Toujours en lutte contre la Loi Élan, le Dal a investi la permanence des députés Olivier Véran et Émilie Chalas

sep article



REPORTAGE VIDÉO — Le Dal 38 (Droit au logement) ne décolère pas contre la loi Élan. Après avoir organisé un rassemblement contre les expulsions devant la préfecture de l’Isère le mardi 18 septembre, les militants sont allés brièvement occuper la permanence parlementaire des députés En marche Olivier Véran et Émilie Chalas le lendemain matin.

 

Le Dal 38 (Droit au loge­ment) main­tient plus que jamais son oppo­si­tion au pro­jet de loi Élan (Évolution du loge­ment et amé­na­ge­ment numé­rique), en pas­sage devant l’Assemblée natio­nale ce mer­credi 19 sep­tembre. Après avoir adressé une lettre ouverte aux six dépu­tés En marche de l’Isère, les mili­tants se sont d’a­bord donné ren­dez-vous place Verdun à Grenoble, le mardi 18 sep­tembre.

 

Les militants du Dal 38, qui multiplient les rassemblements contre la loi Élan, ont occupé la permanence des députés Olivier Véran et Émilie Chalas.Rassemblement du DAL 38 place de Verdun à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement du Dal 38 place de Verdun à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Un ras­sem­ble­ment d’une tren­taine de per­sonnes qui était l’oc­ca­sion de rap­pe­ler tout le mal que le Dal pense de la loi Élan, consi­dé­rée comme une loi « anti-pauvres » et accu­sée de cri­mi­na­li­ser les habi­tants sans titres, autre­ment dit les per­sonnes occu­pant des bâti­ments vides. Et ce tout en fai­sant la part belle aux “mar­chands de som­meil” et en mena­çant la qua­lité et la quan­tité des loge­ments sociaux.

 

« La loi Élan va déclen­cher une ava­lanche d’ex­pul­sions, alors qu’il y en a déjà de plus en plus chaque année et que nous avons du mal, cha­cun de notre côté, à les empê­cher », pré­dit l’as­so­cia­tion dans son tract. Son ambi­tion : « S’organiser ensemble pour empê­cher concrè­te­ment les expul­sions ». À cet effet, une réunion est orga­ni­sée le ven­dredi 28 à 18 heures à la Maison des habi­tants Abbaye de Grenoble.

 

La permanence d’Olivier Véran occupée par les militants

 

Au cours de la mani­fes­ta­tion, les mili­tants n’ont pas man­qué d’in­ter­pe­ler une nou­velle fois le député de la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère Olivier Véran, jugé bien trop conci­liant à l’é­gard de la loi Élan, et bien trop confiant dans le Plan pau­vreté annoncé par Emmanuel Macron. Ce n’est donc pas un hasard si, le len­de­main, une nou­velle action sur­prise du Dal 38 se dérou­lait cette fois… au sein de la per­ma­nence des par­le­men­taires d’Olivier Véran et d’Émilie Chalas (voir vidéo).

 

 

 

Sans sur­prise, les deux dépu­tés n’ont pas appré­cié la visite. « Nous ne pou­vons tolé­rer et condam­nons fer­me­ment les méthodes d’intimidation et de chan­tage employées ce jour », écrivent Olivier Véran et Émilie Chalas dans un com­mu­ni­qué com­mun, repro­chant aux mili­tants d’a­voir « usé de trom­pe­rie » pour entrer dans la per­ma­nence, et d’a­voir « bous­culé » un de leurs col­la­bo­ra­teurs.

 

Se disant prêts à rece­voir « sans dis­cri­mi­na­tion et sans a priori les asso­cia­tions qui en font la demande », les dépu­tés En marche dénoncent « une opé­ra­tion com­mu­ni­ca­tion » de la part des mili­tants de Droit au loge­ment. « En pri­vi­lé­giant le rap­port de force au dia­logue et au fonc­tion­ne­ment démo­cra­tique de nos ins­ti­tu­tions, les mili­tants du Dal 38 ne servent pas la cause qu’ils pré­tendent défendre », concluent-ils.

 

FM

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2926 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.