La startup grenobloise ISKN qui mise sur l’ « interaction augmentée » lève 10,5 millions d’euros

sep article

FIL INFO – La jeune startup technologique grenobloise ISKN annonce une levée de fonds de 10,5 millions d’euros. Son objectif ? Poursuivre son développement à l’international et se lancer à l’assaut des secteurs des jeux numériques et de l’éducation. Spécialisée dans la réalité augmentée, elle ambitionne de combiner les sensations du réel avec le potentiel du numérique. Ce qu’elle a déjà réussi à faire avec son premier produit, la planche à dessin Slate.

 

 

Après une opé­ra­tion de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif en 2013 et une série A de 1,5 mil­lion d’eu­ros l’année de sa créa­tion en 2014, la star­tup gre­no­bloise ISKN vient de réa­li­ser une nou­velle levée de fonds à hau­teur de 10,5 mil­lions d’euros. Ce, auprès de cinq grands inves­tis­seurs du sec­teur du numé­rique : CM CIC, iXO Private Equity, Partech, C4 Ventures et Supernova Invest.

 

Une manne finan­cière que la jeune pousse compte uti­li­ser pour se déployer à l’international et diver­si­fier ses acti­vi­tés. Mais avec tou­jours un même leit­mo­tiv : « Réintégrer dans le monde digi­tal l’émotion que pro­cure les outils authen­tiques, pour une expé­rience enri­chie ». Introduite à l’origine sur le mar­ché du gra­phisme, ISKN vise désor­mais les sec­teurs des jeux vidéos et de l’éducation.

 

 

Une maturité technologique prouvée avec la planche à dessin Slate

 

La jeune star­tup a déjà prouvé la matu­rité de sa tech­no­lo­gie en com­mer­cia­li­sant son tout pre­mier pro­duit en 2015, l’ar­doise numé­rique Slate. Celle-ci per­met aux gra­phistes de conser­ver l’expérience du des­sin sur papier tout en béné­fi­ciant des pos­si­bi­li­tés du numé­rique pour don­ner ins­tan­ta­né­ment vie aux illus­tra­tions à l’écran. La star­tup a d’ores et déjà lancé une nou­velle ver­sion de sa tablette en 2017, démon­trant par là son dyna­misme tout autant que sa créa­ti­vité.

 

L'ardoise numérique Slate. © ISKN

L’ardoise numé­rique Slate. © ISKN

 

Comment cette tech­no­lo­gie per­met-elle à des objets phy­siques d’interagir avec l’homme dans le monde numé­rique ? Simplement, par le biais d’une sur­face consti­tuée de cap­teurs capables de détec­ter et loca­li­ser en temps réel l’aimant fixé à l’objet uti­lisé. En l’occurrence, un crayon à des­sin pour l’ar­doise Slate.

 

 

« La sensation du réel, les avantages du virtuel »

 

La valeur ajou­tée de cette inno­va­tion réside sur­tout dans son carac­tère géné­rique. En effet, il suf­fit d’équiper n’im­porte quel objet de l’ai­mant pour lui per­mettre d’in­te­ra­gir avec la sur­face, et par consé­quent avec le monde vir­tuel.

 

CEA Grenoble, Quartier Presqu'île, Grenoble© Chloé Ponset - Place Gre'net

CEA-Grenoble, quar­tier Presqu’île, Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Cette “inno­va­tion de rup­ture” pleine de pro­messes dont béné­fi­cie ISKN par le tru­che­ment du trans­fert tech­no­lo­gique a été déve­lop­pée depuis 2010 par le Commissariat aux éner­gies ato­miques et aux éner­gies alter­na­tives de Grenoble (CEA-Grenoble). Pour la pro­té­ger de la concur­rence sur un mar­ché pour le moins tendu, plus d’une ving­taine de bre­vets por­tant sur l’utilisation des champs magné­tiques ont été dépo­sés.

 

 

Pour révolutionner les secteurs des jeux vidéos et de l’éducation

 

« Nous par­lons « d’in­te­rac­tion aug­men­tée » car notre tech­no­lo­gie révo­lu­tionne l’in­ter­dé­pen­dance entre les hommes et le digi­tal », pré­cise Jean-Luc Vallejo, PDG d’ISKN – et son cofon­da­teur avec Tristan Hautson et Timothée Jobert – dans un article de La Tribune. « Nous vou­lons deve­nir la tech­no­lo­gie de réfé­rence dans le monde de l’in­te­rac­tion aug­men­tée », ajoute-t-il plein d’ambition et bien décidé à révo­lu­tion­ner les sec­teurs des jeux vidéos et de l’éducation dans les années à venir.

 

Ils lan­ce­ront trois nou­veaux pro­duits dès 2019 dans ces sec­teurs mais, concur­rence oblige, n’en dévoilent rien pour le moment.

 

VM

 

 

commentez lire les commentaires
3420 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.