Occupation du bâtiment de la présidence par les étudiants de l'UGA, le 3 Avril 2018. © Léa Raymond - placegrenet.fr

L’UGA va porter plainte pour vols et dégradations, après l’occupation du bâtiment de la présidence

L’UGA va porter plainte pour vols et dégradations, après l’occupation du bâtiment de la présidence

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Mobilisés depuis quelques semaines contre le projet de loi Vidal instaurant notamment la sélection à l’entrée de l’université, des étudiants du campus grenoblois ont occupé le bâtiment de la présidence ce mardi 3 avril. Suite aux dégradations commises par une dizaine d’entre eux restés sur place dans la soirée selon la direction, l’Université Grenoble Alpes (UGA) a annoncé son intention de porter plainte pour « dégradations, vols de biens publics et propos outrageux ».

 

 

Suite aux dégradations commises par une dizaine de manifestants dans les locaux de la présidence, l'UGA a annoncé son intention de porter plainte. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Occupation du bâti­ment de la pré­si­dence par les étu­diants de l’UGA, le 3 avril 2018. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

« Ni chair à patrons, ni chair à matraques : les étu­diants contre-attaquent ! » Comme dans d’autres villes de France, les étu­diants gre­no­blois se mobi­lisent depuis plu­sieurs semaines contre la loi Vidal qui pré­voit, entre autres, une sélec­tion à l’en­trée de l’u­ni­ver­sité, une sup­pres­sion des rat­tra­pages et des com­pen­sa­tions d’Unités d’enseignement.

 

Mais ils pro­testent aussi contre « les vio­lences poli­cières ». En par­ti­cu­lier, celles qui seraient sur­ve­nues suite à la tenue du col­loque « De Frontex à Frontex » le 22 mars der­nier. Le pré­sident de l’Université Patrick Levy avait en effet demandé une inter­ven­tion des forces de l’ordre suite à l’en­va­his­se­ment du col­loque par un groupe de mani­fes­tants. Une inter­ven­tion qui aurait fait plu­sieurs bles­sés.

 

Dans ce contexte, plus d’une cen­taine d’é­tu­diants de l’UGA ont investi le bâti­ment de la pré­si­dence de l’u­ni­ver­sité, ce mardi 3 avril aux alen­tours de 12 h 30. Avant d’y tenir une assem­blée géné­rale pour dis­cu­ter des suites de la mobi­li­sa­tion contre la réforme Vidal.

 

 

Le bâtiment de la présidence de l’UGA victime de dégradations et de vols

 

Problème : cette occu­pa­tion aurait dégé­néré et entraîné des dégâts. D’où le cour­rier élec­tro­nique adressé aux per­son­nels par le pré­sident de l’UGA, ce mer­credi 4 avril. Certains étu­diants avaient le visage mas­qué ou par­tiel­le­ment dis­si­mulé, selon Patrick Lévy, qui indique que le per­son­nel du bâti­ment a été éva­cué à 13 h 10, suite au déclen­che­ment de l’a­larme incendie.

 

Vidéo : Paul Serrano

 

« L’issue de sécu­rité don­nant accès au par­king a été blo­quée par des pou­belles et autres maté­riels […] la porte d’en­trée prin­ci­pale a éga­le­ment été blo­quée avec un bar­rage fil­trant, pré­cise-t-il dans ce cour­rier. Avant de rap­pe­ler que le per­son­nel du bâti­ment a été placé en auto­ri­sa­tion d’ab­sence à 13 h 40.

 

Dans l’a­près-midi, les locaux ont fait, selon le pré­sident de l’UGA, « l’ob­jet de dégra­da­tions mul­tiples (graf­fi­tis, boules puantes et pou­belles ren­ver­sées) ». À 19 heures, moment de la fer­me­ture des locaux, une dizaine de per­sonnes a refusé de les libé­rer et auraient, tou­jours selon Patrick Lévy, allumé des fumi­gènes sur le toit et sorti du mobilier.

 

Des personnels « sous le choc »

 

À 22 heures, la situa­tion n’ayant pas évo­lué, la pré­si­dence a demandé l’é­va­cua­tion du bâti­ment. « Entre temps, les gardes du cam­pus ont constaté que la dizaine d’in­di­vi­dus qui s’é­tait main­te­nue dans le bâti­ment avait quitté de son propre chef les locaux, lais­sant der­rière eux de mul­tiples dégra­da­tions, outrages et vols de maté­riels », indique le pré­sident dans son courrier.

 

« Ce mer­credi matin, le per­son­nel a ren­con­tré des dif­fi­cul­tés à inté­grer le bâti­ment dont les portes d’ac­cès ont été cas­sées. Les per­son­nels, consta­tant l’im­por­tance des dégâts, sont sous le choc. »

 

Occupation du bâtiment de la présidence par les étudiants de l'UGA, le 3 Avril 2018. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Occupation du bâti­ment de la pré­si­dence par les étu­diants de l’UGA, le 3 avril 2018. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

Le pré­sident de l’u­ni­ver­sité, qui déclare les condam­ner « avec la plus grande fer­meté », annonce que « l’Université por­tera plainte pour dégra­da­tions, vols de biens publics et pro­pos outrageux ».

 

Très remon­tés contre la Loi Vidal et « les vio­lences d’ex­trême-droite ou poli­cière », les étu­diants ont, de leur côté, voté un second blo­cage, lors de l’as­sem­blée géné­rale du mardi 3 avril. En l’oc­cur­rence celui du bâti­ment Art & Sciences humaines (Arsh), ce jeudi 5 avril dès 6 h 30.

 

Léa Raymond et Paul Serrano

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PS

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble a signé une convention de partenariat sur les signalements d’agressions sexistes ou sexuelles le monde étudiant avec l’Université Grenoble-Alpes, Grenoble École de management, la DDSP de l'Isère et d’autres établissements d'enseignement supérieur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Étudiants victimes de violences sexuelles et sexistes : une convention signée entre le parquet de Grenoble et plusieurs établissements

FOCUS - Le parquet de Grenoble et plusieurs établissements d'enseignement supérieur grenoblois ont signé, ce 15 octobre 2021, une convention régissant la prise en charge Lire plus

La Région bannit l'écriture inclusive, et l'UNI Grenoble demande à l'UGA de faire de même
La Région bannit l’écriture inclusive, et l’UNI Grenoble demande à l’UGA de faire de même

FLASH INFO — La Région Auvergne-Rhône-Alpes dit non à l'écriture inclusive. Prenant notamment le contrepied de la Ville de Grenoble qui, en novembre 2019, a Lire plus

Corine Lemariey, la nouvelle présidente de l’établissement public de coopération culturelle (EPCC)-CSTI Grenoble-Alpes avait dévoilé le programme de la Fête de la Science à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de La Casemate. © Joël Kermabon - Place Gre'net
30e édition de la Fête de la Science : un anniversaire placé sous le signe « de l’émotion de la découverte » jusqu’au 11 octobre en Isère

EN BREF - La 30e édition de la Fête de la Science qui a démarré ce vendredi 1er octobre 2021 a pris ses quartiers en Lire plus

Une visite ministérielle de Frédérique Vidal dédiée à la stratégie quantique et ses futures implications
Une visite ministérielle de Frédérique Vidal dédiée à la stratégie quantique et ses futures implications

FOCUS - La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal était présente à Grenoble jeudi 23 septembre. Si le programme prévoyait une Lire plus

Un lien établi entre exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens et troubles du comportement chez l'enfant
Un lien établi entre exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens et troubles du comportement chez l’enfant

EN BREF - Une étude menée, entre autres, par des chercheurs du CHU Grenoble-Alpes et notamment coordonnée par l'Université Grenoble-Alpes établit un lien entre l'exposition Lire plus

Philippe Cinquin : "la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française"
Philippe Cinquin : « la fabrique de l’hypocrisie de la déontologie de la recherche française »

TRIBUNE LIBRE — Alors que l'Université Grenoble-Alpes a vu sa labellisation Idex confirmée de façon définitive, Philippe Cinquin, professeur en santé publique, continue de dénoncer Lire plus

SDH - Le futur compte sur nous

Flash Info

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

|

13/10

15h31

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin