Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Limitation à 80 km/h : Michel Savin et Frédérique Puissat en appellent au « pragmatisme »

sep article

Les sénateurs Les Républicains de l’Isère Michel Savin et Frédérique Puissat manifestent leur circonspection face à la décision de limiter la vitesse à 80 kilomètres/heure sur les routes. Et plaident pour du « pragmatisme » et de la « pédagogie », tout en demandant de meilleurs équipements routiers sur les territoires ruraux.

 

 

Sans surprise, Michel Savin et Frédérique Puissat manifestent une certaine circonspection à l’annonce officielle de la réduction de la vitesse à 80 kilomètres/heure sur les routes départementales et nationales. Dans un communiqué publié le 9 janvier 2018, les sénateurs Les Républicains de l’Isère estiment que cette mesure ne doit pas « masquer d’autres problématiques ».

 

Michel Savin et Frédérique Puissat, sénateurs LR de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Michel Savin et Frédérique Puissat, sénateurs LR de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Michel Savin et Frédérique Puissat avaient récemment cosigné une lettre demandant à ce que les résultats d’une expérimentation menée durant deux ans sur différents tronçons soient publiés avant toute décision gouvernementale. Au final, l’expérimentation montre une « tendance à la baisse », mais « les résultats ne sont pas statistiquement probants », estiment les deux sénateurs.

 

Explorer les autres causes de mortalité routière

 

Si le communiqué précise bien que « la lutte contre la mortalité routière doit être une priorité », il insiste sur la nécessité d’explorer les autres causes des accidents mortels. Telles que « la conduite en état d’alcoolémie ou après la consommation de stupéfiants, les excès de vitesse, l’usage du téléphone portable », mais aussi le « déficit » d’équipements routiers de sécurité, notamment dans les territoires ruraux.

 

La vitesse sera bientôt limitée à 80 kilomètres/heure sur les départementales . DR

La vitesse sera bientôt limitée à 80 kilomètres/heure sur les départementales. DR

 

Les sénateurs demandent donc des « investissements massifs » pour ces régions, afin de ne pas « entraver la mobilité de leurs habitants ». Et disent attendre du gouvernement plus de « pragmatisme » sur la question de la réduction de la vitesse. « En l’absence d’objectivité et de pédagogie, une telle décision risque de ne pas être respectée et acceptée », jugent-ils enfin.

 

 

FM

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
623 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. mmmm allez, au hasard

    soyons pragmatiques:
    – à nos élus LR, souvenez vous de qui a privatisé les autoroutes (puis de la belle OPR). le prix est honteux. C’est une rente de situations. Pourquoi pas passer à 120km H ou baisser le tarif,
    – aux élus de la ville de Grenoble, c’est moins cher d’aller chez la concession / parking privé que de stationner dans la rue (= payer à la collectivité). En gros on veut rester en famille pour un repas, un film, des courses, la mairie oriente vers le privé…où est le bon ses?

    sep article