Grenoble-Alpes Métropole sélectionnée pour appliquer le Plan gouvernemental Logement d’abord

sep article



FIL INFO – Quatre territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes figurent parmi les 24 sélectionnés pour accueillir une mise en œuvre accélérée du plan Logement d’abord du gouvernement. En Isère, c’est Grenoble-Alpes Métropole qui aura la possibilité de mettre en place ce dispositif réclamé depuis longtemps par les associations.

 

 

L’État a dévoilé la liste des 24 ter­ri­toires dési­gnés pour accueillir la « mise en œuvre accé­lé­rée » de son « Plan quin­quen­nal pour le Logement d’a­bord et la lutte contre le sans-abrisme ». Quatre col­lec­ti­vi­tés de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont concer­nées : Clermont-Auvergne Métropole, le Département du Puy-de-Dôme, le Grand Lyon et Grenoble-Alpes Métropole.

 

Grenoble-Alpes Métropole figure parmi les 24 territoires de France sélectionnés pour accueillir de manière « accélérée » le dispositif Logement d'abord.Les territoires retenus pour accueillir le plan Logement d'abord. DR

Les ter­ri­toires rete­nus pour accueillir le plan Logement d’a­bord. DR

Objectif du plan Logement d’a­bord ? « Réformer struc­tu­rel­le­ment la poli­tique de l’hé­ber­ge­ment et de l’ac­cès au loge­ment des per­sonnes en dif­fi­culté », décrit le gou­ver­ne­ment.

 

Coordonné par la Délégation inter­mi­nis­té­rielle à l’hé­ber­ge­ment et à l’ac­cès au loge­ment (Dihal), ce dis­po­si­tif entend ainsi pri­vi­lé­gier l’ac­cès direct au loge­ment des per­sonnes via un accom­pa­gne­ment adapté. Et ceci en lieu et place d’un par­cours de pré­pa­ra­tion plus ou moins long, dont l’ac­cès au loge­ment consti­tue l’é­tape finale.

 

Un dispositif réclamé par les associations

 

Pour la Ville de Grenoble, aucun doute : « La sta­bi­lité appor­tée par l’accès et le main­tien dans le loge­ment per­met ensuite d’accompagner la per­sonne à s’intégrer dans son envi­ron­ne­ment social », écrit-elle dans un com­mu­ni­qué. Le maire de Grenoble Éric Piolle émet tou­te­fois un bémol vis-à-vis de ce « dis­po­si­tif pro­met­teur » : « J’espère que les 24 ter­ri­toires seront dotés de moyens suf­fi­sants pour pou­voir le mettre en place », pré­cise-t-il.

 

Présentation du mal logement 2017 - Un toit pour tous © Florent Mathieu - Place Gre'net

Présentation du mal loge­ment 2017 – Un toit pour tous © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Appliqué dans plu­sieurs ter­ri­toires amé­ri­cains ou euro­péens, le prin­cipe du Logement d’a­bord était très attendu par les asso­cia­tions. En avril 2017 à Grenoble, le direc­teur des études de la Fondation Abbé Pierre Manuel Domergue plai­dait encore en sa faveur, à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion du rap­port sur le mal-loge­ment en Isère d’Un toit pour tous. Tout en refu­sant de consi­dé­rer l’aug­men­ta­tion du nombre de places d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence comme un suc­cès… ou une solu­tion.

 

 

FM

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3300 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : Grenoble accueillera le dispositif expérimental « Un chez-soi d’abord » – Association France-Dépression

  2. Nous aurons vite fait de consta­ter si les SDF à Grenoble sont logés, sachant que la Metro et la muni­ci­pa­lité Piolle, c’est kif kif bour­ri­cot.

    sep article