Un « jardin extraordinaire » réalisé par des tout-petits au cœur du Jardin des Plantes de Grenoble

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Un « jardin extraordinaire » s’est installé au Jardin des Plantes du Muséum de Grenoble : une exposition, en extérieur, réalisée par… des enfants de 2 à 6 ans, à découvrir jusqu’au 15 juin. Treize structures grenobloises de petite enfance ont participé au projet.

 

 

Un jardin sensoriel, ou "jardin extraordinaire" s'est installé dans le parc du Muséum de Grenoble jusqu'au 15 juin. La particularité : cette exposition, faite à partir de matériaux de récupération, a été réalisée par des enfants de 2 à 6 ans.

Ce lundi, au Muséum de Grenoble avait lieu l’i­nau­gu­ra­tion d’un jar­din « extra­or­di­naire », une expo­si­tion réa­li­sée par de jeunes enfants. © Élisa Montagnat – placegrenet.fr

Les visi­teurs non aver­tis seront sur­pris en se pro­me­nant dans le parc du Muséum de Grenoble : un jar­din sen­so­riel “extra­or­di­naire” y a élu domi­cile jus­qu’au 15 juin.

 

À l’o­ri­gine de cette expo­si­tion, trois ate­liers ani­més par Maud Bonnet, artiste plas­ti­cienne, auprès d’en­fants âgés de 2 à 6 ans. Les artistes en herbe sont issus de treize struc­tures gre­no­bloises de petite enfance.

 

Des crèches – les éta­blis­se­ments d’ac­cueil de jeunes enfants Vieux Temple, Bizanet, Ilot mar­mots, la Chrysalide, Mutualité, Marie Curie et Jardin de Ville – mais aussi quatre classes de la mater­nelle Bizanet, le relais assis­tantes mater­nelles Vieux Temple, les mai­sons des habi­tants Centre-ville et Bois d’Artas, et la mai­son pour tous Saint-Laurent.

 

Reportage d’Élisa Montagnat – Placegrenet.fr

 

 

Ce pro­jet est né d’une demande de la Ville de Grenoble à l’ar­tiste Maud Bonnet, qui tra­vaille autour de la récu­pé­ra­tion prin­ci­pa­le­ment, et du recy­clage artis­tique.

 

Une exposition réalisée par des 0-6 ans à voir au Muséum de Grenoble jusqu'au 15 juin

Élisa Martin, pre­mière adjointe de la ville de Grenoble, était pré­sente lors de l’i­nau­gu­ra­tion du jar­din sen­so­riel. © Élisa Montagnat – placegrenet.fr

« Chaque année, la coor­di­na­tion petite enfance de la Ville de Grenoble porte un pro­jet d’é­veil artis­tique, auquel par­ti­cipent des crèches, des écoles et des relais d’as­sis­tantes mater­nelles », explique Élisa Martin, pre­mière adjointe de la Ville de Grenoble.

 

« Cette année, les enfants ont réa­lisé un jar­din sen­so­riel. L’éveil artis­tique, c’est impor­tant. En plus, là il y a une dimen­sion de sen­si­bi­li­sa­tion au tri et au recy­clage. »

 

 

« Ce sont vraiment eux qui fabriquent et construisent »

 

Pour impli­quer les enfants, l’ar­tiste Maud Bonnet a d’a­bord réa­lisé une pre­mière étape de décou­verte des maté­riaux de récu­pé­ra­tion en tra­vaillant sur les sens : « On touche, on fait du bruit, on sens, on déchire… » Puis, les enfants ont créé à par­tir de ces maté­riaux : des fleurs faites à par­tir de veilles bottes de pluie, des robes (une “robe soleil” et une “robe eau”) et une roue musi­cale.

 

Un jardin sensoriel, ou "jardin extraordinaire" s'est installé dans le parc du Muséum de Grenoble jusqu'au 15 juin. La particularité : cette exposition, faite à partir de matériaux de récupération, a été réalisée par des enfants de 2 à 6 ans.

La roue musi­cale du jar­din sen­so­riel © Élisa Montagnat – placegrenet.fr

 

« Les enfants sont impli­qués. D’ailleurs, aujourd’­hui [lundi 2 juin, jour de l’i­nau­gu­ra­tion de l’ex­po­si­tion, ndlr], ils étaient nom­breux à mon­trer à leurs parents ce qu’ils avaient fait », confie Maud Bonnet. « D’une séance sur l’autre, ils venaient avec de nou­velles idées ou de nou­veaux petits objets… L’idée c’est que moi je guide, mais ce sont vrai­ment eux qui fabriquent et construisent. Ce sont leurs créa­tions, et ça se voit aujourd’­hui : c’est à eux. »

 

Élisa Montagnat

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3104 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Exploitation d’en­fants, on appelle Save the Children tout de suite.

    sep article