Pas de gratuité du stationnement à Grenoble durant la nouvelle période de confinement

Une partie du quartier des Eaux-Claires va passer en stationnement payant

Une partie du quartier des Eaux-Claires va passer en stationnement payant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – À partir du 18 juin 2018, le nord du quartier des Eaux-Claires passera au stationnement payant. Cette décision a été prise de concert par les habitants, l’union de quartier et la mairie, les résidents y voyant un certain nombre d’avantages. Sa mise en œuvre soulève cependant la question des reports.

 

 

Des agents de stationnement dans les rues de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

À par­tir du 18 juin, le sta­tion­ne­ment dans le nord des Eaux-Claires sera payant. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

La nou­velle ne va sans doute pas faire plai­sir à tout le monde : à par­tir du 18 juin le sta­tion­ne­ment dans le nord des Eaux-Claires sera payant. Et bien que l’ins­tal­la­tion du maté­riel n’ait pas encore com­mencé, tout devrait être en place à temps.

 

Suivra une « période de sen­si­bi­li­sa­tion » de deux semaines, pré­cise Lætitia Lemoine, adjointe au sec­teur 3. Les agents de sta­tion­ne­ment se conten­te­ront alors de rap­pe­ler que le quar­tier est passé en zone payante. Puis le prix à payer pour un sta­tion­ne­ment illé­gal sera de 35 euros.

 

 

Une décision qui fait suite à un long processus

 

Cette déci­sion a été prise de concert par les habi­tants, l’u­nion de quar­tier et la mai­rie, suite à des pro­blèmes de sta­tion­ne­ment qui remontent à plus de dix ans, d’a­près Robert Darves-Blanc, ex-pré­sident de l’Union des habi­tants des Eaux-Claires (Udhec)

 

À l’é­poque, lorsque la rue Louis le Cardonnel était pas­sée au sta­tion­ne­ment payant, l’Udhec avait déjà demandé à ce que le quar­tier y passe éga­le­ment. Il n’a­vait pas obtenu gain de cause. Aujourd’hui, c’est chose faite et il a été décidé que le quar­tier pas­se­rait en zone verte (favo­ri­sant le sta­tion­ne­ment des rési­dents et le sta­tion­ne­ment de longue durée).

 

Des membres de l'UDHEC et leur présidente Aline Medina, avec Laeticia Lemoine (adjointe au Secteur 3) et Jacques Wiart (conseiller municipal délégué aux Déplacements et à la Logistique urbaine). © Emilan Tutot - Place Gre'net

Des membres de l’Udhec et leur pré­si­dente Aline Medina, avec Lætitia Lemoine, adjointe au sec­teur 3, et Jacques Wiart, conseiller muni­ci­pal délé­gué aux Déplacements et à la Logistique urbaine. © Emilan Tutot – Place Gre’net

Ce sont les habi­tants du quar­tier eux-mêmes qui ont fait connaître à l’Udhec leur désir de pas­ser au sta­tion­ne­ment payant.

 

Car c’est un fait acquis pour tous : ce chan­ge­ment per­met­tra de réduire le nombre de véhi­cules tam­pons dans la zone, lais­sant ainsi aux rési­dents plus de place pour se garer. Finalement, l’Union des Habitants des Eaux-Claires, après avoir inter­rogé les habi­tants et com­mer­çants s’est adres­sée à la mai­rie, qui les a entendus.

 

 

Un moyen d’assurer une présence policière accrue dans le quartier

 

Certains rési­dents voient éga­le­ment dans ce chan­ge­ment un moyen comme un autre d’as­su­rer une pré­sence poli­cière plus fré­quente dans le quar­tier. Les membres de l’Udhec, dont la pré­si­dente Aline Medina, espèrent ainsi que les agents du sta­tion­ne­ment en ser­vice pour­ront avoir un œil sur le quar­tier quand « il s’y passe quelque chose de dif­fi­cile ». Pour Robert Darves-Blanc, c’est un des avan­tages du pas­sage en zone verte : le quar­tier, par­fois sujet à cer­tains troubles, sera sans doute plus agréable à vivre.

 

Zone verte de stationnement payant à compter du 18 Juin 2018. © Emilan Tutot - Place Gre'net

Zone verte de sta­tion­ne­ment payant à comp­ter du 18 Juin 2018. © Emilan Tutot – Place Gre’net

Reste que cette déci­sion pour­rait juste repous­ser le pro­blème… Les membres de l’Union des habi­tants des Eaux-Claires le disent eux-mêmes, le report est inévi­table. Un exemple de cir­cons­tance l’illustre : depuis que la zone située au nord du bou­le­vard Joseph-Vallier est pas­sée en sta­tion­ne­ment payant, le nombre de voi­tures tam­pons dans les Eaux-Claires a inexo­ra­ble­ment augmenté.

 

Il est donc fort pro­bable que le pas­sage en zone verte per­mette aux rési­dents de trou­ver des places plus faci­le­ment mais qu’au contraire cela soit encore plus dif­fi­cile pour ceux des rues adjacentes.

 

Si les reports ne font aucun doute, leur ampleur en revanche est dif­fi­cile à éva­luer. Pour répondre à cette ques­tion et ten­ter de palier le pro­blème, des éva­lua­tions seront mises en place, indique Jacques Wiart, conseiller muni­ci­pal délé­gué aux Déplacements et à la Logistique urbaine. Elles auront lieu dans le sec­teur et sa péri­phé­rie, et ce dès le mois d’oc­tobre, soit après les vacances d’été et la ren­trée des classes.

 

Emilan Tutot

 

 

Nouveaux tarifs à compter du 18 juin 2018

 

Stationnement gra­tuit : de 12 heures à 14 heures, et de 19 heures à 9 heures

Tarifs pour les rési­dents : 12 euros par mois, 9 euros par semaine ou 3 euros par jour

Tarif pour les visi­teurs : 1,50 euros par heure pour les trois pre­mières heures, 9,50 euros pour huit heures

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ET

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Modernisation des parkings de la Métropole à l'instar du parking Lafayette, décembre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pour les fêtes, des parkings seront gratuits plusieurs jours à Grenoble et les transports en commun… un jour

  FOCUS - Pour les fêtes de Noël, la Métropole et la société d'économie mixte Park Grenoble Alpes Métropole se montrent très généreux envers les Lire plus

Des faux billets de 50 euros distribués par Métromobilité pour inciter au covoiturage

FIL INFO — La plateforme Métromobilité organise actuellement une distribution de flyers sous forme de billets de 50 euros pour sensibiliser les automobilistes aux bienfaits, Lire plus

Une voiture en autopartage Yea!
Le réseau de voitures en autopartage Yea ! s’agrandit à Grenoble

FIL INFO - Yea! est une application qui permet aux particuliers comme aux professionnels de louer des voitures en autopartage sur Grenoble et la Tronche. Lire plus

Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.
Des trous dans le plan de déplacements urbains de Grenoble ? L’enquête publique bientôt close

FOCUS - Alors que l'enquête publique sur le plan de déplacements urbains de l'agglomération grenobloise touche à sa fin, les contributeurs sont dubitatifs quant aux Lire plus

Visuel de la campagne de communication de l'expérimentation « Plaque ta caisse ». © SMTC
Un millier de métropolitains invités à « plaquer leur caisse » par le SMTC et l’Ademe

FOCUS - Après l'opération Deux mois sans ma voiture et la mise en œuvre des certificats de qualité de l'air, le SMTC, Métromobilité et l'Ademe Lire plus

Une marche pour la voiture avait lieu à Grenoble ce 25 avril à l’appel de l’Automobile club dauphinois contre des mesures "discriminatoires et injustes". © Joël Kermabon - Place Gre'net
Piétonnisation, parkings et vignette au centre d’une « marche pour la voiture »

REPORTAGE VIDÉO - Une trentaine de manifestants ont défilé dans Grenoble ce mardi 25 avril à l'appel de l'Automobile club dauphinois. L'objectif ? Dénoncer, de manière Lire plus

Flash Info

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin