Des usagers réclament un remboursement intégral de leur abonnement à la SNCF Auvergne-Rhône-Alpes

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) Auvergne-Rhône-Alpes demande à la Région d’imposer à la SNCF un remboursement à 100 % des abonnements, dénonçant la « désorganisation » de la société face au mouvement de grève. Une demande qui fait écho à celle d’un collectif d’usagers de la ligne Valence-Grenoble.

 

 

« Peut-on avoir encore confiance dans la SNCF en Auvergne-Rhône-Alpes ? », écri­vait la Fnaut Auvergne-Rhône-Alpes dans un com­mu­ni­qué, le 10 avril der­nier. La Fédération natio­nale des asso­cia­tions d’u­sa­gers des trans­ports dénon­çait alors une « désor­ga­ni­sa­tion » du rail dans la région face au mou­ve­ment de grève des che­mi­nots. Le sen­ti­ment per­dure aujourd’­hui, au point que la Fédération exige un rem­bour­se­ment à 100 % pour les abon­nés TER Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Un train TER en direction de la gare de Grenoble. © Léa Raymond - Place Gre'net

Un train TER en direc­tion de la gare de Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Dans un cour­rier adressé au pré­sident de la Région Laurent Wauquiez, la Fnaut demande ainsi à ce que soit impo­sée une « com­pen­sa­tion finan­cière aux abon­nés TER de 100 % pour leur abon­ne­ment d’avril » à la SNCF. En effet, une conven­tion lie SNCF Mobilités et la Région et pré­voit des péna­li­tés en cas de sup­pres­sion de train. Mais elle n’in­clut aucun dédom­ma­ge­ment des usa­gers en cas de grève, ce que déplore la Fédération.

 

La grève ne jus­ti­fie-t-elle pas pré­ci­sé­ment les dif­fi­cul­tés ren­con­trées ? La Fnaut fait en tout cas remar­quer que la SNCF déroge à son obli­ga­tion d’in­for­ma­tion vingt-quatre heures avant le début d’une per­tur­ba­tion : les plans de cir­cu­la­tion « adap­tés » ne sont dis­po­nibles qu’à 17 heures la veille. D’autre part, la Fédération affirme que cer­tains trains n’ont même pas eu de cars de sub­sti­tu­tion. À ces titres, la com­pen­sa­tion pro­po­sée à hau­teur de 50 % est jugée lar­ge­ment insuf­fi­sante.

 

 

Colère des usagers de la ligne Valence-Grenoble

 

Le Collectif des usa­gers de la ligne Valence-Grenoble dénonce, lui aussi, la désor­ga­ni­sa­tion de la SNCF dans la région. Dans un com­mu­ni­qué, celui-ci juge que la direc­tion en charge de l’or­ga­ni­sa­tion des trains est « inca­pable de s’adapter à [la] grève ». Et de don­ner les chiffres : zéro train en cir­cu­la­tion les jours de grève… et deux trains sur cinq les jours de non-grève.

 

Horaires adaptés du vendredi 20 avril 2018 sur le ligne Grenoble-Valence. Certains trajets frôlent les trois heures de durée.

Horaires adap­tés du ven­dredi 20 avril 2018 sur le ligne Grenoble-Valence. Certains tra­jets frôlent les trois heures de durée.

 

« Aucune expli­ca­tion de la direc­tion de la SNCF pour jus­ti­fier ces dif­fé­rences », fait savoir le col­lec­tif, qui soup­çonne la société de trans­port de pro­fi­ter du mou­ve­ment de grève pour réa­li­ser des tra­vaux sur la ligne. « Une com­mu­ni­ca­tion trans­pa­rente est néces­saire et atten­due très rapi­de­ment », déclarent les usa­gers. Qui jugent tota­le­ment insa­tis­fai­sant le rem­pla­ce­ment des trains par des cars, ceux-ci réa­li­sant de nom­breux arrêts et donc des tra­jets par­ti­cu­liè­re­ment longs.

 

C’est pour­quoi le col­lec­tif demande, lui aussi, « un rem­bour­se­ment inté­gral de [leur] abon­ne­ment dès la fin du mois d’a­vril » et une com­mu­ni­ca­tion claire sur les cars de sub­sti­tu­tion. Ainsi que la mise en place de cars directs entre les villes de Valence et Grenoble, aux­quels les usa­gers régu­liers pour­raient accé­der aux heures de pointe… sans prendre deux ou trois heures pour réa­li­ser un tra­jet qui ne repré­sente d’or­di­naire qu’une cin­quan­taine de minutes.

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
2846 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour
    Je suis un usa­ger de la ligne gre­noble tul­lins. Aujoudhui, jour de non greve offi­cielle, il n y a pas de train et le der­nier bus au depart de gre­noble pour tul­lins est à 17h00
    C est le cas pour tous les jours dif­fe­rents des 2 jours offi­ciels de greve. Ca devient invi­vable

    Bonne jour­née

    sep article