Un blason pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes : symbole territorial fort ou anachronisme ?

sep article

FIL INFO – La Région Auvergne-Rhône-Alpes aura bientôt son blason, représentant en quatre parties distinctes l’Auvergne, la Savoie, Lyon et le Dauphiné. Une création gracieuse du doctorant en Histoire et amoureux d’art héraldique Matthieu Casali, qui soulève quelques railleries dans les rangs de l’opposition.

 

 

Programmée pour la séance plé­nière du conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes du jeudi 14 juin, l’a­dop­tion d’un nou­veau bla­son pour la Région a fina­le­ment été repor­tée à une date ulté­rieure. Ce qui n’a pas empê­ché Laurent Wauquiez de sié­ger der­rière un dra­peau repré­sen­tant le nou­veau bla­son en ques­tion, com­posé par le doc­to­rant en Histoire et ama­teur d’art héral­dique Matthieu Casali.

 

Si l'adoption du blason de la Région a été déprogrammée de l'assemblée plénière du Conseil régional du 14 juin, celui-ci était d'ores et déjà visible derrière le président Laurent Wauquiez.

Si l’a­dop­tion du bla­son de la Région a été dépro­gram­mée de l’as­sem­blée plé­nière du Conseil régio­nal du 14 juin, celui-ci était d’ores et déjà visible der­rière le pré­sident Laurent Wauquiez.

 

Le bla­son est com­posé de quatre par­ties, ou « quar­tiers », selon le voca­bu­laire de vigueur en la matière. Tout d’a­bord, un gon­fa­non (une sorte de ban­nière) repré­sen­tant l’Auvergne, suivi d’une croix d’argent figu­rant la Savoie. En-des­sous, un lion d’argent s’im­pose en emblème de la région lyon­naise, tan­dis qu’à ses côtés un « dau­phin d’a­zur » porte les cou­leurs du Dauphiné.

 

 

« Une manière d’ancrer une institution dans l’Histoire »

 

Le futur blason de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Le futur bla­son de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Pour la Région, aucun doute : le bla­son « fait sens ». Son créa­teur explique en effet s’être ins­piré des bla­sons de la gen­dar­me­rie natio­nale pour com­po­ser son ouvrage, met­tant en valeur les « enti­tés fortes de cet ensemble ter­ri­to­rial » qu’est Auvergne-Rhône-Alpes. Il ne s’a­git en aucun cas d’une com­mande, pré­cise encore le féru d’ar­moi­ries : Matthieu Casali a pro­posé des bla­sons à cha­cune des six Régions de France. Et en cèdera les droits à titre gra­cieux.

 

L’idée de com­po­ser un bla­son pour une divi­sion admi­nis­tra­tive du XXIe siècle pour­rait natu­rel­le­ment sem­bler ana­chro­nique à cer­tains, mais cer­tai­ne­ment pas pour l’u­ni­ver­si­taire.

 

« Se doter d’un bla­son est une manière d’ancrer une ins­ti­tu­tion dans l’Histoire », estime ainsi Matthieu Casali, jugeant « ridi­cule » le lien que d’au­cuns font entre noblesse et héral­dique. Et de citer l’exemple suisse, où chaque can­ton a ses armoi­ries.

 

 

« Des cartes de visite difficiles à assumer », s’inquiète une élue d’opposition

 

C’est pour­tant le bla­son en tant que tel qui semble « ridi­cule » aux yeux de la conseillère régio­nale d’op­po­si­tion Corinne Morel Darleux, membre du Rassemblement citoyens éco­lo­gistes soli­daires (RCES).

 

La conseillère régionale d'opposition RCES Corinne Morel Darleux © Corinne Morel Darleux

La conseillère régio­nale d’op­po­si­tion RCES Corinne Morel Darleux © Corinne Morel Darleux

Sur les réseaux sociaux, l’é­lue a dif­fusé un texte au vitriol pour moquer le « blase de Région » de Laurent Wauquiez, sur lequel figure « la marque des anciennes pro­vinces monar­chiques d’a­vant la Révolution fran­çaise ».

 

Avec humour, mais sans oublier de men­tion­ner la dis­pa­ri­tion de fes­ti­vals ou les licen­cie­ments dans les asso­cia­tions, la conseillère régio­nale d’op­po­si­tion pré­vient : « Préparez-vous à en man­ger. »

 

 

La pos­si­bi­lité d’u­ti­li­ser le bla­son comme sup­port de marque ou sur des outils pro­mo­tion­nels est en effet men­tion­née dans les droits de ces­sion. De quoi sus­ci­ter l’in­quié­tude de Corinne Morel Darleux, qui conclut : « On risque de se retrou­ver avec des cartes de visite qu’il va être dif­fi­cile d’as­su­mer. Pourvu qu’on n’ait pas de pin’s. »

 

FM

 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
8146 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ou se trouve l’a­na­chro­nisme ? N’en déplaise, l’hé­ral­dique montre une nou­velle fois toute sa per­ti­nence. Aucun lien de cau­sa­lité avec “monar­chie” et “répu­blique”, deux sys­tèmes qui peuvent être des démo­cra­ties autant que des dic­ta­tures.
    Produit des champs de batailles au XIIe siècle, l’hé­ral­dique s’im­pose pour être iden­ti­fiable par l’ad­ver­saire. Par exten­sion, elle s’im­pose comme marque de pou­voir, c‑a-d prise de res­pon­sa­bi­lité.
    Loin d’une construc­tion d’i­mage, cela sup­pose d’as­su­mer son iden­tité. Loin des pos­tures, cela sup­pose de (dé)battre et anti­ci­per les défis à venir.
    Aucun doute, Madame Corinne Morel d’Arleux (état civil) et mon­sieur Laurent Wauquiez sau­rons prendre leurs res­pon­sa­bi­li­tés, là ou elle est requise, loin des inté­rêts par­ti­cu­liers.
    À tout prendre, je pré­fère un bla­son à un logo­type (com­mer­cial, insi­pide et éphé­mère) pour repré­sen­ter la région, car la démo­cra­tie n’est pas un pro­duit mar­ke­ting (poli­tique) à vendre.

    sep article
  2. C’est assez amu­sant et typique de l’i­gno­rance de Wauquiez. Je lui signale que demain ont lieu les épreuves d’his­toire-géo­gra­phie du BAC …
    Le Dauphiné est consti­tué de 3 dépar­te­ments : la Drôme, l’Isère et … les Hautes Alpes qui n’ont rien à voir avec la Région AURA. Gap et Briançon ne seraient peut être pas contents d’être ainsi annéxés
    D’après ce que j’ai lu sur Wikipedia, il faut encore que la com­mis­sion natio­nale d’hé­ral­dique ava­lise le bla­son ou pas …

    sep article
    • FM

      18/06/2018
      21:13

      C’est le cas, comme le men­tionne Corinne Morel Darleux dans le texte dif­fusé sur les réseaux sociaux.

      sep article