Actualité

Le délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la Sécurité rou­tière en Isère pour défendre les 80 km/h au nom de la ruralité

Le délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la Sécurité rou­tière en Isère pour défendre les 80 km/h au nom de la ruralité

FOCUS – Le délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la sécu­rité rou­tière Emmanuel Barbe avait ren­dez-vous avec les élus de l’Isère ce lundi 11 juin, dans les salons de la pré­fec­ture de l’Isère. Objectif de cette visite ? Convaincre du bien-fondé de la limi­ta­tion de vitesse à 80 kilomètres/heure sur les routes dépar­te­men­tales et natio­nales, et par­ti­ci­per à la signa­ture d’une charte entre les ser­vices de l’État et l’Association des maires de l’Isère.

« Défendre la rura­lité, c’est faire en sorte que ses routes soient plus sûres. Vous ima­gi­nez un dépliant : “Ses clo­chers, ses vil­lages, son patri­moine, ses morts” ? » On l’aura com­pris, Emmanuel Barbe, délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la Sécurité rou­tière, n’a pas sa langue dans sa poche. Objectif de sa visite à la pré­fec­ture de l’Isère ce lundi 11 juin ? Participer à un forum avec les élus du dépar­te­ment pour défendre les nou­velles mesures gou­ver­ne­men­tales en faveur de la sécu­rité routière.

De gauche à droite, le président de l'Association des maires de l'Isère Daniel Vitte, le préfet de l'Isère Lionel Beffre et le délégué interministériel à la Sécurité routière Emmanuel Barbe © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, le pré­sident de l’Association des maires de l’Isère Daniel Vitte, le pré­fet de l’Isère Lionel Beffre et le délé­gué inter­mi­nis­té­riel à la Sécurité rou­tière Emmanuel Barbe © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et la mis­sion d’Emmanuel Barbe n’est pas de tout repos : l’Isère est le tren­tième dépar­te­ment qu’il par­court, après un pas­sage à Cahors, à Poitiers, à Montpellier ou encore dans le Jura. À chaque fois, la même mis­sion : défendre la limi­ta­tion de vitesse à 80 kilomètres/heure sur les routes natio­nales ou dépar­te­men­tales. Une limi­ta­tion loca­le­ment dénon­cée, autant par le pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes que par le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère ou les deux séna­teurs Les Républicains du département.

Une mesure basée sur des don­nées « incontestables »

La limi­ta­tion de vitesse à 80 Km/h ? « C’est une mesure qui repose sur des don­nées scien­ti­fiques incon­tes­tables et par­ta­gées dans le monde entier », assure Emmanuel Barbe. Le délé­gué inter­mi­nis­té­riel l’af­firme : tous les pays qui ont baissé leur vitesse de cir­cu­la­tion voient les acci­dents et le nombre de morts sur les routes éga­le­ment dimi­nuer. Tout comme cela a été le cas sur les routes de France où la mesure a été expérimentée.

Où va l'argent des amendes ? La Sécurité routière dresse le bilan sur son site dans le but de contrer les idées reçues © Sécurité Routière

Où va l’argent des amendes ? La Sécurité rou­tière dresse le bilan sur son site dans le but de contrer les idées reçues © Sécurité Routière

Le repré­sen­tant de l’État veut aussi battre en brèche l’i­dée que cette limi­ta­tion pro­dui­rait des effets “pelo­ton”, en blo­quant les voi­tures der­rière les camions. « L’expérimentation a mon­tré que c’est l’in­verse : on étale la cir­cu­la­tion en bais­sant la vitesse, c’est un effet de méca­nique des fluides », affirme Emmanuel Barbe. Inutile encore de lais­ser entendre qu’une dimi­nu­tion de la vitesse auto­ri­sée ren­drait les auto­mo­bi­listes inca­pable de res­pec­ter les limi­ta­tions. « C’est un argu­ment qui ne se véri­fie pas », rétorque-t-il.

Mais sur­tout, Emmanuel Barbe veut plai­der au nom de la rura­lité, celle-là même qui se dit tou­chée par la limi­ta­tion à 80 Km/h. « Est-ce que c’est défendre la rura­lité que de jeter un voile pudique sur le fait que, si vous vivez dans une ville de plus de 100 000 habi­tants, votre risque de mou­rir sur la route est trois infé­rieur à celui qui vit en rura­lité ? », lance le délé­gué inter­mi­nis­té­riel. Pas ques­tion, dès lors, d’exemp­ter cer­taines routes du dis­po­si­tif, au nom de la sécu­rité de cha­cun mais aussi de la lisi­bi­lité du réseau.

Des élus convaincus ?

Emmanuel Barbe a‑t-il su convaincre les élus, venus en nombre à la pré­fec­ture de l’Isère pour l’é­cou­ter et le ques­tion­ner ? « Les élus isé­rois sont le reflet de la popu­la­tion. Probablement que tous ne sont pas convain­cus », recon­naît Daniel Vitte, pré­sident de l’Association des maires de l’Isère. Mais celui qui est éga­le­ment maire de Montrevel sou­ligne que les élus feront natu­rel­le­ment appli­quer la loi… tout en se mon­trant atten­tifs aux études et aux éva­lua­tions à venir.

Forum entre élus de l'Isère et Emmanuel Barbe à la Préfecture de l'Isère © Florent Mathieu - Place Gre'net

Forum entre élus de l’Isère et Emmanuel Barbe à la pré­fec­ture © Florent Mathieu – Place Gre’net

Si l’at­ten­tion s’est por­tée et foca­li­sée sur les 80 Km/h, les mesures en faveur de la sécu­rité rou­tière por­tées par le gou­ver­ne­ment ne se limitent pas à cela. Emmanuel Barbe rap­pelle ainsi la volonté de l’État de voir se déve­lop­per de manière mas­sive l’é­thy­lo­test anti-démar­rage, de répri­mer l’u­ti­li­sa­tion du télé­phone au volant… ou de contrer la dif­fu­sion via les réseaux sociaux des empla­ce­ments de contrôles poli­ciers sur les routes.

Une nou­velle charte entre l’État et les maires de l’Isère

Autant de mesures, parmi de nom­breuses autres, qui néces­sitent un relais local de la part des élus et des col­lec­ti­vi­tés. « Il faut faire la sécu­rité rou­tière avec tout le monde », clame Emmanuel Barbe. Ce n’est donc pas un hasard si la visite du délé­gué inter­mi­nis­té­riel cor­res­pon­dait à la signa­ture d’une nou­velle charte entre la pré­fec­ture de l’Isère et l’Association des maires de l’Isère sur cette thé­ma­tique précise.

De gauche à droite, Daniel Vitte, Lionel Beffre et Emmanuel Barbe signent la charte de sécurité routière © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Daniel Vitte, Lionel Beffre et Emmanuel Barbe signent la charte de sécu­rité rou­tière © Florent Mathieu – Place Gre’net

Le but de la charte : appro­fon­dir le par­te­na­riat entre les ser­vices de l’État et les com­munes, explique le pré­fet de l’Isère. « En cela, nous nous enga­geons à les infor­mer sur la poli­tique de sécu­rité rou­tière, c’est-à-dire la décli­nai­son locale de toutes les mesures natio­nales qui sont prises », pour­suit Lionel Beffre. Qui prend pour exemple les grandes cam­pagnes de com­mu­ni­ca­tion, mais aussi la for­ma­tion à la sécu­rité rou­tière des élus et des techniciens.

Informer, for­mer et sensibiliser

Le pré­fet de l’Isère veut éga­le­ment mettre à dis­po­si­tion des maires les don­nées néces­saires pour une meilleure appré­hen­sion de la sécu­rité rou­tière, comme les bilans d’ac­ci­den­to­lo­gie dres­sés par l’Observatoire natio­nal de sécu­rité rou­tière. Autre enga­ge­ment de la charte : indi­quer aux maires la poli­tique de contrôles rou­tiers menée par la pré­fec­ture sur leurs territoires.

Plus de sécurité demain au sortir des villages avec la limitation de vitesse sur les routes départementales ? DR

Plus de sécu­rité demain au sor­tir des vil­lages avec la limi­ta­tion de vitesse sur les routes dépar­te­men­tales ? DR

« Informer, sen­si­bi­li­ser, for­mer », résume Daniel Vitte. Pour qui la signa­ture de cette charte, la troi­sième du genre, confirme la volonté des com­munes de lut­ter contre les acci­dents rou­tiers. Limitations de vitesse ou non, « le dia­logue, le par­te­na­riat, l’ef­fi­ca­cité sont au ren­dez-vous entre l’État et l’Association des maires de l’Isère ! », s’enthousiasme-t-il.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

|

24/05

18h53

|

|

24/05

15h25

|

|

24/05

11h13

|

|

21/05

17h41

|

|

21/05

11h27

|

|

18/05

19h42

|

|

18/05

14h37

|

|

17/05

17h50

|

|

16/05

12h08

|

|

16/05

10h37

|

Les plus lus

Économie| Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

Société| Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

A écouter| Grenoble : le nou­veau centre de santé den­taire Solident vic­time de son suc­cès auprès des plus précaires

Agenda

Je partage !