La Banque des territoires inaugurée à Grenoble pour soutenir les projets de développement des collectivités

sep article

EN BREF – La Banque des territoires Auvergne-Rhône-Alpes a inauguré son antenne grenobloise le 3 juillet dernier. Avec cette nouvelle marque, déployée progressivement partout en France, la Caisse des dépôts regroupe en une structure unique son offre à destination des acteurs territoriaux. Objectifs visés : simplifier les démarches, lutter contre la fracture territoriale, et apporter plus rapidement solutions sur mesure de financement et conseils aux projets de développement.

 

 

Entrée du site Bouchayer-Viallet, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Les locaux de l’antenne grenobloise de la Banque des territoires sont situés dans le quartier Bouchayer-Viallet. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Lancée en grande pompe le 30 mai dernier, devant un parterre de ministres, la Banque des territoires poursuit son déploiement en régions. Le 3 juillet, la Banque des territoires Auvergne-Rhône-Alpes inaugurait sa délégation Grenoble-Chambéry, au cœur de la Zac Bouchayer-Viallet.

 

Derrière cette nouvelle marque de la Caisse des dépôts (CDC) se trouve une réorganisation de ses services et de certaines de ses filiales, afin de mettre à disposition des collectivités locales, entreprises publiques locales, organismes de logement social et professions juridiques un point d’accès aux différentes offres de l’institution.

 

Concrètement, la Caisse des dépôts rassemble désormais ses diverses expertises internes destinées aux territoires (conseil et ingénierie, prêts à l’habitat et au secteur public local, investissements en fonds propres, opérateur de logement social, services bancaires, consignations et dépôts spécialisés) en une structure unique.

 

 

Quelque 20 milliards d’euros devraient transiter chaque année par la Banque des territoires

 

La Banque des territoires propose ainsi des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins de ses clients, dont elle peut accompagner les projets de développement à chaque étape. Pour ceux-ci, les avantages du dispositif seront multiples, selon la CDC.

 

Eric Lombard, directeur de la Caisse des dépôts et consignations, lors de son audition à l'Assemblée nationale en novembre 2017.

Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts, à l’origine de la création de la Banque des territoires. DR

L’existence d’un interlocuteur unique simplifiera ainsi les démarches, tandis que la décentralisation régionale devrait permettre des prises de décision beaucoup plus rapides, rompant avec l’usage traditionnel où tout était validé à Paris.

 

En outre, la mise en place d’une plateforme digitale de concertation devrait grandement faciliter les échanges.

 

Côté chiffres, en cumulant prêts et investissements, la Caisse des dépôts table sur quelque 20 milliards d’euros transitant chaque année par la Banque des territoires (une hausse d’environ 10 %) : 17 milliards d’euros de prêts au logement social, 1,5 milliard de prêts aux collectivités locales et 1,5 milliard d’investissements sur fonds propres.

 

 

Des prêts ayant permis la réhabilitation de près de 200 logements sociaux à Grenoble

 

Avec ses 97 collaborateurs, la direction régionale injecte chaque année plus de 2 milliards d’euros dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont 1,27 milliard d’euros de prêts habitat et 775 millions d’euros de prêts aux collectivités et établissements publics locaux. S’y ajoutent 13 millions d’euros de prêts aux professions juridiques et 149 millions d’euros de fonds propres, générant par effet de levier plus de 750 millions d’euros d’investissements dans la région.

 

Concernant les départements de l’Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie, aujourd’hui réunis sous l’égide de la délégation Grenoble-Chambéry, la Caisse des dépôts a accordé, en 2017, 750 millions d’euros de prêts aux collectivités locales et organismes de logements sociaux. Des prêts qui ont permis notamment la réhabilitation de près de 200 logements sociaux à Grenoble.

 

L'Épinette, immeuble d'Actis 10 ter avenue Perrot © Florent Mathieu - Place Gre'net

En 2017, 750 millions d’euros de prêts ont été accordés aux collectivités locales et organismes de logements sociaux, dans les départements de l’Isère et des deux Savoie, permettant par exemple la réhabilitation de près de 200 logements sociaux à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Enfin, 22 millions d’euros ont été investis en fonds propres pour « financer des projets dynamisant le développement local ». Ceux-ci concernent aussi bien des métropoles, comme le X Pole, futur Campus tertiaire de Schneider Electric à Grenoble – qui accueillera 1 500 collaborateurs d’ici la fin 2018 – que les zones rurales, à l’instar de la restructuration du centre de loisirs d’Autrans.

 

 

Faciliter le déploiement du numérique sur tous les territoires

 

Gren' de projets © Ville de Grenoble

La Banque des territoires soutiendra financièrement « Gren’ de projets ». © Ville de Grenoble

Parmi les nouvelles offres de la Banque des territoires, figurent notamment deux plans d’actions d’ores et déjà opérationnels : « Action Cœur de Ville », en faveur des villes moyennes (25 d’entre elles en bénéficieront dans la région, dont Bourgoin-Jallieu, Vienne et Voiron en Isère), et le « Plan logement » de 10 millions d’euros, lancé en avril dernier en faveur du logement social.

 

À Grenoble, la Banque des territoires apportera son soutien à « Gren’ de projets », l’appel à projets lancé par la Ville pour valoriser certains bâtiments de son patrimoine. Et la structure devrait également faciliter le déploiement du numérique sur l’ensemble des territoires de l’arc alpin.

 

« L’inauguration à Grenoble donne tout son sens à la Banque des territoires, projet d’adaptation de la Caisse des dépôts pour répondre au plus près aux besoins de nos clients », affirme Olivier Sichel, directeur de la Banque des territoires et directeur général adjoint de la Caisse des dépôts. « De fait, les spécificités des zones de montagne et les enjeux particuliers en termes d’aménagement du territoire et de développement économique nous obligent à adapter encore plus notre conseil et nos offres », conclut-il.

 

Manuel Pavard

 

 

commentez lire les commentaires
2370 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.