants, tout en dépeu­plant la faune sauvage.

 

Demain, plus de coquelicots dans nos champs ? © André Weill - Place Gre'net

Demain, plus de coque­li­cots dans nos champs ? © André Weill – Place Gre’net

 

Face à la dis­pa­ri­tion des abeilles, des oiseaux, des papillons, des gre­nouilles ou des sau­te­relles, le texte pro­clame « la vie contre la mort ». « Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque cou­leur qui suc­combe, chaque lumière qui s’éteint est une dou­leur défi­ni­tive. Rendez-nous nos coque­li­cots ! Rendez-nous la beauté du monde ! », clame-t-il en exi­geant « pro­tec­tion » de la part des gouvernants.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble reformule son arrêté anti-pesticides pour passer outre une décision du Conseil d’État

  EN BREF — Afin de contourner la décision du Conseil d'État, et son refus d'autoriser les maires à interdire les pesticides sur le territoire Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble, Nantes, Lille, Paris et Clermont saluent l’interdiction des pesticides à usage non agricole

  FIL INFO – En septembre 2019, les villes de Grenoble, Clermont-Ferrand, Nantes, Lille et Paris adoptaient simultanément un arrêté anti-pesticides sur leurs territoires. Les Lire plus

Le Département de l'Isère veut préserver les étangs... et développer une filière poisson
Pesticides dans les cours d’eau : France nature environnement obtient l’annulation des arrêtés préfectoraux

  FIL INFO — Après le tribunal administratif de Lyon en octobre, c'est celui de Grenoble qui a donné raison à France nature environnement Auvergne-Rhône-Alpes en Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Nouvel appel à un rassemblement anti-pesticides du mouvement des coquelicots à Grenoble jeudi 31 octobre

FIL INFO — Le mouvement des coquelicots reprennent des couleurs en Isère. Les anti-pesticides sont invités à se rassembler de nouveau à Grenoble jeudi 31 Lire plus

Le nouveau maire d'Eybens, Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne © Antoine Beau - placegrenet.fr
La Ville d’Eybens interdit à son tour l’usage de pesticides sur son territoire

  FIL INFO — Après Grenoble, Eybens vient d'adopter un arrêté anti-pesticides sur son territoire. Si les agents de la commune n'emploient plus de produits Lire plus

L’exposition aux pesti­cides double quasi­ment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agri­cul­teurs
Pesticides : la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l’Isère signent une charte « de bon voisinage »

  FIL INFO — La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l'Isère ont signé une « charte de bon voisinage » à l'occasion de la Foire de Lire plus

Flash Info

|

26/01

12h09

|

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin