Problèmes de propreté dans Grenoble, déchets, détritus © Chloé Ponset - Place Gre'net

La propreté urbaine sur toutes les lèvres à Grenoble : une saleté fantasmée ?

La propreté urbaine sur toutes les lèvres à Grenoble : une saleté fantasmée ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Au trois quarts du mandat de la municipalité d’Eric Piolle, le bruit court d’une ville de plus en plus sale. Une grande partie de l’opposition s’en fait régulièrement l’écho. La dénonciation de la saleté en ville est devenue l’un des thèmes de prédilection du groupe Les Républicains. Des critiques non fondées pour les élus de la majorité.

 

 

La propreté a du plomb dans l'aile. Encombrants, tags dans les rues de Grenoble le 22 avril 2018 © Florent Mathieu - Place Gre'net

La pro­preté a du plomb dans l’aile. Encombrants et tags dans les rues de Grenoble le 22 avril 2018 © Florent Mathieu – Place Gre’net

« C’est sale. Le net­toyage des rues n’est pas fait de manière sys­té­ma­tique. Il y a beau­coup de tags, des mégots, des crottes de chiens… On sent qu’il y a un lais­ser-aller. Avant, c’é­tait mieux. »

 

Avant quoi ? Que veut dire ce com­mer­çant gre­no­blois du centre-ville ? Le com­mer­çant ne s’en cache pas. Il veut dire que c’est plus sale depuis l’ar­ri­vée de l’é­quipe muni­ci­pale d’Eric Piolle.

 

Voilà le genre d’assertions sur l’é­tat de la saleté de la capi­tale des Alpes que l’on recueille abon­dam­ment auprès de com­mer­çants, d’u­sa­gers et de rive­rains grenoblois.

 

Réalité ou exa­gé­ra­tion ? Rengaine répé­tée en boucle ? Attaques pure­ment poli­ti­ciennes ? Toujours est-il qu’en matière de pro­preté, il n’existe pas de for­mule magique et les sui­vants pro­mettent tou­jours de faire mieux que leurs prédécesseurs.

 

 

« Non, la Ville n’est pas plus sale ! »

 

À l’aube de son élec­tion, l’é­quipe d’Eric Piolle fai­sait même ce constat, en 2014 : « Trop sou­vent, quand nous nous dépla­çons dans la ville, nous consta­tons que l’espace public est sale, mal entre­tenu, triste, voire laissé à l’abandon. »

 

Espaces urbains parsemés de crottes de chiens tout le long du Cours Jean Jaurès. L'été, les odeurs ont un effet repoussoir... © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Espaces urbains par­se­més de déjec­tions canines tout le long du cours Jean-Jaurès. L’été, les odeurs ont un effet repous­soir… © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le can­di­dat pro­met­tait alors dans son pro­gramme d’en­ga­ge­ments (87) qu’un « effort consé­quent dans tous les quar­tiers sera[it] mené en matière de pro­preté urbaine, d’animation de l’espace public par l’implantation de mobi­liers urbains, d’accroissement des espaces verts qui pourr[aie]nt être par­ta­gés avec les habi­tants […] ». Quatre plus tard, l’ob­jec­tif “ville propre” est-il atteint ?

 

Élu du sec­teur 2, Antoine Back dénonce un faux pro­cès : « Non, la Ville n’est pas plus sale ! Elle est au moins aussi bien net­toyée qu’a­vant. Les effec­tifs n’ont pas baissé. On a baissé le recours au renfort […] » 

 

Manque de propreté et de netteté : détritus massés derrière les armoires d'électicité. Credit Place Gre'net

Manque de pro­preté et de net­teté : détri­tus mas­sés der­rière les armoires d’élec­tri­cité. © Place Gre’net

La Ville pro­gresse même dans le domaine de la pro­preté, sou­tient l’élu de sec­teur : « On s’at­telle à par­faire les fini­tions. C’est le manque de fini­tions qui donne par­fois l’im­pres­sion d’un manque de net­teté, alors que le plus impor­tant est net­toyé ! ».

 

L’adjointe aux espaces publics et à la nature en ville, Lucille Lheureux, sou­tient de même que la Ville ne lésine pas en matière de lutte contre la saleté. La pro­preté est sous contrôle, à écou­ter l’ad­jointe. La Ville doit bien sûr veiller à « s’a­jus­ter aux usages. S’il y a des besoins ici ou là, aux équipes d’in­ter­ve­nir dif­fé­rem­ment » pré­cise-t-elle.

 

 

Une impression de saleté plus ou moins partagée

 

Interrogez les Grenoblois : ils sont, il est vrai, nom­breux à dire que la ville est sale. Des mécon­tents très remon­tés ont même lancé, il y a un an, le tum­blr (plate-forme de micro­blo­gage) Grenoble se dégrade consis­tant à dénon­cer la saleté de la ville en mon­trant des lieux jon­chés de détri­tus, déchets, crottes de chien, etc.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Un agent de la propreté urbaine utilise un masque Ocov lors de la désinfection d'une aire de jeu. © Ville de Grenoble
Les agents municipaux désinfectent les aires de jeux des parcs de Grenoble équipés de masques Ocov

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce avoir reçu 2 100 des 7 500 masques baptisés Ocov commandés au début du mois d'avril, « Lire plus

Municipales de Grenoble : Mireille d’Ornano dévoile ses propositions dans les domaines du social et de la santé

  FOCUS - Nouvelle salve de thématiques de campagne pour Mireille d'Ornano. Oubliés FN, RN et Patriotes, la candidate aux élections municipales de Grenoble se Lire plus

Éric Piolle lors de la réalisation de la photo de son affiche de campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle publie son patrimoine : « pure opération de com”  » estiment ses adversaires

  FOCUS - Depuis ce 12 novembre, les Grenoblois ont accès aux déclarations de patrimoine et d'activité du candidat Éric Piolle sur le site de Lire plus

La Ville de Grenoble adopte officiellement l’écriture inclusive

  FOCUS - L'écriture inclusive fait officiellement partie de la boîte à outils lexicographique de la Ville de Grenoble. Lundi 4 novembre, le conseil municipal Lire plus

Au centre, Lucille Lheureux entourée d'agents de la cellule propreté participative. © Joël Kermabon - Place Gre'net
« Pas sur le trottoir, dans le cendar ! » : Grenoble teste une nouvelle campagne contre les jets de mégots

FOCUS - La Ville de Grenoble expérimente depuis un an avec des commerçants volontaires, la distribution de cendriers de poche et la pose de cendriers Lire plus

UNE Opération La Belle saison, journée de sensibisation au recyclage, à la prévention des déchets, au tri. La troisième édition le samedi 26 mai 2018 © Joël Kermabon - Place Gre'net
Propreté urbaine : la Ville de Grenoble réclame un effort collectif, l’opposition se montre sceptique

DÉCRYPTAGE - Interpellée par les Grenoblois sur l'état de saleté de la ville, la municipalité s'est décidée à resserrer la vis. La nouvelle équipe de trois Lire plus

Flash Info

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin