Grenoble, Echirolles et Saint-Martin d'Hères devront attendre 2020 pour bénéficier de la police de sécurité du quotidien et de nouveaux renforts policiers.

Lionel Beffre, préfet de l’Isère : “Il n’y aura pas de police de sécurité du quotidien avant 2020 à Grenoble”

Lionel Beffre, préfet de l’Isère : “Il n’y aura pas de police de sécurité du quotidien avant 2020 à Grenoble”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENTRETIEN – Voilà des mois que les maires de Grenoble, Échirolles et Saint-Martin-d’Hères relancent Gérard Collomb pour obtenir des renforts de police en vue de faire face à la recrudescence des violences. Ils devront patienter jusqu’en 2020. C’est du moins le message que fait passer Lionel Beffre, préfet de l’Isère, alors que le ministre de l’Intérieur est attendu le 28 septembre à Grenoble. Pour le représentant de l’État, si l’armement en Taser de la police municipale la nuit est un premier pas, il n’est pas suffisant.

 

 

Place Gre’net — L’agglomération grenobloise a été écartée de la première vague des quartiers éligibles au dispositif de police de sécurité du quotidien. Peut-elle prétendre à une session de rattrapage avant 2020 ?

 

Pour Lionel Beffre, le préfet de l'Isère, le dispositif de police de sécurité du quotidien ne sera pas déployé à Grenoble avant 2020. « Grenoble n'est pas Chicago !» © Patricia Cerinsek

Pour Lionel Beffre, le pré­fet de l’Isère, le dis­po­si­tif de police de sécu­rité du quo­ti­dien ne sera pas déployé à Grenoble avant 2020. « Grenoble n’est pas Chicago ! » © Patricia Cerinsek

Lionel Beffre – La pre­mière vague a consisté à iden­ti­fier trente quar­tiers dits de recon­quête répu­bli­caine pour l’au­tomne 2018 et jan­vier 2019. Ensuite, il y aura des annonces que fera le gou­ver­ne­ment, le moment venu, pour mettre en place cette même police de sécu­rité au quo­ti­dien pour trente quar­tiers supplémentaires.

 

Grenoble n’a pas été rete­nue lors de la pre­mière vague parce que Grenoble n’é­tait pas la seule can­di­date ! Le gou­ver­ne­ment s’est efforcé de don­ner un carac­tère expé­ri­men­tal à ces quar­tiers de recon­quête répu­bli­caine. Cela veut dire qu’il fal­lait trou­ver des quar­tiers qui aient dif­fé­rents aspects pour que l’ex­pé­ri­men­ta­tion soit conclu­sive. C’est pour­quoi il y a des quar­tiers plus ou moins dif­fi­ciles, plus ou moins concen­trés pour voir si le sys­tème fonctionne.

 

 

Grenoble n’était donc pas prioritaire au regard des trente premiers quartiers…

 

Elle l’au­rait été, cela n’au­rait pas été scan­da­leux. Pour autant, ceux qui y sont, ce n’est pas scan­da­leux non plus. Il a fallu faire des choix et le choix s’est porté sur d’autres. Cela ne veut pas dire du tout que c’est rédhibitoire.

 

 

Jusqu’en 2019, on sait donc que ni Grenoble, ni Echirolles ni Saint-Martin-d’Hères ne sont éligibles. Et après ?

Continuez la lecture

Il vous reste 88 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Dans une lettre ouverte à Eric Piolle, l'opposition de gauche réclame un plan lisible et cohérent pour faire face à la montée des violences à Grenoble.
Violences à Grenoble : l’opposition de gauche réclame un débat en conseil municipal

Dans une lettre ouverte à Eric Piolle, les élus du rassemblement de gauche et de progrès réclament, face à la montée des violences dans l'agglomération, Lire plus

Fileinfo+videosurveillance
Saint-Martin-le-Vinoux renforce son système de vidéo-surveillance

La commune de Saint-Martin-le-Vinoux vient d’installer un nouveau réseau de caméras de vidéo-surveillance rue Augustin-Blanchet, au cœur du quartier des logements sociaux HLM du bailleur Lire plus

Le président de la Métropole, Christophe Ferrari, présentait la ZFE étendue mercredi 29 janvier à Seyssinet-Pariset, en présence du maire de la Ville Marcel Repellin et du vice-président aux déplacements Yann Mongaburu. © Anissa Duport-Levanti
Saint-Martin-d’Hères : trois des fêtards de la soirée clandestine devant la justice

  FLASH INFO – Samedi 16 janvier, alors que le couvre-feu à 18 heures entrait en vigueur partout en France, une soirée clandestine a rassemblé Lire plus

Les dégradations commises dans le local grenoblois des Républicains relance le débat de la vidéo-protection. L'opposition de gauche réclame une réflexion.
Le saccage du local des Républicains relance le débat de la vidéo-surveillance

Les dégradations commises dans la permanence des Républicains à Grenoble dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars relancent la question de la Lire plus

Flash Info

|

24/06

17h15

|

|

24/06

10h09

|

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin