Is(h)ere : une marque pour garan­tir la qua­lité des pro­duits agroa­li­men­taires et le revenu des pro­duc­teurs isérois

Is(h)ere : une marque pour garan­tir la qua­lité des pro­duits agroa­li­men­taires et le revenu des pro­duc­teurs isérois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le Pôle agroa­li­men­taire de l’Isère, notam­ment mené par le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère et Grenoble-Alpes Métropole, a inau­guré la marque Is(h)ere le 27 juin der­nier dans les jar­dins de la pré­fec­ture. Dérivée de la marque ter­ri­to­riale Alpes Is(h)ere, le label dédié à l’a­groa­li­men­taire entend don­ner aux consom­ma­teurs des garan­ties en matière de pro­ve­nance et de qua­lité des pro­duits, mais aussi de juste rému­né­ra­tion des producteurs.

Une nou­velle marque pour le dépar­te­ment de l’Isère ? La marque dédiée à l’a­groa­li­men­taire Is(h)ere a été offi­ciel­le­ment lan­cée dans les jar­dins de la pré­fec­ture au matin du mer­credi 27 juin. L’occasion d’une pré­sen­ta­tion et d’une dégus­ta­tion de pro­duits isé­rois, depuis la noix de Grenoble aux bières Mandrin, en pas­sant par le Bleu de Vercors-Sassenage ou des viandes 100 % locales.

Un exemple de variété des produits sous la marque Is(h)ere © Florent Mathieu - Place Gre'net

Un exemple de variété des pro­duits sous la marque Is(h)ere © Florent Mathieu – Place Gre’net

Ainsi que son nom l’in­dique, Is(h)ere est un dérivé de la marque ter­ri­to­riale Alpes Is(h)ere, créée par le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère début 2017. Cependant, le Département n’a pas été seul aux manettes pour en défi­nir les spé­ci­fi­ci­tés. On retrouve ainsi à la manœuvre le Pôle agroa­li­men­taire de l’Isère, unis­sant les ser­vices du Département et de Grenoble-Alpes Métropole. Le prin­cipe ? Une marque qui garan­tit l’o­ri­gine locale du pro­duit, sa qua­lité… et la juste rému­né­ra­tion du producteur.

« Un for­mi­dable pro­jet poli­tique » juge Christophe Ferrari

L’entente entre les deux col­lec­ti­vi­tés aux orien­ta­tions poli­tiques pour­tant bien dif­fé­rentes appa­raît comme une évi­dence pour le pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal Jean-Pierre Barbier : « Comment vou­lez-vous créer une marque ter­ri­to­riale si le Département, qui repré­sente la majo­rité des pro­duc­teurs, n’est pas asso­cié à la col­lec­ti­vité qui repré­sente qua­si­ment le tiers des consom­ma­teurs ? » À noter que d’autres col­lec­ti­vi­tés, comme le Grésivaudan ou le Pays voi­ron­nais, ont à leur tour inté­gré le dispositif.

De gauche à droite, Christophe Ferrari, Jean-Pierre Barbier et Lionel Beffre, préfet de l'Isère © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Christophe Ferrari, Jean-Pierre Barbier et Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère © Florent Mathieu – Place Gre’net

Lyrique, le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari ne manque pas de son côté de van­ter une « éner­gie col­lec­tive », un « for­mi­dable pro­jet poli­tique, de société et de ter­ri­toire », autant qu’une « volonté par­ta­gée de se don­ner une visi­bi­lité et d’a­gir ensemble ». Et les deux pré­si­dents d’in­sis­ter sur la dimen­sion éthique de la marque Is(h)ere qui, en inté­grant dans ses prin­cipes la ques­tion de la rému­né­ra­tion des pro­duc­teurs, repré­sente pour Jean-Pierre Barbier « une pre­mière en France ».

120 pro­duits déjà labellisés

Si le “bap­tême” de la marque agroa­li­men­taire Is(h)ere avait lieu ce 27 juin, sa mise en place est d’ores et déjà effec­tive avec pas moins de 120 pro­duits four­nis par vingt pro­duc­teurs agréés. En atten­dant, estime le Département, vingt autres agré­ments d’ici la fin de l’an­née, ame­nant avec eux de nou­veaux pro­duits et lieux de dis­tri­bu­tion. Outre les mar­chés ou points de vente directs, des super­mar­chés dis­tri­buent déjà la marque Ishere, tels le Carrefour de Saint-Égrève ou le Super‑U de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs.

Impossible de parler de produits locaux de l'Isère sans évoquer le bleu de Sassenage © Florent Mathieu - Place Gre'net

Impossible de par­ler de pro­duits locaux de l’Isère sans évo­quer le Bleu de Vercors-Sassenage © Florent Mathieu – Place Gre’net

Comment obte­nir la label­li­sa­tion Is(h)ere ? En pas­sant par le Comité d’a­gré­ment de la marque, pré­sidé par Pascal Denolly. Et l’an­cien pré­sident de la FDSEA de l’Isère n’en­tend pas se lais­ser dépos­sé­der de cet outil par les enti­tés poli­tiques. « Une marque por­tée par une col­lec­ti­vité est vouée à un échec cer­tain si elle n’est por­tée que par une col­lec­ti­vité », affirme-t-il, quitte à faire tiquer Jean-Pierre Barbier.

Une marque dotée de moyens de contrôle ?

Pascal Denolly revient ainsi sur une enquête menée auprès des consom­ma­teurs : « Nous avons eu 1 200 réponses sur la fia­bi­lité des marques. Si elles sont por­tées par une col­lec­ti­vité ou une indus­trie agroa­li­men­taire, elles ne sont cré­dibles pour les consom­ma­teurs qu’à 5 ou 7 %. Si elles sont por­tées par les agri­cul­teurs, elles sont cré­dibles à 83 %. » Conclusion ? Pascal Denolly appelle les col­lec­ti­vi­tés à « s’ef­fa­cer » pour assu­rer un agré­ment donné par des pro­fes­sion­nels… et des consom­ma­teurs qui siègent au sein du comité.

Pascal Denolly dit espèrer que les élus sauront « s'effacer » pour laisser la marque aux professionnels de l'agroalimentaire et aux consommateurs © Florent Mathieu - Place Gre'net

Pascal Denolly dit espé­rer que les élus sau­ront « s’ef­fa­cer » pour lais­ser la marque aux pro­fes­sion­nels de l’a­groa­li­men­taire et aux consom­ma­teurs. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Méfiant, Pascal Denolly ? Certains diront pru­dent. Si l’a­gri­cul­teur ne manque pas de saluer « l’in­tel­li­gence col­lec­tive » de Christophe Ferrari et de Jean-Pierre Barbier et leur capa­cité à « faire table rase de leurs égos », il n’en attend pas moins une marque tenue à ses enga­ge­ments, en par­ti­cu­lier sur la ques­tion de la rému­né­ra­tion. Pascal Denolly espère donc pou­voir se doter de moyens de contrôle « pour que l’on soit cer­tain qu’on ne nous raconte pas des âne­ries et qu’on ne dupe pas le consom­ma­teur ! »

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme et le président du Département Jean-Pierre Barbier ont tracé symboliquement, ce mercredi 8 juin, la ligne de départ de la 13e étape qui partira le 15 juillet du Bourg-d'Oisans. © F. Pattou
Le Département fête le pas­sage du Tour de France en Isère, les 14 et 15 juillet 2022, à l’Alpe d’Huez et au Bourg d’Oisans

EN BREF - À un peu plus d'un mois du passage du Tour de France en Isère, le président du Département Jean-Pierre Barbier et le Lire plus

L'artiste grenobloise Mélanie Berger lauréate 2022 du prix Art contemporain du Département de l'Isère
L’artiste gre­no­bloise Mélanie Berger lau­réate 2022 du prix Art contem­po­rain du Département de l’Isère

FLASH INFO – "Sa maitrise technique, l’originalité de son travail et son projet de recherche nous ont séduits". C'est en ces termes que Jean-Pierre Barbier Lire plus

Christophe Suszylo, Jean-Pierre Barbier, Nathalie Faure et Patrick Curtaud à l’issue de la conférence de presse du 1er juin 2022 au Musée Champollion à Vif
Expositions, fes­ti­vals, acti­vi­tés out­door… : une « très très belle sai­son » esti­vale pro­mise par le Département de l’Isère

FOCUS - La saison estivale iséroise s'annonce particulièrement riche cette année, selon le président du Département Jean-Pierre Barbier. Ce dernier a présenté, ce mercredi 1er Lire plus

Le 31 mai 2022 À l’appel d’une intersyndicale iséroise, des professionnels du social et du médico-social issus des secteurs publics et privés ont manifesté entre Fontaine et Grenoble pour dénoncer la casse de leur conditions de travail et demander le versement du Segur à tout le secteur (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Le sec­teur social et médico-social mobi­lisé en Isère : « un ras-le-bol qui dure depuis bien plus de quinze ans »

FOCUS - À l’appel d’une intersyndicale iséroise et de l’assemblée du travail social en lutte de l’Isère, des professionnels du social et du médico-social issus Lire plus

Un rassemblement d'élus pour demander la gratuité du tronçon d'autoroute entre Crolles et Le Touvet
Un ras­sem­ble­ment d’é­lus pour deman­der la gra­tuité du tron­çon d’au­to­route entre Crolles et Le Touvet

FLASH INFO – "Une mesure qui exprimerait la solidarité de l’État et qui irait dans le sens de l’intérêt général et de la vitalité des Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

FOCUS - À quelques jours de la délibération sur le changement du règlement intérieur des piscines municipales, prévue lors du conseil municipal du 16 mai Lire plus

Flash Info

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin