À Mistral, les locataires d’Actis ont désormais un atelier des habitants

sep article



FOCUS – Le bailleur social Actis a inauguré, le 26 septembre, l’Atelier des habitants, un logement aménagé au cœur du quartier Mistral pour accompagner ses locataires. Notamment à travers des ateliers bricolage, l’accueil individualisé de nouveaux arrivants, un espace de gratuité ou encore des temps de permanence. L’objectif ? Développer les bonnes pratiques des locataires afin de les responsabiliser et de les rendre acteurs dans l’entretien de leur logement.

 

 

Visite dLe bailleur social Actis a inauguré le 26 septembre l’Atelier des habitants, un logement aménagé au cœur du quartier Mistral pour accompagner ses locatairese l'appartement de l'Atelier des habitants. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Visite de l’ap­par­te­ment de l’Atelier des habi­tants. © Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est au 7e étage du 11 rue Albert Thomas, en plein cœur du quar­tier Mistral, que le bailleur social Actis a amé­nagé au prin­temps der­nier l’un de ses loge­ments pour en faire l’Atelier des habi­tants.

 

Sur les murs des dif­fé­rentes pièces de l’ap­par­te­ment, des affi­chettes colo­rées à visée péda­go­gique, col­lées à proxi­mité des appa­reils ou des équi­pe­ments ména­gers, rap­pellent quelques consignes et bonnes pra­tiques : « Entretenir les radia­teurs », « Graisser les pau­melles des portes », « Changer les fusibles »… Et pré­cisent quelles sont les actions à la charge du loca­taire et celles de la res­pon­sa­bi­lité du bailleur.

 

Le bailleur social Actis a inauguré le 26 septembre l’Atelier des habitants, un logement aménagé au cœur du quartier Mistral pour accompagner ses locatairesDes posters rappelant des bandes dessinées rappellent les droits et devoirs des locataires. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des pos­ters ins­pi­rés des bandes des­si­nées rap­pellent les droits et devoirs des loca­taires. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

En plus grand for­mat, des pos­ters rap­pe­lant des bandes des­si­nées ornent la cui­sine, le salon et la salle de bain. Là aussi pour atti­rer l’at­ten­tion des visi­teurs sur les par­ti­cu­la­ri­tés de ces pièces et ce à quoi il faut prê­ter atten­tion. Comme « pen­ser à net­toyer les siphons », près de la repré­sen­ta­tion de l’é­vier, ou bien « chan­gez les lames de par­quet dété­rio­rées » dans le salon. En somme, un « qui fait quoi dans mon appar­te­ment », gran­deur nature.

 

 

« Le bouche à oreille a bien fonctionné »

 

Le 26 sep­tembre, avait lieu l’i­nau­gu­ra­tion de ce loge­ment pas comme les autres, en pré­sence de Stéphane Duport-Rosand, le direc­teur géné­ral d’Actis, de Lætitia Lemoine, élue de sec­teur, et de la sous-pré­fète Chloé Lombard. L’occasion d’une visite gui­dée pour pré­sen­ter ce pro­jet du bailleur visant à accom­pa­gner les habi­tants dans l’en­tre­tien et l’embellissement de leur loge­ment. Mais aussi à les res­pon­sa­bi­li­ser.

 

De gauche à droite : Chloé Lombard, sous-préfète de l'Isère, Stéphane Duport-Rosand, directeur général d'Actis et Lætitia Lemoine, élue de secteur. © Joël Kermabon - Place Gre'net.

De gauche à droite : Chloé Lombard, sous-pré­fète de l’Isère, Stéphane Duport-Rosand, direc­teur géné­ral d’Actis, et Lætitia Lemoine, élue de sec­teur. © Joël Kermabon – Place Gre’net.

Par quels moyens ? Notamment par l’a­ni­ma­tion d’a­te­liers de bri­co­lage, l’ac­cueil indi­vi­dua­lisé des nou­veaux arri­vants pour cla­ri­fier les rôles res­pec­tifs du loca­taire et du bailleur, ou encore la mise à dis­po­si­tion d’un espace de gra­tuité per­ma­nent. Le tout adossé à des temps de per­ma­nence pro­gram­més sur un cré­neau horaire adapté.

 

 

« Le bouche à oreille a bien fonc­tionné car, depuis la ren­trée de sep­tembre, il y a pas mal de gens qui viennent aux per­ma­nences et, sur­tout, nous avons beau­coup d’ins­crip­tions aux pro­chains ate­liers », se réjouit Perrine Jolivet, agent de déve­lop­pe­ment local chez Actis. Ces der­niers, qui sont un peu la vitrine de l’Atelier des habi­tants, visent à déployer durant l’an­née es séances pra­tiques « autour de la vie dans le loge­ment et l’auto-réno­va­tion ».

 

 

Développer les compétences des locataires

 

Les loca­taires peuvent ainsi apprendre à poser du papier peint ou des revê­te­ments de sols, faire un peu de plom­be­rie, de la pein­ture et d’autres petits tra­vaux de bri­co­lage. Mais pas seule­ment. L’entretien de l’ap­par­te­ment, la maî­trise des charges loca­tives, les éco­no­mies d’éner­gies, la pré­ven­tion des risques d’in­cen­die, la santé dans le loge­ment sont autant de sujets à explo­rer en fonc­tion de leurs demandes et des besoins iden­ti­fiés par l’é­quipe en charge du pro­jet.

 

Des affichettes dispensent quelques conseils utiles. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des affi­chettes dis­pensent quelques conseils utiles. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Il s’a­git de déve­lop­per les com­pé­tences, les bonnes pra­tiques des loca­taires afin de les rendre acteurs dans l’en­tre­tien de leur loge­ment », explique Actis.

 

L’Atelier des habi­tants sert éga­le­ment à accueillir indi­vi­duel­le­ment les nou­veaux arri­vants dans le parc loca­tif d’Actis sur le quar­tier Mistral.

 

« À chaque fois que nous enre­gis­trons une entrée dans un de nos loge­ments, nous rap­pe­lons le loca­taire un peu plus tard afin de l’ac­cueillir et lui expli­quer com­ment nous fonc­tion­nons chez Actis, tout en lui fai­sant faire le tour du loge­ment », pré­cise Perrine Jolivet.

 

Une sorte de « par­cours décou­verte des droits et devoirs des loca­taires », pro­posé sys­té­ma­ti­que­ment pour échan­ger avec eux, leur don­ner des expli­ca­tions sur les contrats d’en­tre­tien, les assu­rances…

 

 

Un espace de gratuité, des permanences, un blog…

 

Ajoutez à cela la mise à dis­po­si­tion d’une “gra­tui­te­rie” de la taille d’une chambre. Composé d’ob­jets récu­pé­rés ou don­nés par des habi­tants (petit maté­riel et petit outillage, livres, jouets, vases, lumi­naires, etc.), cet espace de gra­tuité per­met à d’autres loca­taires de trou­ver leur bon­heur. Et Actis va bien­tôt ouvrir une “bri­co­thèque”, où sera prêté du maté­riel de bri­co­lage.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Enfin, une per­ma­nence a été mise en place tous les lun­dis après-midi, de manière à ce que les loca­taires aient une meilleure visi­bi­lité du pro­jet. Le reste est affaire de com­mu­ni­ca­tion : flyers, affiches col­lées dans tout le quar­tier et un blog régu­liè­re­ment mis à jour.

 

 

De meilleures perspectives pour la fin de l’année

 

L’Atelier des habi­tants est un dis­po­si­tif financé sur les fonds propres du bailleur Actis à hau­teur de 3 500 euros, avec la par­ti­ci­pa­tion de l’État et de la Métropole, soit res­pec­ti­ve­ment 1 500 et 1 700 euros. Quid de la mobi­li­sa­tion des loca­taires ?

 

De gauche à droite : Chloé Lombard, sous-préfète de l'Isère et Stéphane Duport-Rosand, directeur général d'Actis. © Joël Kermabon - Place Gre'net.

De gauche à droite : Chloé Lombard, sous-pré­fète de l’Isère, et Stéphane Duport-Rosand, direc­teur géné­ral d’Actis. © Joël Kermabon – Place Gre’net.

Si quelques dif­fi­cul­tés ont pu se faire sen­tir au départ sur les ate­liers, de meilleures pers­pec­tives s’an­noncent pour la fin de l’an­née avec déjà douze ins­crits à la pro­chaine ses­sion pra­tique.

 

Et à l’a­ve­nir, est-ce qu’Actis envi­sage d’ou­vrir d’autres lieux de ce type sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ?

 

Ce n’est en fait pas le pre­mier, comme nous l’ex­plique Bénédicte Servant-Bordas, direc­trice du déve­lop­pe­ment social et urbain. Et sans doute pas le der­nier…

 

 

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
1790 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.